SlideShare ist ein Scribd-Unternehmen logo
1 von 31
Sociologie des Organisations
Module B3, printemps 2007
Groupe 5 (salle E203)
Groupe 4 (salle A106)
George.Waardenburg@socio.unige.ch
http://www.unige.ch/ses/socio/georgewaardenburg.html
2
Plan du Cours – Groupe 5
 20 février: L’étude sociologique des organisations
 27 février: L’Etat et le phénomène bureaucratique I
 13 mars: L’Etat et le phénomène bureaucratique II
 13 mars (après-midi): « Le Génie Helvétique »
 20 mars: Discussion sur le film + Les organisations
privées I
 27 mars: Les organisations privées II
 24 avril: Les organisations privées III
 22 mai: Redéfinitions contemporaines des organisations
 12 juin: « Les Navigateurs » + Discussion sur le film
3
Plan du Cours – Groupe 4
 27 février: L’étude sociologique des organisations
 6 mars: L’Etat et le phénomène bureaucratique I
 13 mars: L’Etat et le phénomène bureaucratique II
 13 mars (après-midi): « Le Génie Helvétique »
 20 mars: Discussion sur le film
 27 mars: Les organisations privées I
 17 avril: Les organisations privées II
 8 mai: Les organisations privées III
 30 mai: Redéfinitions contemporaines des organisations
 12 juin: « Les Navigateurs »
 19 juin: Discussion sur le film
4
Principes du Cours
 Apprendre à réfléchir sur les formes d’organisation
sociale
 Permettre de se situer à l’intérieur de celles-ci afin de
pouvoir agir en leur sein en connaissance de cause
Pour cela, il est nécessaire de
 Comparer les phénomènes d’organisation
 Théoriser: qu’est-ce qu’il y a de commun? De différent?
Qu’est-ce qui change? Sur quelle durée?
En passant par
 Les questions, questionnements
 La discussion
5
L’étude sociologique des
organisations
1. L’Organisation des organisations: la structure sociale
 L'organisation sociale: fondement anthropologique
 Organisation et organisations
 Structure sociale
2. Production et Pouvoir(s)
3. L’Organisation au jour le jour
 Formel & Informel
 Pratiques sociales
6
Importance de
l’Organisation sociale
Qu’est-ce qu’une organisation?
Quelle ambivalence du mot « organisation »?
A quoi sert l’Organisation sociale?
Quelle activité est au cœur de l’Organisation?
7
Organisation et organisations
Comment penser chaque organisation?
Donnez un exemple d’une organisation sociale
cruciale qui ne l’est plus…
8
4 Types d’Organisation
 Organisations « Etatiques » (Etat, subdivisions et
secteur subventionné, organisations supra- et intra-
étatiques): financées par l’impôt
 Entreprises privées (« à but lucratif »): financées par les
profits qu’elles réalisent via des ventes de biens/services
 Familles et réseaux de parenté
 « Associations à but non-lucratif »: indépendantes des
pouvoirs publics
9
Structure Sociale
 Capital économique
 Etat et Cadre Juridique
 Socialisation et Relations Humaines
10
Structure sociale: le capital
économique
 Consommation
 Investissement
 Embauches (emplois)
11
Classes de fortune nette
en 1'000 francs
1% 0,1%
2%
17%
21%
30%
29%
0
1-50
51-200
201-1'000
1'001-2'000
2'001-10'000
10'001- et plus
Inégalités de Fortune - CH
0
200'000
400'000
600'000
800'000
1'000'000
1'200'000
1'400'000
0 1-50 51-200 201-1'000 1'001-2'000 2'001-10'000 10'001- et
plus
Classes de fortune nette en 1'000 francs
Fortune nette - en
millions de francs
Contribuables -
personnes
Inégalités de Fortune - CH
13
Classes de fortune nette
en 1'000 francs
1% 0,1%
2%
13%
16%
39%
29%
0
1-50
51-200
201-1'000
1'001-2'000
2'001-10'000
10'001- et plus
Inégalités de Fortune - GE
14
0
10'000
20'000
30'000
40'000
50'000
60'000
70'000
80'000
90'000
100'000
0 1-50 51-200 201-1'000 1'001-2'000 2'001-10'000 10'001- et
plus
Classes de fortune nette en 1'000 francs
Fortune nette - en
millions de francs
Contribuables -
personnes
Inégalités de Fortune - GE
15
Structure sociale: Etat et Lois
 Monopole de la violence
 Définit le droit, les lois
 Définit droit et conditions d’existence des autres
organisations
 Effectue investissements (au sens socio-économique)
 Fait fonctionner transferts de revenu
16
Structure sociale:
relations inter-personnelles
 Règles morales, valeurs
 Identifications subjectives, croyances
 Réseaux de sociabilité
 Temps de la sociabilité (fêtes, …)
 Goûts personnels
17
Structure structurante et
structurée
Via des:
 Pratiques (se serrer la main, attendre dans la file, accueillir
des invité-e-s, …)
 Règles (écrites et/ou orales)
 Choses (tous les objets physiques modifiés par l’homme)
 Personnes (Habitus: systèmes de valeurs, d’appréciation,
de perception, de pratiques)
18
2 Principes Transversaux de la
Structure Sociale
1. La Distinction
2. La Domination Masculine
Les deux se combinent avec, et s’opposent à:
La Coopération sociale et l’Identification de Groupe.
Exemples?
19
Production
 Valeur d’Usage et Valeur d’Echange:
« le beurre et l’argent du beurre »
 Quels sont les buts de l’Organisation?
 Valeur d’Echange (argent)
 Valeur d’Usage (service/produit « utile »)
 Quels moyens pour atteindre ces buts?
 Argent
 Savoirs-faire
 Personnel motivé
20
Organisation et Valeur d’Echange
2 types d’organisation
1. Organisations à but lucratif.
Réaliser de la valeur d’échange (« faire des profits »)
est condition de survie.
 Pression sur les coûts (salaires, qualité, …).
 Accroissement des ventes (écraser concurrence).
2. Organisations à but non-lucratif.
Raison d’être est la production de valeur d’usage.
21
Formalisation de l’Organisation
2 types d’Organisation:
1. Organisation formalisée (souvent élaborée)
2. Organisation peu/non-formalisée
Quelles différences?
 Place de l’Ecrit
 Organisation de Travail Salarié
22
Pouvoir(s)
 La hiérarchie des décisions & des décideurs
 Définition des Buts de l’Organisation
 Définition des principes d’organisation (fonctionnement)
 Définition des tâches à accomplir
 De la valeur sociale inégale des individus
 Revenu
 Qualification
 Age
 Sexe
 Origine nationale
23
La légitimation
 Représentations
 Sens moral
 Sens personnel
 Gains
 Garantie d’emploi
 Revenu
 Statut social
 Intérêt subjectif du travail à fournir
 Autorité
 Peur
 Adhésion
 Mise en Scène
24
Une légitimation réussie…
… implique que les membres de l’organisation
se prennent au jeu qu’est celle-ci:
 S’identifier aux objectifs. Prendre plaisir à les
réaliser.
 (Penser) Participer à un projet.
 Ont du « jeu » à leur niveau d’activité.
25
L’organisation au jour le jour
 Les personnes débordent leur poste formalisé
 Toute organisation est en même temps:
Formelle et Informelle
 Coopération & Concurrence
 Informel ≠ Anarchie
 Les règles de l’Informel: rapports d’échange et
rapports de domination, affinités et antagonismes
26
Coopération VS Concurrence
 Coopération est condition sine qua non de la
production de valeur d’usage.
 Concurrence est le principe du salariat dans son
rapport aux employeurs (Capital).
Elles impliquent:
 Normalement, les divergences sont temporisées
par des Compromis.
 Les Compromis sont dynamiques, car ils sont
constamment remis en cause.
27
Les régularités de l’Informel
 Crédit à l’égard d’autrui
 Don et contre-don
 Perceptions communes
 Mise en scène de l’organisation
 Contraintes du jeu de personnage
28
2 Enjeux dans l’Informel
 Chaque membre doit défendre « loyalement » son
organisation
Problème?
 Pour pleinement assumer son rôle de membre, il
faut être intégré à
 Des zones « en retrait » des usagers/clients
 Une connivence interne à l’organisation
 Un rapport de respect avec son public
29
Etat, bureacratie, modernisation
et rationalisation
 L’industrialisation
 Etat moderne
 Règne des entreprises privées (Capital)
 Organisation du Salariat
 Stabilisation de l’emploi salarié
 Modernisation de la formation
 Etat social, droits sociaux et critiques
30
Le monde de l’entreprise privée
 Les intérêts en jeu
 Capital-Travail
 Capital
 Actionnaires
 Direction
 Travail
 Cadres
 Salarié-e-s « Qualifié-e-s »
 Salarié-e-s « Non-Qualifié-e-s »
 Division du travail et organisation
31
Redéfinitions Contemporaines
 New Public Management
 Les enjeux de l’Employabilité

Weitere ähnliche Inhalte

Ähnlich wie SociologieOrganisations

Salles M INFORSID 2018
Salles M INFORSID 2018Salles M INFORSID 2018
Salles M INFORSID 2018marysesalles
 
Economie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outinEconomie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outinAurélien Galand
 
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidaire
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidairePresentation generale sur l'economie-sociale-solidaire
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidaireghiz-
 
Entrepreneurs libres et solidaires en Rhone-Alpes - Diapos
Entrepreneurs libres et solidaires en Rhone-Alpes - DiaposEntrepreneurs libres et solidaires en Rhone-Alpes - Diapos
Entrepreneurs libres et solidaires en Rhone-Alpes - DiaposOxalis-Scop
 
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarismeRapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarismeSociété Tripalio
 
2013 04-29 - skema - présentation de x aucompte
2013 04-29 - skema - présentation de x  aucompte2013 04-29 - skema - présentation de x  aucompte
2013 04-29 - skema - présentation de x aucompteaucompte xavier
 
Sociologie de l'homme social par Eddie Soulier
Sociologie de l'homme social par Eddie SoulierSociologie de l'homme social par Eddie Soulier
Sociologie de l'homme social par Eddie SoulierL'Atelier BNP Paribas
 
Innovation sociale
Innovation socialeInnovation sociale
Innovation socialeGenève Lab
 
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenewsLivre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenewsUnivercast (carenews.com)
 
Marque : Quel est votre polis ?
Marque  : Quel est votre polis ?Marque  : Quel est votre polis ?
Marque : Quel est votre polis ?George-Bailey
 
Grh 201 Organisation
Grh 201 OrganisationGrh 201 Organisation
Grh 201 OrganisationEscapetest
 
Modèles organisationnels centrés sur l'humain
Modèles organisationnels centrés sur l'humainModèles organisationnels centrés sur l'humain
Modèles organisationnels centrés sur l'humainPraneo
 
Introduction à la création de valeur
Introduction à la création de valeurIntroduction à la création de valeur
Introduction à la création de valeurBenjamin Labarthe-Piol
 
Barometre 2010 - Limelight / LIMITE
Barometre 2010 - Limelight / LIMITEBarometre 2010 - Limelight / LIMITE
Barometre 2010 - Limelight / LIMITEAgence LIMITE
 
"Comment les systèmes d’information numériques impactent le fonctionnement de...
"Comment les systèmes d’information numériques impactent le fonctionnement de..."Comment les systèmes d’information numériques impactent le fonctionnement de...
"Comment les systèmes d’information numériques impactent le fonctionnement de...marysesalles
 
Second life: émergence de communautés de pratiques humaines et artificielles?
Second life: émergence de communautés de pratiques humaines et artificielles?Second life: émergence de communautés de pratiques humaines et artificielles?
Second life: émergence de communautés de pratiques humaines et artificielles?alex bal
 
Rencontres "L'autre sens" : Viavoice - l'EHESS - Le Monde
Rencontres "L'autre sens" : Viavoice - l'EHESS - Le MondeRencontres "L'autre sens" : Viavoice - l'EHESS - Le Monde
Rencontres "L'autre sens" : Viavoice - l'EHESS - Le MondeAnne-Sophie Esnault
 

Ähnlich wie SociologieOrganisations (20)

Salles M INFORSID 2018
Salles M INFORSID 2018Salles M INFORSID 2018
Salles M INFORSID 2018
 
Economie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outinEconomie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outin
 
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidaire
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidairePresentation generale sur l'economie-sociale-solidaire
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidaire
 
Entrepreneuriat social
Entrepreneuriat socialEntrepreneuriat social
Entrepreneuriat social
 
Entrepreneurs libres et solidaires en Rhone-Alpes - Diapos
Entrepreneurs libres et solidaires en Rhone-Alpes - DiaposEntrepreneurs libres et solidaires en Rhone-Alpes - Diapos
Entrepreneurs libres et solidaires en Rhone-Alpes - Diapos
 
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarismeRapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
Rapport Jean-Charles Simon sur le paritarisme
 
2013 04-29 - skema - présentation de x aucompte
2013 04-29 - skema - présentation de x  aucompte2013 04-29 - skema - présentation de x  aucompte
2013 04-29 - skema - présentation de x aucompte
 
Sociologie de l'homme social par Eddie Soulier
Sociologie de l'homme social par Eddie SoulierSociologie de l'homme social par Eddie Soulier
Sociologie de l'homme social par Eddie Soulier
 
Innovation sociale
Innovation socialeInnovation sociale
Innovation sociale
 
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenewsLivre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
Livre Blanc - 53 propositions pour un monde meilleur / carenews
 
Chapitre 8 groupes sociaux 2018
Chapitre 8 groupes sociaux 2018Chapitre 8 groupes sociaux 2018
Chapitre 8 groupes sociaux 2018
 
Marque : Quel est votre polis ?
Marque  : Quel est votre polis ?Marque  : Quel est votre polis ?
Marque : Quel est votre polis ?
 
Communautés 2.0 - Introduction
Communautés 2.0 -  IntroductionCommunautés 2.0 -  Introduction
Communautés 2.0 - Introduction
 
Grh 201 Organisation
Grh 201 OrganisationGrh 201 Organisation
Grh 201 Organisation
 
Modèles organisationnels centrés sur l'humain
Modèles organisationnels centrés sur l'humainModèles organisationnels centrés sur l'humain
Modèles organisationnels centrés sur l'humain
 
Introduction à la création de valeur
Introduction à la création de valeurIntroduction à la création de valeur
Introduction à la création de valeur
 
Barometre 2010 - Limelight / LIMITE
Barometre 2010 - Limelight / LIMITEBarometre 2010 - Limelight / LIMITE
Barometre 2010 - Limelight / LIMITE
 
"Comment les systèmes d’information numériques impactent le fonctionnement de...
"Comment les systèmes d’information numériques impactent le fonctionnement de..."Comment les systèmes d’information numériques impactent le fonctionnement de...
"Comment les systèmes d’information numériques impactent le fonctionnement de...
 
Second life: émergence de communautés de pratiques humaines et artificielles?
Second life: émergence de communautés de pratiques humaines et artificielles?Second life: émergence de communautés de pratiques humaines et artificielles?
Second life: émergence de communautés de pratiques humaines et artificielles?
 
Rencontres "L'autre sens" : Viavoice - l'EHESS - Le Monde
Rencontres "L'autre sens" : Viavoice - l'EHESS - Le MondeRencontres "L'autre sens" : Viavoice - l'EHESS - Le Monde
Rencontres "L'autre sens" : Viavoice - l'EHESS - Le Monde
 

SociologieOrganisations

  • 1. Sociologie des Organisations Module B3, printemps 2007 Groupe 5 (salle E203) Groupe 4 (salle A106) George.Waardenburg@socio.unige.ch http://www.unige.ch/ses/socio/georgewaardenburg.html
  • 2. 2 Plan du Cours – Groupe 5  20 février: L’étude sociologique des organisations  27 février: L’Etat et le phénomène bureaucratique I  13 mars: L’Etat et le phénomène bureaucratique II  13 mars (après-midi): « Le Génie Helvétique »  20 mars: Discussion sur le film + Les organisations privées I  27 mars: Les organisations privées II  24 avril: Les organisations privées III  22 mai: Redéfinitions contemporaines des organisations  12 juin: « Les Navigateurs » + Discussion sur le film
  • 3. 3 Plan du Cours – Groupe 4  27 février: L’étude sociologique des organisations  6 mars: L’Etat et le phénomène bureaucratique I  13 mars: L’Etat et le phénomène bureaucratique II  13 mars (après-midi): « Le Génie Helvétique »  20 mars: Discussion sur le film  27 mars: Les organisations privées I  17 avril: Les organisations privées II  8 mai: Les organisations privées III  30 mai: Redéfinitions contemporaines des organisations  12 juin: « Les Navigateurs »  19 juin: Discussion sur le film
  • 4. 4 Principes du Cours  Apprendre à réfléchir sur les formes d’organisation sociale  Permettre de se situer à l’intérieur de celles-ci afin de pouvoir agir en leur sein en connaissance de cause Pour cela, il est nécessaire de  Comparer les phénomènes d’organisation  Théoriser: qu’est-ce qu’il y a de commun? De différent? Qu’est-ce qui change? Sur quelle durée? En passant par  Les questions, questionnements  La discussion
  • 5. 5 L’étude sociologique des organisations 1. L’Organisation des organisations: la structure sociale  L'organisation sociale: fondement anthropologique  Organisation et organisations  Structure sociale 2. Production et Pouvoir(s) 3. L’Organisation au jour le jour  Formel & Informel  Pratiques sociales
  • 6. 6 Importance de l’Organisation sociale Qu’est-ce qu’une organisation? Quelle ambivalence du mot « organisation »? A quoi sert l’Organisation sociale? Quelle activité est au cœur de l’Organisation?
  • 7. 7 Organisation et organisations Comment penser chaque organisation? Donnez un exemple d’une organisation sociale cruciale qui ne l’est plus…
  • 8. 8 4 Types d’Organisation  Organisations « Etatiques » (Etat, subdivisions et secteur subventionné, organisations supra- et intra- étatiques): financées par l’impôt  Entreprises privées (« à but lucratif »): financées par les profits qu’elles réalisent via des ventes de biens/services  Familles et réseaux de parenté  « Associations à but non-lucratif »: indépendantes des pouvoirs publics
  • 9. 9 Structure Sociale  Capital économique  Etat et Cadre Juridique  Socialisation et Relations Humaines
  • 10. 10 Structure sociale: le capital économique  Consommation  Investissement  Embauches (emplois)
  • 11. 11 Classes de fortune nette en 1'000 francs 1% 0,1% 2% 17% 21% 30% 29% 0 1-50 51-200 201-1'000 1'001-2'000 2'001-10'000 10'001- et plus Inégalités de Fortune - CH
  • 12. 0 200'000 400'000 600'000 800'000 1'000'000 1'200'000 1'400'000 0 1-50 51-200 201-1'000 1'001-2'000 2'001-10'000 10'001- et plus Classes de fortune nette en 1'000 francs Fortune nette - en millions de francs Contribuables - personnes Inégalités de Fortune - CH
  • 13. 13 Classes de fortune nette en 1'000 francs 1% 0,1% 2% 13% 16% 39% 29% 0 1-50 51-200 201-1'000 1'001-2'000 2'001-10'000 10'001- et plus Inégalités de Fortune - GE
  • 14. 14 0 10'000 20'000 30'000 40'000 50'000 60'000 70'000 80'000 90'000 100'000 0 1-50 51-200 201-1'000 1'001-2'000 2'001-10'000 10'001- et plus Classes de fortune nette en 1'000 francs Fortune nette - en millions de francs Contribuables - personnes Inégalités de Fortune - GE
  • 15. 15 Structure sociale: Etat et Lois  Monopole de la violence  Définit le droit, les lois  Définit droit et conditions d’existence des autres organisations  Effectue investissements (au sens socio-économique)  Fait fonctionner transferts de revenu
  • 16. 16 Structure sociale: relations inter-personnelles  Règles morales, valeurs  Identifications subjectives, croyances  Réseaux de sociabilité  Temps de la sociabilité (fêtes, …)  Goûts personnels
  • 17. 17 Structure structurante et structurée Via des:  Pratiques (se serrer la main, attendre dans la file, accueillir des invité-e-s, …)  Règles (écrites et/ou orales)  Choses (tous les objets physiques modifiés par l’homme)  Personnes (Habitus: systèmes de valeurs, d’appréciation, de perception, de pratiques)
  • 18. 18 2 Principes Transversaux de la Structure Sociale 1. La Distinction 2. La Domination Masculine Les deux se combinent avec, et s’opposent à: La Coopération sociale et l’Identification de Groupe. Exemples?
  • 19. 19 Production  Valeur d’Usage et Valeur d’Echange: « le beurre et l’argent du beurre »  Quels sont les buts de l’Organisation?  Valeur d’Echange (argent)  Valeur d’Usage (service/produit « utile »)  Quels moyens pour atteindre ces buts?  Argent  Savoirs-faire  Personnel motivé
  • 20. 20 Organisation et Valeur d’Echange 2 types d’organisation 1. Organisations à but lucratif. Réaliser de la valeur d’échange (« faire des profits ») est condition de survie.  Pression sur les coûts (salaires, qualité, …).  Accroissement des ventes (écraser concurrence). 2. Organisations à but non-lucratif. Raison d’être est la production de valeur d’usage.
  • 21. 21 Formalisation de l’Organisation 2 types d’Organisation: 1. Organisation formalisée (souvent élaborée) 2. Organisation peu/non-formalisée Quelles différences?  Place de l’Ecrit  Organisation de Travail Salarié
  • 22. 22 Pouvoir(s)  La hiérarchie des décisions & des décideurs  Définition des Buts de l’Organisation  Définition des principes d’organisation (fonctionnement)  Définition des tâches à accomplir  De la valeur sociale inégale des individus  Revenu  Qualification  Age  Sexe  Origine nationale
  • 23. 23 La légitimation  Représentations  Sens moral  Sens personnel  Gains  Garantie d’emploi  Revenu  Statut social  Intérêt subjectif du travail à fournir  Autorité  Peur  Adhésion  Mise en Scène
  • 24. 24 Une légitimation réussie… … implique que les membres de l’organisation se prennent au jeu qu’est celle-ci:  S’identifier aux objectifs. Prendre plaisir à les réaliser.  (Penser) Participer à un projet.  Ont du « jeu » à leur niveau d’activité.
  • 25. 25 L’organisation au jour le jour  Les personnes débordent leur poste formalisé  Toute organisation est en même temps: Formelle et Informelle  Coopération & Concurrence  Informel ≠ Anarchie  Les règles de l’Informel: rapports d’échange et rapports de domination, affinités et antagonismes
  • 26. 26 Coopération VS Concurrence  Coopération est condition sine qua non de la production de valeur d’usage.  Concurrence est le principe du salariat dans son rapport aux employeurs (Capital). Elles impliquent:  Normalement, les divergences sont temporisées par des Compromis.  Les Compromis sont dynamiques, car ils sont constamment remis en cause.
  • 27. 27 Les régularités de l’Informel  Crédit à l’égard d’autrui  Don et contre-don  Perceptions communes  Mise en scène de l’organisation  Contraintes du jeu de personnage
  • 28. 28 2 Enjeux dans l’Informel  Chaque membre doit défendre « loyalement » son organisation Problème?  Pour pleinement assumer son rôle de membre, il faut être intégré à  Des zones « en retrait » des usagers/clients  Une connivence interne à l’organisation  Un rapport de respect avec son public
  • 29. 29 Etat, bureacratie, modernisation et rationalisation  L’industrialisation  Etat moderne  Règne des entreprises privées (Capital)  Organisation du Salariat  Stabilisation de l’emploi salarié  Modernisation de la formation  Etat social, droits sociaux et critiques
  • 30. 30 Le monde de l’entreprise privée  Les intérêts en jeu  Capital-Travail  Capital  Actionnaires  Direction  Travail  Cadres  Salarié-e-s « Qualifié-e-s »  Salarié-e-s « Non-Qualifié-e-s »  Division du travail et organisation
  • 31. 31 Redéfinitions Contemporaines  New Public Management  Les enjeux de l’Employabilité