Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

Les Mortiers

Exposé: les mortiers
www.jexpoz.com

Les Mortiers

  1. 1. Les mortiers 1ère partie : Les mortiers et coulis 2ème partie : Les mortiers pour chape 3ème partie : Les mortiers et coulis de réparation 4ème partie : les mortiers de scellement et calage www.jexpoz.com
  2. 2. Qu’est-ce que le mortier ? (1) <ul><li>Liant+sable + (éventuellement) adjuvant et/ou charges + eau </li></ul><ul><li>Liant : ciment, chaux, plâtre ou bâtard </li></ul><ul><li>Mortiers bâtard : </li></ul><ul><ul><li>Ciment : résistance mécanique et durcissement </li></ul></ul><ul><ul><li>Chaux : apporte la plasticité </li></ul></ul><ul><li>Préparation : </li></ul><ul><ul><li>Sur chantier, prédosés ou en centrale </li></ul></ul><ul><li>Conditionnement : 5 à 25 kg </li></ul>www.jexpoz.com
  3. 3. Les mortiers fabriqués sur chantier (1) <ul><li>Sables siliceux, silico-calcaires </li></ul><ul><li>Granulométrie de préférence continue </li></ul><ul><li>Dosage en poids (risque de foisonnement) </li></ul><ul><ul><li>Sable humide </li></ul></ul><ul><li>Adjuvants : toutes catégories </li></ul><ul><ul><li>Plastifiants, hydrofuges, retardateurs,etc.… </li></ul></ul><ul><ul><li>Dosage de 300 à 400 kg/m3 </li></ul></ul><ul><ul><li>200 litres d’eau maximum (courant avec ciment) </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  4. 4. Les mortiers fabriqués sur chantier <ul><li>Exemple avec mélangeur </li></ul>www.jexpoz.com
  5. 5. Les mortiers industriels ses prémélangés <ul><li>Contrôle à tous les stades de leur élaboration </li></ul><ul><li>Avantages : </li></ul><ul><ul><li>Prédosage de composition constante </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas de stockage sur place </li></ul></ul><ul><ul><li>Perte de temps limitée </li></ul></ul><ul><ul><li>Chantiers plus propres </li></ul></ul><ul><ul><li>Adjuvantation contrôlée </li></ul></ul><ul><ul><li>Conditionnement : sacs de 10 à 50 kg </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  6. 6. Les mortiers frais retardés stabilisés, prêts à l’emploi <ul><li>Genre « Delvocrète » </li></ul><ul><li>Stockage, utilisation jusqu’à 36 h </li></ul><ul><li>Simplification, amélioration des conditions de travail </li></ul><ul><li>Conditionnement : bacs de 250 à 500litres </li></ul><ul><li>Mortiers de fibres (verre ou polypropylène) </li></ul><ul><ul><li>Cohésion supérieure, moins fissurable) </li></ul></ul><ul><ul><li>Application : chapes, ragréages </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  7. 7. Les emplois des mortiers <ul><li>Les joints de maçonnerie </li></ul><ul><ul><li>Norme XP P 10-202 (DTU 20) </li></ul></ul><ul><li>Les enduits : principale application </li></ul><ul><ul><li>Norme P 15-201 (DTU 26.1) </li></ul></ul><ul><ul><li>Beaucoup de procédures d’Avis Technique </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  8. 8. Les chapes <ul><li>Mise à niveau et finition des dallages </li></ul><ul><li>Adhérente ou flottante </li></ul><ul><li>Incorporation de produits spécifiques </li></ul><ul><ul><li>Durcissement de surface… </li></ul></ul><ul><li>Eventuellement : </li></ul><ul><ul><li>Fonction thermique ou acoustique </li></ul></ul><ul><li>Norme P 14-201 (DTU 26.2) </li></ul><ul><li>Cas particulier des chapes anhydriques </li></ul>www.jexpoz.com
  9. 9. Applications <ul><li>Exemples </li></ul>www.jexpoz.com
  10. 10. Les coulis <ul><li>Mélanges fluides </li></ul><ul><ul><li>Charges fines < 0,3mm + liants hydrauliques + adjuvants </li></ul></ul><ul><li>Coulis d’injection : liants spéciaux </li></ul><ul><ul><li>Suspensions d’argile, bentonite </li></ul></ul><ul><li>Domaines d’application </li></ul><ul><ul><li>Remplissage de cavités, fissures dans les roche </li></ul></ul><ul><ul><li>Sols, ouvrages bétons ou maçonneries </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  11. 11. Techniques particulières de mise en œuvre <ul><li>Projection </li></ul><ul><ul><ul><li>Enduits monocouches, enduits isolants </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Revêtements de voûtes, de galeries, consolidation de talus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Travaux de réparation, etc. </li></ul></ul></ul><ul><li>Injection de mortiers ou coulis </li></ul><ul><ul><li>Principal problème à résoudre : l’injectabilité </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Composition, pression, Fluidité, etc. </li></ul></ul></ul>www.jexpoz.com
  12. 12. Application <ul><li>Pot de projection et machine à projeter équipée de lance </li></ul>www.jexpoz.com
  13. 13. Les mortiers pour chapes (2ème partie) <ul><li>Rôle de la chape : </li></ul><ul><ul><li>mise à niveau de la dalle et régularité de la surface </li></ul></ul><ul><ul><li>Support de revêtement, ou isolation incorporée </li></ul></ul><ul><ul><li>Réglementation : DTU 26.2 </li></ul></ul><ul><li>Pour les bâtiments industriels, agricoles, sportifs : </li></ul><ul><ul><li>Font l’objet de prescriptions particulières </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  14. 14. Différents types de chapes <ul><li>Les chapes adhérentes </li></ul><ul><ul><li>Incorporées : mortier incorporé avant la prise du béton (support encore humide) </li></ul></ul><ul><ul><li>Rapportées (le plus fréquent) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Problème d’adhérence à assurer (adjuvant) </li></ul></ul></ul><ul><li>Les chapes flottantes </li></ul><ul><ul><li>Ouvrages totalement désolidarisés (Ex : couche isolante résiliente) </li></ul></ul><ul><ul><li>Règlement des bruits d’impact (jusqu’à 25 dBa) </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  15. 15. La réalisation des chapes (1) <ul><li>Les chapes adhérentes </li></ul><ul><ul><li>Les chapes incorporées </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Béton pas encore frais, surface rugueuse, griffage </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Sable 0/3, ciment Portland classe 32,5 , 350kg/m3 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Consistance ferme, épaisseur de 15 à 25mm </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mortier étalé, réglé, taloché et éventuellement lissé </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Les chapes rapportées </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Souvent en deux passes avec incorporation de produits adjuvantés </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Epaisseur 3 cm, dosage 350 kg/m3 </li></ul></ul></ul>www.jexpoz.com
  16. 16. Exemples de réalisations de chapes (1) <ul><li>Cas d’un chantier </li></ul>www.jexpoz.com
  17. 17. Exemples de réalisations de chapes (2) <ul><li>Finition, lissage </li></ul>www.jexpoz.com
  18. 18. Cas des chapes flottantes <ul><li>Interposition entre la dalle support et la chape d’une couche de désolidarisation </li></ul><ul><ul><li>Horizontale et verticale </li></ul></ul><ul><ul><li>Film, sable, isolant, etc. </li></ul></ul><ul><li>Mortier ciment (classe 32,5), 350 kg/m3 </li></ul><ul><li>Armée ou non d’un treillis (à cœur) </li></ul><ul><ul><li>Mailles 50x50 mm </li></ul></ul><ul><li>Au moins 5 à 7 cm par expérience </li></ul>www.jexpoz.com
  19. 19. Les enduits de lissage pour sols intérieurs <ul><li>Enduits autolissants </li></ul><ul><ul><li>A base de résine, adjuvantés, avec charges, etc. </li></ul></ul><ul><ul><li>De 3 à 10 mm d’épaisseur </li></ul></ul><ul><ul><li>Destinés à recevoir les revêtements de sols habituels : textiles, plastiques, carrelage, etc. </li></ul></ul><ul><ul><li>Conditionnés ils ne nécessitent que de l’eau </li></ul></ul><ul><li>Les finitions spéciales ( carborandum ) </li></ul><ul><ul><li>Résistance à l’abrasion, aux chocs, etc. </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  20. 20. Cas particuliers pour les chapes <ul><li>Les joints de fractionnement </li></ul><ul><ul><li>25 m2, tous les 8m en diagonale </li></ul></ul><ul><li>La cure du mortier </li></ul><ul><ul><li>Films plastiques, produits de cure, etc. </li></ul></ul><ul><li>Les chapes pour sols industriels </li></ul><ul><ul><li>Exigences multiples, au cas par cas </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Problèmes de résistance, de température (chambres froides), voire chimiques, etc. </li></ul></ul></ul>www.jexpoz.com
  21. 21. Les mortiers et coulis de réparation ( 3ème partie ) <ul><li>Quand répare-t-on ? </li></ul><ul><ul><li>Reprofilage du béton, reconstitution de la protection des armatures, rétablir l’étanchéité, etc. </li></ul></ul><ul><li>Les causes des dégradations </li></ul><ul><ul><li>Phénomènes purement chimiques : carbonatation </li></ul></ul><ul><ul><li>Phénomènes physiques : dilatation, gel, etc. </li></ul></ul><ul><ul><li>Phénomènes physico-chimiques : retrait, sels, etc. </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  22. 22. La reconstitution du béton de surface <ul><li>Les domaines d’application </li></ul><ul><li>Les mortiers utilisés </li></ul><ul><li>Mortiers à base de liants hydrauliques </li></ul><ul><li>Mortiers à base de liants de synthèse </li></ul><ul><li>L’exécution des réparations </li></ul><ul><ul><li>Préparation des supports </li></ul></ul><ul><ul><li>Mise en œuvre du mortier </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  23. 23. Les traitements des fissures <ul><li>Domaines d’application et matériaux utilisés (a) </li></ul>www.jexpoz.com
  24. 24. Les traitements des fissures <ul><li>Domaines d’application et matériaux utilisés (b) </li></ul>www.jexpoz.com
  25. 25. Mise en œuvre des mortiers et coulis <ul><li>Suivant les recommandations du STRRES </li></ul><ul><li>Suivant les normes en vigueur </li></ul><ul><ul><li>Série de NF P 95-101 à 95-107 </li></ul></ul><ul><li>Les recommandations du Laboratoire LCPC </li></ul><ul><li>Sans oublier les Avis Techniques, etc. </li></ul>www.jexpoz.com
  26. 26. Exemple de réparations (a) <ul><li>Rejointoiement </li></ul>www.jexpoz.com
  27. 27. Exemple de réparations (b) <ul><li>Réparation classique </li></ul>www.jexpoz.com
  28. 28. Les scellements et les calages (4ème partie) <ul><li>Les domaines d’emploi </li></ul><ul><li>Les exigences </li></ul><ul><ul><li>Absence de retrait </li></ul></ul><ul><ul><li>Caractère expansif du mortier </li></ul></ul><ul><ul><li>Résistance au jeune âge </li></ul></ul><ul><ul><li>Autres caractéristiques </li></ul></ul>www.jexpoz.com
  29. 29. La composition <ul><li>Ciment forte résistance classe R (52.5) </li></ul><ul><li>Ciment prompt ou alumineux </li></ul><ul><li>Sable propre, roulé (0/3) </li></ul><ul><li>Expansif </li></ul><ul><li>Dosage 600 à 700kg/m3 de sable </li></ul><ul><li>E/C entre 0,4 et 0,5 </li></ul><ul><li>Adjuvants divers + fibres d’acier </li></ul>www.jexpoz.com
  30. 30. Les scellements <ul><li>Scellement de tiges </li></ul><ul><li>Scellement de regards </li></ul><ul><li>Assemblage d’éléments préfabriqués </li></ul>www.jexpoz.com
  31. 31. Le calage (1) <ul><li>Utilisation de mortiers spéciaux souvent à base de résines </li></ul><ul><li>Fluidité sans retrait ultérieur </li></ul><ul><li>Opération longue, coûteuse et délicate </li></ul><ul><li>Mortiers mises en place par injection ou gravité </li></ul><ul><li>Travail de professionnel </li></ul>www.jexpoz.com
  32. 32. Le calage (2) <ul><li>Exemple </li></ul>www.jexpoz.com

×