Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

La déforestation et la dégradation forestière en RDC : causes, dynamiques et réponses

59 Aufrufe

Veröffentlicht am

Presented by Francois KAYEMBE (DIAF) at "Knowledge Sharing Workshop: REDD+ Policy and Politics in DRC" on 16-17 Oct 2019

Veröffentlicht in: Umweltschutz
  • Als Erste(r) kommentieren

  • Gehören Sie zu den Ersten, denen das gefällt!

La déforestation et la dégradation forestière en RDC : causes, dynamiques et réponses

  1. 1. République Démocratique du Congo MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DES INVENTAIRES ET AMENAGEMENT FORESTIERS DIAF La déforestation et la dégradation forestière en RDC : causes, dynamiques et réponses Kinshasa, Hotel Royal, du 16 au 17 Octobre 2019 Par Francois KAYEMBE Chef de Division Aménagement Forestier (DIAF) /MEDD E-mail: franckafong@yahoo.fr
  2. 2. Sommaire:
  3. 3.  Les parties visées à l’’annexe I utilisent actuellement les définitions des forêts et du déboisement adoptées par la CCNUCC pour la mise en œuvre des articles 3.3 et 3.4 du protocole de Kyoto.  La FAO utilise un couvert minimum de 10 %, une hauteur de 5 m et une superficie de 0,5 ha, en précisant que la foresterie devrait être la principale utilisation des terres de la zone.  Pour le protocole de Kyoto, les parties devraient sélectionner une valeur unique pour le couvert arboré, la hauteur des arbres et la superficie dans les limites suivantes : Superficie forestière minimum : 0,05 à 1 ha Arbres susceptibles d’atteindre une hauteur minimale in situ de 2 à 5 m Couvert arboré minimum : 10 – 30 % 1.Quelques définitions  La Forêt
  4. 4. La définition officielle de la forêt en RDC, la classe forêt se rapporte à une zone comprenant une superficie d’au moins un demi-hectare, dont les arbres se développent et disposant d’une densité supérieure ou égale à 30% de la couverture forestière, avec une hauteur d’ au moins 3 m (Arrêté: 5094/CAB/MIN/ECN-T/JEB/08 de 22 oct 2008)  La Forêt en RDC
  5. 5.  Déforestation: La déforestation est le phénomène de réduction des surfaces de forêt. On parle de la déforestation lorsque des surfaces de forêt son définitivement perdues(ou au moins perdues sur le long temps) au profit d’autres usages comme l’agriculture, l’urbanisation ou les activités minières.  Dégradation des forêts: Définition de la dégradation des forêts et contexte des Recommandations du GIEC en matière de bonnes pratiques Plus de 50 définitions ont été recensées dans les publications scientifiques (Simula 2009 ; Herold 2011). D’une manière générale, la dégradation des forêts est un type d’intervention anthropique entraînant la modification du couvert, de la structure et/ou de la composition et de la fonction des forêts. Les modifications peuvent être temporaires ou permanentes. Les modifications peuvent concerner la biodiversité, les stocks de carbone, les cycles hydrologiques et biochimiques, les sols et d’autres services environnementaux.
  6. 6. Définition du GIEC de la dégradation des forêts Aux fins de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques, le GIEC a défini la dégradation des forêts en 2003 en fonction de l’élimination des stocks de carbone forestier : « Une perte anthropique directe et durable (s’étalant sur X années ou plus) d’au moins Y % des stocks de carbone forestier [et des ressources forestières] depuis le temps T qui n’est pas considérée comme un déboisement » (X, Y et T n’ont pas été définis.)
  7. 7. 2. Causes Les moteurs de la déforestation et dégradation des forets en RDC Principales causes directes Agriculture itinérante sur brûlis Exploitation artisanale du bois Carbonisation & Bois-énergie / bois de chauffe Exploitation minière Feux de brousse Principales causes sous-jacentes ( un impact direct sur la forêt) Croissance démographique Infrastructures & urbanisation Aspects économiques :crise économique, chômage, pauvreté Aspects institutionnels (décisions politiques, guerres civiles)
  8. 8. 3. Dynamiques La dynamique de la déforestation ou de la dégradation dépendent de la méthode utilisée dans l’analyse des données de télédétection et de l’effort fourni par le pays pour renverser la tendance. Etant donné qu’il n’ya pas encore d’études approfondies qui séparent la déforestation à la dégradation actuellement, nous présentons les résultats issus du NERF qui ont été soumis à la CCNUCC. • La méthode de production des DA était basée sur l’analyse d’images satellites. • Etant donné l’immensité du territoire national, nous devrions combiner 2 types d’images: Images Landsat: de grande taille mais de moindre qualité … elles ont permis de couvrir tout le territoire national Image à très haute résolution spatiale : de plus petite taille mais de meilleur qualité … elles ont permis de distinguer les différente types de forêt et de non-forêt Sur le plan national de la RDC:
  9. 9. • Pour 2000 – 2010 : 10 701 échantillons ont été interprétés La déforestation totale est de 6 410 391 ha (± 11.5%) la couverture forestière diminue de 0.44 % par an Pour 2010 – 2014 : 10 623 échantillons ont été interprétés La déforestation totale est de 7 005 535 ha (± 11.6%) la couverture forestière diminue de 1.25 % par an Résultats obtenus:
  10. 10. 4.Réponses - Terminer le processus d’aménagement du territoire et offrir les espaces forestiers au Ministère de l’Environnement prévu à l’article 10 du Chapitre 2 de la loi N°11/2002 du 29 aout 2002 portant Code forestier qui classifie le domaine forestier en trois grandes Catégories des forêts (Forêts Classées, Forêts Protégées et Forêts de production permanente); - Mettre en œuvre l’arrête Ministériel N°085 d’octobre 2016, relatif aux unités Forestière Artisanale (UFA); - Eradiquer la pauvreté par donner de l’emploi au plus grand nombre de la population; - Diminuer la capacité en consommation des bois de chauffe par fournir de l’électricité à la majorité de la population; - Faire une sensibilisation à l’arrière pays sur l’importance de protéger les écosystèmes forestiers naturelles et promouvoir le boisement sur les terrains savanicoles.
  11. 11.  MERCI DE VOTRE ATTENTION

×