Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Die SlideShare-Präsentation wird heruntergeladen. ×

Dépistage du cancer du col , frottis cervico vaginal

Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Wird geladen in …3
×

Hier ansehen

1 von 35 Anzeige

Dépistage du cancer du col , frottis cervico vaginal

Herunterladen, um offline zu lesen

La prévention du cancer du col de l'utérus, cancer sexuellement transmissible, passe par le dépistage des lésions précancéreuses et cancéreuses provoquées par le virus du papillome humain, HPV. Le cancer du col de l'utérus est un cancer sexuellement transmissible provoqué dans la très grande majorité des cas par une infection par le virus du papillome humain(HPV).

La pratique régulière d'un frottis cervical est la meilleure méthode pour dépister un cancer du col de l'utérus ou une lésion précancéreuse.

La prévention du cancer du col de l'utérus, cancer sexuellement transmissible, passe par le dépistage des lésions précancéreuses et cancéreuses provoquées par le virus du papillome humain, HPV. Le cancer du col de l'utérus est un cancer sexuellement transmissible provoqué dans la très grande majorité des cas par une infection par le virus du papillome humain(HPV).

La pratique régulière d'un frottis cervical est la meilleure méthode pour dépister un cancer du col de l'utérus ou une lésion précancéreuse.

Anzeige
Anzeige

Weitere Verwandte Inhalte

Diashows für Sie (20)

Andere mochten auch (20)

Anzeige

Ähnlich wie Dépistage du cancer du col , frottis cervico vaginal (20)

Weitere von Islem Soualhi (20)

Anzeige

Aktuellste (20)

Dépistage du cancer du col , frottis cervico vaginal

  1. 1. Le dépistage du cancer du col utérin Faire le tour du col ….. Fait par : soualhi mohamed islem interne en médecine
  2. 2. Epidemio • 2 éme cancer de la femme a l’échelle mondiale • 80 % des cancer du col => pays en voie de DVPT • Diminution Incidence dans les pays Dvpé grâce au dépistage
  3. 3. Cas clinique • Mme Taouss .M, 56 ans, qui a subi une hystérectomie en raison de léiomyomes, vient vous voir pour son examen gynécologique. Que faites-vous? Sa petite-fille de 17 ans, vierge, vient aussi vous consulter pour renouveler le contraceptif oral qu’elle prend pour traiter sa dysménorrhée. Faites-vous une cytologie du col ?
  4. 4. Qui dépister ? (indications) Col très accessible , dépistage facile *dépistage systématique : toute femme en activité génitale à partir du premier rapport. * existence de facteurs de risques 1 frottis par an !!
  5. 5. Les facteurs de risque du cancer du col exposition aux Human Papilloma Virus (HPV) : • 1ers rapports sexuels précoces , • nombreux partenaires, • 1re grossesse précoce , • Multiparité> 5 surtout si 1ier avant 20ans, • MST. Immunodépression : VIH ? Distilbène => adénoK du col et du vagin
  6. 6. Les facteurs de risque du cancer du col • tabagisme (cofacteur par accumulation des toxiques du tabac dans la glaire cervicale), • contraception œstroprogestative retrouvée dans les cancers malpighiens et surtout glandulaires. • Tous Ces facteurs désignent une population « défavorisée » : qui se prête mal au dépistage, que les médecins généralistes voient et soignent.
  7. 7. Principe du dépistage 3ans 13 ans 5-6% Dysplasie CIN1-CIN2-CIN3 Carcinome in situ * HISTOIRE NATURELLE DU CANCER * Cancer invasif
  8. 8. Frottis cervico-vaginal • Moment idéal : -en dehors : régles , metrorragies, saignement provoqué . - En dehors : infections genitales .
  9. 9. Technique de réalisation Matériel : • Speculum ; • spatule à pointe allongée(différente de la spatule d’Ayre traditionnelle) et de la cytobrosse • d’un coton-tige pour le prélèvement endocervical est déconseillée. Si le coton-tige est tout de même utilisé, on recommande de le mouiller avec une solution saline avant le prélèvement .
  10. 10. Technique de prélèvement de la cytologie cervicale • 1-frottis conventionnel par étalement sur lame • 2-frottis en phase liquide « permet la recherche directe de HPV (papillomavirus humain) sur le surnageant » • IMPORTANT : Frotti cervical = Prélèvement à la jontion cylindrique et malpighien ; 1 : épithélium malpighien 2 : zone de jonction 3 : muqueuse glandulaire
  11. 11. Technique de prélèvement de la cytologie cervicale . Qualité des pvts *cellules de la zone de transformation (jonction) et glandulaire Grande influence sur le résultat ! pvt inadéquat 2/3 des erreurs *Jeune femme : habituellement près de l’ostium externe du col *femmes plus âgées: cette zone remonte progressivement dans le canal cervical et peut devenir plus difficile à atteindre
  12. 12. Technique de prélèvement Insérer le spéculum visualiser le col + Zone de TRANSITION si possible ! Envoyer au labo pour analyse Vaporiser le fixatif le plus rapidement possible Spatule (préférablement à pointe allongée) : rotation de 360 -> exocol Cytobrush: Rot 1cm profondeur ->endocol Étendre côte à côte sur une seule lame
  13. 13. Technique de réalisation
  14. 14. Nettoyage du col • Certains experts recommandent donc un nettoyage, surtout lorsqu’il y a beaucoup de sécrétions, mais il ne s’agit pas d’une pratique courante.
  15. 15. Conseils préalables à la patiente • autant que possible, ne pas fixer le rendez-vous durant la période menstruelle (ne pas retarder le prélèvement dans un contexte de saignement dans les 48 heures avant l’examen, éviter : • les douches vaginales ; • les relations sexuelles vaginales ; • l’usage de tampons, de mousses spermicides, de crèmes vaginales anormaux non évalués)
  16. 16. Périodicité du FCV • dépistage individuel, il faut débuter dans l'année qui suit le début de la vie sexuelle et prévoir un contrôle à 1 an. Si ces deux frottis sont normaux, répéter un FCV tous les 3 ans. • Un dépistage organisé pourrait proposer un dépistage par FCV ou HPV de 30 à 65 ans tous les 3 ans
  17. 17. Périodicité du FCV • ACS* , il n’y a pas d’augmentation significative du risque en espaçant le dépistage aux trois ans. Le risque augmente par contre au-delà de cet intervalle . * American cancer society
  18. 18. Quand peut-on arrêter le dépistage ? • arrêter le dépistage Chez les femmes de plus de 60 ans ayant subi un dépistage Régulier ‘ • l’incidence de la néoplasie cervicale chez les femmes plus âgées sont présentes presque exclusivement chez celles qui n’ont pas eu de dépistage préalable.
  19. 19. Les recommandations « JNMG octobre 2009 » . frottis NL Qualité + 2éme FCV à 6mois 3éme FCV à 18 mois ASCUS* Autre anomalie CIN1,CIN2, CIN3 Test HPV Colpo Biopsie FCV ROUTINE * ASCUS : Atypical Squamous Cells of Undetermined Significance
  20. 20. Histologie Membrane basale
  21. 21. Prise en charge des CIN • • CIN1 CIN2 localisé Surveillance cyto 2-3ans LASER CIN3 moins localisé Conisation surveillance attentive et prolongée
  22. 22. Conisation chirurgicale
  23. 23. Faut-il effectuer un dépistage chez la patiente ayant subi une hystérectomie? • Pas de dépistage si l’indication de l’hystérectomie est de nature bénigne • Le dépistage peut être indiqué si l’indication chirurgicale est inconnue. • les lésions CIN II-III ne sont pas considérées comme bénignes.
  24. 24. Et nos patientes… Pour Taous.M, qui a subi une hystérectomie pour léiomyomes, • il s’agit d’abord de confirmer la présence ou l’absence du col utérin. Si le col est absent pas de dépistage col présent FCV chaque 3ans et a arrêt a 60 ans • Quant à sa petite-fille, le dépistage du cancer du col n’est pas nécessaire tant qu’elle n’est pas active sexuellement même si elle utilise des contraceptifs oraux.
  25. 25. Cancer du Col = IST • koïlocytes • mutations du génome -> cellules immortalisées • aboutissent à la transformation cancéreuse.
  26. 26. Vaccination anti HPV • Gardazil • Cervarix R R (sanofi) (GSK) anti HPV 16-18 Sujets non infectés : une efficacité proche de 100% vis-à-vis des lésions précancéreuses cervicale « épithéliale et glandulaire » et vulvaire Gardazil = quadrivalent ! => Condylome acuminés lié a HPV6 et HPV11
  27. 27. Question existentielle ? *Pourquoi ne pas vacciner les hommes ? • prévention cancer du col , en diminuant la contamination féminine • Impact sur prévention primaire des cancers HPV induits : Anaux , ORL , Péniens , condylomes R acuminés (gardasil )
  28. 28. Recommandations Françaises 2007 • vaccination jeunes filles avant exposition (14 ans ) au plus tard une année suivant le début de leurs vies sexuelles . • Maintien du dépistage cytologique + information sur contraception et IST .
  29. 29. Stratégie de prévention 100 % Dépistage Cancer infra clinique synergie TRT Lésions précancéreuse ! 15 HPV potentiellement oncogène Adolescente pas vaccinées avant le 1ier rapport Vaccin anti HPV 16 - 18 Réduction incidence du cancer du col
  30. 30. Statistiques • France : 1975 22/100 milles 2000 8/100 milles • Finland : 1 frottis / 5ans !! Pour 93% des femmes entre 30 et 60 ans => baisse incidence à 4,3 / 100 milles
  31. 31. Dépistage et grossesse majorité des lésions précancéreuses Femme 30 – 35 ans l’Age de survenu max des grossesses FCV * 1% des grossesses «lésions précancéreuses » * Toutes les femmes enceinte consultent en prénatal . ! il est préférable d’éviter le FCV au cours du 2éme et 3éme trimestre de grossesse .
  32. 32. Dépistage et grossesse FCV anomalie État précancéreux TRT différé en post partum Colposcopie + biopsie Doute invasion ! Conisation diagnostique + bilan ext gg et locale Risque hgique infect RPM
  33. 33. Si échec de prévention
  34. 34. À retenir !!! • • • • • Dysplasie du col Frqte chez la jeune femme Ce sont des lésions Asymptomatiques Zone cible = jonction pavimento-squameuse HPV est le principal facteur de risque Dépistage systématique par frottis cervico vaginal « il est impératif de sensibiliser les patientes à l’importance du dépistage »
  35. 35. Bibiographie • Recommandations 2007 COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac • Histologie du col normal et des néoplasies intra épithéliales Francine Walker et Annie Cortez Hôpital Bichat-Claude Bernard et Hôpital Tenon Services d’anatomie pathologique • Réseau D.E.S France • Journée nationale de medecine generale octobre 2009 : http://www.jnmg.org/content/le-frottis-cervical • article : Le Médecin du Québec, volume 41, numéro 4, avril 2006 • ENC gynéco obstétrique 2004 • Cours d’externat dépistage du cancer du col CHU Belfort 2011

×