Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Anzeige
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts
Nächste SlideShare
Gestion de projetGestion de projet
Wird geladen in ... 3
1 von 58
Anzeige

Más contenido relacionado

Anzeige
Anzeige

2013 04-15 programme d'activités service de garde aux mille arts

  1. PROGRAMME D’ACTIVITÉS École Saint-Sacrement Service de garde « Aux Mille Arts » École St-Sacrement 455, rue Sainte-Thérèse Ouest Alma Qc G8B 4M6 Téléphone: 418 669-6415 Télécopieur: 418 669-6315 Courriel : garderiesacrement@cslacst-jean.qc.ca Mars 2013
  2. TABLE DES MATIÈRES 1. DÉFINITION DU SERVICE DE GARDE MILIEU SCOLAIRE............................................................4 Objectifs du service de garde en milieu scolaire...................................................................................................4 Le code d’éthique du personnel des services de garde en milieu scolaire......................................................4 2. PORTRAIT DU SERVICE DE GARDE...........................................................................................................5 3. NOTRE MISSION.....................................................................................................................................................6 Philosophie de base de l’intégration..........................................................................................................................6 4. L’APPROCHE PRIVILÉGIÉE...............................................................................................................................7 5. NOTRE CONCEPTION DU RÔLE DE L’ÉDUCATEUR ET DE L’ÉDUCATRICE.................8 6. VALEURS PRIVILÉGIÉES AU SERVICE DE GARDE......................................................................9-14 7. ENCADREMENT PÉDAGOGIQUE..............................................................................................................15 8. INTERVENTION POUR ASSURER LA COHÉRENCE......................................................................16 Techniques d’interventions.......................................................................................................................................16 9. LES RESSOURCES HUMAINES.....................................................................................................................17 La relation parents/éducateur (trice).....................................................................................................................17 La relation entre le personnel du service de garde............................................................................................18 La relation éducateur (trice)/personnel de l’école..............................................................................................18 2
  3. L’organisation des groupes d’enfants......................................................................................................................19 10. RESSOURCES PHYSIQUES, MATÉRIELLES ET TEMPORELLES............................................20 Structuration des lieux...............................................................................................................................................20 11. ORGANISATION ET PLANIFICATION DES ACTIVITÉS...........................................................21 Définition de l’organisation et la planification des activités........................................................................22-24 12. LA DIFFUSION DU PROGRAMME ÉDUCATIF.................................................................................25 13. ÉVALUATION DU PROGRAMME ÉDUCATIF.............................................................................25-26 ANNEXES Annexe 1 Le droit des enfants.......................................................................................................................28 Annexe 2 Le code d’éthique du personnel des services de garde..........................................29-35 Annexe 3 Encadrement....................................................................................................................................36 Annexe 4 Techniques d’intervention...................................................................................................37-39 Annexe 5 Utilisation des divers locaux...............................................................................................40-50 Annexe 6 Horaire type d’une journée.......................................................................................................51 Annexe 7 Grille de planification hebdomadaire.............................................................................52-53 Annexe 8 Grille de planification mensuelle............................................................................................54 Annexe 9 Grille de planification annuelle................................................................................................55 Annexe 10 Résumé sur les types d’activités à court terme........................................................56-57 Annexe 11 Bibliographie.....................................................................................................................................58 3
  4. 1. DEFINITION DU SERVICE DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE L’article 1 du Règlement sur les services de garde en milieu scolaire définit ces services de la façon suivante : « Les services de garde en milieu scolaire assurent la garde des élèves de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire d’une commission scolaire, en dehors des périodes, où des services éducatifs leur sont dispensés. » Les services de garde offerts en milieu scolaire complètent les services éducatifs fournis par l’école et sont principalement axés sur des activités récréatives. Dans le but d’offrir un service supplémentaire à l’école et d’assurer la continuité de sa mission éducative, la planification des activités du service de garde en milieu scolaire fait partie intégrante du projet éducatif de l’école. Objectifs du service de garde en milieu scolaire Les services de garde en milieu scolaire poursuivent les objectifs suivants :  Veiller au bien-être général des élèves et poursuivre, dans le cadre du projet éducatif de l’école, le développement global des élèves par l’élaboration d’activités tenant compte de leurs intérêts et de leurs besoins, en complémentarité aux services éducatifs de l’école;  Assurer un soutien aux familles des élèves, notamment en offrant à ceux qui le désirent un lieu adéquat et, dans la mesure du possible, le soutien nécessaire pour leur permettre de réaliser leurs travaux scolaires après la classe;  Assurer la santé et la sécurité des élèves, dans le respect des règles de conduite et des mesures de sécurité approuvées par le conseil d’établissement de l’école, conformément à l’article 76 de la Loi sur l’instruction publique (L.R.Q., c. I-13.3), édicté par l’article 13 du chapitre 96 des lois de 1997. Le service de garde constitue un milieu de vie complémentaire pour l’élève. Par la constance de la relation développée - souvent pendant de nombreuses années – il s’établit des liens privilégiés entre l’équipe du service de garde, l’élève et ses parents. LE CODE D’ÉTHIQUE DU PERSONNEL DES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE Le rôle premier du personnel éducateur consiste à respecter les droits de l’enfant (annexe1) et à répondre à ses besoins en assurant son bien-être et son développement global. Le code d’éthique a donc pour objectif de :  définir les personnes ou les groupes de personnes envers qui le service de garde et le personnel éducateur ont des responsabilités;  déterminer les principes qui orientent les actions et les interventions du personnel éducateur;  définir les règles de conduite que doit respecter le personnel éducateur pour assurer la mise en pratique de ces principes. (annexe 2) 4
  5. 2. PORTRAIT DU SERVICE DE GARDE Le service de garde « Aux Mille Arts » a ouvert ses portes en 1999. Il fait partie de l’école St-Sacrement qui est située dans le quartier Naudville Ouest de ville d’Alma. Elle est située au cœur de la ville. Elle regroupe 270 élèves d’âge préscolaire et primaire. Elle est considérée comme défavorisée, de cote 9. L’école remplit un mandat particulier : elle accueille des élèves de 4 à 13 ans présentant un handicap physique ou une déficience intellectuelle de moyenne à grave et vivant sur tout le territoire de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean. Au service de garde, nous avons 187 élèves inscrits pour une moyenne de fréquentation de 22 enfants le matin, 103 le midi et 45 le soir. Afin de répondre aux besoins de la clientèle, nous offrons différents services comme le dîner avec le soutien de préposées, des groupes avec le service d’accompagnement pour les enfants en difficulté d’adaptation. Au service de garde, nous avons une responsable, sept éducatrices et huit préposées. Il y a un groupe à la période du matin, dix groupes à la période du midi et trois groupes le soir. Le ratio Le ratio est de 1/20, en tenant compte de la pondération de l’élève au dossier scolaire et du niveau d’autonomie. La clientèle 1. Clientèle régulière 2. Clientèle présentant des besoins particuliers Les types de services offerts pour la clientèle 1. Service régulier pour les enfants autonomes 2. Service adapté pour les enfants à besoins particuliers semi-autonomes 3. Service adapté pour les enfants à besoins particuliers non autonomes La formation des groupes La formation des groupes est déterminée en fonction des trois niveaux d’autonomie suivants : 1. Autonome (l’enfant subvient à ses besoins de base : habillement, alimentation, hygiène, capacité à assurer sa sécurité et celle des autres, participation aux activités.) 2. Semi-autonome (l’enfant subvient à ses besoins de base et participe aux activités avec de l’aide et davantage de supervision.) 3. Non autonome (l’enfant ne subvient pas à ses besoins de base.) 5
  6. Bref historique de la fréquentation de la clientèle Année scolaire Nombre de réguliers Nombre de sporadiques Total des inscriptions 2001-2002 19 64 83 2002-2003 21 70 91 2003-2004 34 80 114 2004-2005 43 93 43 2005-2006 36 117 153 2006-2007 44 111 155 2007-2008 43 77 120 2008-2009 43 120 163 2009-2010 42 93 42 2010-2011 47 133 180 2011-2012 52 149 201 2012-2013 44 124 168 6
  7. 3. MISSION Créer un milieu de vie saine et un encadrement sécurisant en offrant un service de garde harmonieux. Favoriser le développement global des enfants en organisant un environnement stimulant répondant à leurs besoins et intérêts pour leur permettre de s’épanouir et se socialiser selon leur potentiel. Assurer la cohérence et la continuité des pratiques éducatives en lien avec le projet éducatif de l’école et le service de garde. Faire la diffusion aux parents des activités réalisées dans notre milieu. DÉVELOPPEMENT GLOBAL La Loi sur l’instruction publique recommande une action qui stimule et soutient les quatre sphères du développement de l’enfant : Viser le développement global, c’est de donner à l’enfant l’occasion de se développer sur tous les plans. C’est aussi accorder une égale importance à chacun d’entre eux et reconnaître qu’ils sont étroitement interreliés. De manière à définir le développement global, Pelletier (2011, p.10) propose la définition suivante : « Un processus progressif et continu de croissance simultanée de toutes les dimensions de la personne. Il sous-entend l’acquisition de connaissances, la maîtrise d’habiletés et le développement d’attitude sur le plan cognitif, psychomoteur, social, affectif et moral. » Le développement est un processus global dans la mesure où les différentes dimensions qui le composent forment un tout, soit la personne qu’est l’enfant. Aussi, Bouchard et Fréchette (2088a) imaginent-elles un casse-tête où plusieurs pièces s’emboîtent les unes les autres pour constituer un tout. BASE DE L’INTÉGRATION 7 Le développement global se divise en quatre sphères : Cognitive Psychomotrice Affectif Sociale et morale Dimension Psychomotric e Dimension Psychomotric e Dimension Cognitive Dimension Cognitive Dimension Affective Dimension Affective Dimension Sociale et Morale Dimension Sociale et Morale
  8. Tout d’abord, l’enfant ayant des besoins particuliers est d’abord un enfant à part entière au même titre qu’un autre enfant. Il a aussi besoin d’amour et d’acceptation, il a besoin d’explorer et de se développer harmonieusement. L’intégration, c’est l’apprentissage de la vie en communauté afin d’en devenir un membre actif. Le service de garde est un endroit qui permet à tous les enfants d’être en relation avec des enfants différents. La relation avec l’autre permet l’échange, l'affirmation de soi et l’apprentissage des règles du groupe. De plus, la participation à la vie de groupe permet de développer le sentiment d’appartenance et une image de soi positive. En conclusion, nous croyons que notre engagement et notre implication envers les enfants ayant des besoins particuliers, auront un impact positif. L’intégration de tous les enfants permet de développer des attitudes d’entraide, de tolérance et de partage. À travers les jeux, les enfants constatent que tous ont des forces et des faiblesses. Ils développent ainsi des attitudes saines et positives envers des personnes différentes. L’APPROCHE PÉDAGOGIQUE L’approche privilégiée est la pédagogie ouverte. Il est à noter que la pédagogie est notre manière d’entrer en relation avec l’autre dans une situation d’apprentissage ou dans un processus d’aide. En fait, elle vise essentiellement pour nous de créer un environnement riche et diversifié qui favorisera des apprentissages multiples et variés. Cette pédagogie s’inspire de certaines de nos valeurs, mentionnons entres autres : L’autonomie, la liberté, la participation et la démocratie directe. Ces valeurs se traduisent dans nos pratiques. L’autonomie se traduit par un souci de l’éducatrice de créer des situations d’apprentissage qui permettent à l’enfant d’utiliser ses ressources personnelles. La liberté se concrétise par la possibilité de l’enfant de se trouver constamment placé devant des choix à faire pour poursuivre son processus de croissance. La participation s’articule autour des choix à faire et de la façon de le faire à travers les activités. La démocratie directe se vit lorsque l’éducatrice établit les règles de gestions avec les enfants. Cette démocratie directe fait de l’enfant un partenaire à part entière. 8 Pédagogie ouverte, centrée sur le développement optimal de l’enfantPédagogie ouverte, centrée sur le développement optimal de l’enfant
  9. 9 Chaque enfant est un être unique et se développe à son rythme selon ses goûts, ses intérêts, sa personnalité, sa culture et son origine donc, chaque enfant a son histoire de vie; Le développement de l’enfant est un processus global et intégré; L’enfant est le premier agent de son développement; L’enfant apprend par le jeu globalement sans ordre, donc, c’est la totalité de l’enfant qui pense, perçoit et agit; C’est par le plaisir d’agir et les expériences que l’enfant se développe et qu’il peut s’ouvrir aux autres. « Être pour l’enfant, c’est avant tout d’agir ». L’enfant apprend beaucoup plus par les comportements et les manières de l’adulte que par ce qu’il dit. Le parent est le premier responsable de son enfant. La collaboration entre le personnel éducateur et les parents contribue au développement harmonieux de l’enfant. Chaque enfant est un être unique et se développe à son rythme selon ses goûts, ses intérêts, sa personnalité, sa culture et son origine donc, chaque enfant a son histoire de vie; Le développement de l’enfant est un processus global et intégré; L’enfant est le premier agent de son développement; L’enfant apprend par le jeu globalement sans ordre, donc, c’est la totalité de l’enfant qui pense, perçoit et agit; C’est par le plaisir d’agir et les expériences que l’enfant se développe et qu’il peut s’ouvrir aux autres. « Être pour l’enfant, c’est avant tout d’agir ». L’enfant apprend beaucoup plus par les comportements et les manières de l’adulte que par ce qu’il dit. Le parent est le premier responsable de son enfant. La collaboration entre le personnel éducateur et les parents contribue au développement harmonieux de l’enfant. Le programme favorise le développement optimal lorsque l’activité : est planifiée à partir des besoins, des intérêts, des goûts et des désirs des enfants; tient compte du niveau de développement de l’enfant et est susceptible d’être réussie; permet à l’enfant de participer activement à son apprentissage, choisir, s’organiser, exécuter, modifier, évaluer les conséquences; permet à l’enfant de vivre des expériences concrètes; lui propose du matériel adapté à son niveau de développement; donne à l’enfant un sentiment de plaisir, de satisfaction et de bien-être. Le programme favorise le développement optimal lorsque l’activité : est planifiée à partir des besoins, des intérêts, des goûts et des désirs des enfants; tient compte du niveau de développement de l’enfant et est susceptible d’être réussie; permet à l’enfant de participer activement à son apprentissage, choisir, s’organiser, exécuter, modifier, évaluer les conséquences; permet à l’enfant de vivre des expériences concrètes; lui propose du matériel adapté à son niveau de développement; donne à l’enfant un sentiment de plaisir, de satisfaction et de bien-être. Mode d’application pour respecter le développement dans les activités
  10. 4. CONCEPTION DU RÔLE DE L’ÉDUCATEUR ET DE L’ÉDUCATRICE EN FONCTION DES VALEURS ET DE LA CONCEPTION ET DE L’APPRENTISSAGE DE L’ENFANT : Le rôle de l’éducateur et de l’éducatrice est de créer une relation de confiance avec les enfants, croire à ses capacités, à ses compétences, respecter son rythme de développement, l’observer, l’écouter et agir sur son environnement. L’éducateur ou l’éducatrice doit avoir une :  aptitude à comprendre les enfants et leurs comportements;  capacité à placer l’enfant au centre des préoccupations;  capacité à améliorer l’image et l’estime de soi;  capacité à communiquer efficacement;  capacité à établir des liens significatifs;  capacité à utiliser des techniques d’interventions positives;  capacité à planifier, à organiser, à mettre en œuvre des activités de qualité et à les évaluer;  capacité à encourager le développement des habilités et des compétences des enfants  habileté à stimuler le développement des qualités morales des enfants;  capacité à concevoir et à mettre en œuvre un système de sécurité;  habileté à comprendre la dynamique d’un groupe;  capacité à réfléchir;  capacité à faire preuve d’un esprit d’équipe;  capacité à comprendre l’importance de la collaboration des parents;  capacité d’ouverture à la communauté;  capacité de s’engager à long terme dans cette profession. Donc, l’éducateur ou l’éducatrice doit observer et être à l’écoute des jeunes pour valoriser l’expression personnelle et la créativité. Il doit amener les enfants à être capables seuls. De plus, il doit planifier ses interventions, ses activités et son matériel dans le but de stimuler les intérêts des enfants pour ensuite animer son groupe. Finalement, il doit se questionner et faire une auto-évaluation de son animation ou son intervention afin apporter les ajustements nécessaires. (Réf. : Le service de garde en milieu scolaire, p. 41) 5. VALEURS PRIVILÉGIÉES AU SERVICE DE GARDE Ce sont des idées ou des ensembles d’idées auxquelles on accorde de l’importance afin de stimuler le développement global de l’enfant.  Respect des autres et des différences  Reconnaissance  Plaisir Les valeurs choisies se vivent quotidiennement à travers :  L’intervention éducative  La structuration des lieux  La structuration des activités  La relation avec les parents 10
  11. 11 Les objectifsLes objectifs 1. Sensibiliser les enfants que chaque personne est différence (physique, psychologique et sociologique) et que tous a sa place dans la société. 1. Sensibiliser les enfants que chaque personne est différence (physique, psychologique et sociologique) et que tous a sa place dans la société. 3. Donner le goût à l’enfant d’accompagner un enfant handicapé dans les ateliers. 3. Donner le goût à l’enfant d’accompagner un enfant handicapé dans les ateliers. 2. Développer les habiletés sociales harmonieuses. 2. Développer les habiletés sociales harmonieuses. moyens concrets d’y arriver : En adoptant une attitude chaleureuse, en lui démontrant qu’il est le bienvenu. À l’accueil, l’adulte lui sourit, l’interpelle par son nom et se met à sa hauteur pour échanger avec lui. De plus, en début d’année et lorsque le besoin se fait ressentir, nous faisons des ateliers pour sensibiliser les enfants à la différence. Nous les informons des besoins et des comportements particuliers des enfants autistes et autres. Nous le faisons à l’aide de livre (exemple : Mon cerveau a besoin de lunette, Grosse colère, etc.), des techniques d’impact et des documents d’ISEMGS dont nous sommes membres depuis 2005. moyens concrets d’y arriver : En adoptant une attitude chaleureuse, en lui démontrant qu’il est le bienvenu. À l’accueil, l’adulte lui sourit, l’interpelle par son nom et se met à sa hauteur pour échanger avec lui. De plus, en début d’année et lorsque le besoin se fait ressentir, nous faisons des ateliers pour sensibiliser les enfants à la différence. Nous les informons des besoins et des comportements particuliers des enfants autistes et autres. Nous le faisons à l’aide de livre (exemple : Mon cerveau a besoin de lunette, Grosse colère, etc.), des techniques d’impact et des documents d’ISEMGS dont nous sommes membres depuis 2005. moyens concrets d’y arriver : Nous utilisons le « Projet Harmonie » pour parler du respect et la flamme intérieure, les scénarios sociaux, les allégories et les ateliers dans le programme jeune en santé. Nous habilitons l’enfant à régler par lui-même les situations problématiques auxquelles il est confronté à l’aide de la démarche de la résolution de conflit imagé. Après le repas et la collation, il y a un temps d’intériorité de 3 à 5 minutes avec l’aide de musique de relaxation pour permettre à l’enfant de se recentrer sur lui. moyens concrets d’y arriver : Nous utilisons le « Projet Harmonie » pour parler du respect et la flamme intérieure, les scénarios sociaux, les allégories et les ateliers dans le programme jeune en santé. Nous habilitons l’enfant à régler par lui-même les situations problématiques auxquelles il est confronté à l’aide de la démarche de la résolution de conflit imagé. Après le repas et la collation, il y a un temps d’intériorité de 3 à 5 minutes avec l’aide de musique de relaxation pour permettre à l’enfant de se recentrer sur lui. moyens concrets d’y arriver : Nous invitons des jeunes des autres groupes à venir accompagner un élève handicapé dans différentes tâches que l’on appelle de «  l’intégration inverse ». moyens concrets d’y arriver : Nous invitons des jeunes des autres groupes à venir accompagner un élève handicapé dans différentes tâches que l’on appelle de «  l’intégration inverse ». Valeurs privilégiées au service de gardeValeurs privilégiées au service de garde RESPECT DES AUTRES: C’est reconnaître que chaque personne est unique. C’est un sentiment qui porte à traiter quelqu’un, quelque chose avec de grands égards. C’est aussi prendre soin de soi, des autres et de son environnement.
  12. Valeurs privilégiées au service de gardeValeurs privilégiées au service de garde RECONNAISSANCE : Se reconnaître et reconnaître l’autre, un processus qui provoque ou accélère une réaction d’engagement, de créativité. De plus, elle favorise le développe de l’estime de soi. Les objectifsLes objectifs 1. Développer l’estime de soi.1. Développer l’estime de soi. 3. Développer le sentiment d’appartenance. 3. Développer le sentiment d’appartenance. 2. Développer un sentiment de fierté, du devoir accompli et encourager les initiatives personnelles à réaliser des projets à court à long terme. 2. Développer un sentiment de fierté, du devoir accompli et encourager les initiatives personnelles à réaliser des projets à court à long terme. moyens concrets d’y arriver : Nous remettons un bon « faveur » chaque semaine. Par la suite, nous remettons un certificat de la fierté deux fois par année lors du gala et de plus, nous affichons des photos sur le tableau de l’harmonie. Nous avons le projet « Qui je suis fait une différence, j’ai remarqué que… ». Nous remettons à l’enfant par écrit, un fait, une action que l’enfant a accomplie pour qu’il l’apporte à la maison dans sa boîte à lunch. Ces messages ont pour but d’encourager les comportements positifs en soulignant ces bonnes actions et favoriser des moments positifs avec ses parents. moyens concrets d’y arriver : Nous remettons un bon « faveur » chaque semaine. Par la suite, nous remettons un certificat de la fierté deux fois par année lors du gala et de plus, nous affichons des photos sur le tableau de l’harmonie. Nous avons le projet « Qui je suis fait une différence, j’ai remarqué que… ». Nous remettons à l’enfant par écrit, un fait, une action que l’enfant a accomplie pour qu’il l’apporte à la maison dans sa boîte à lunch. Ces messages ont pour but d’encourager les comportements positifs en soulignant ces bonnes actions et favoriser des moments positifs avec ses parents. moyens concrets d’y arriver : Nous invitons les parents, les classes et le conseil d’établissement lors de la journée porte ouverte. Lors de cette journée, les élèves présentent et animent leurs projets et les activités vécus au cours de l’année. moyens concrets d’y arriver : Nous invitons les parents, les classes et le conseil d’établissement lors de la journée porte ouverte. Lors de cette journée, les élèves présentent et animent leurs projets et les activités vécus au cours de l’année. moyens concrets d’y arriver : moyens concrets d’y arriver :
  13. Valeurs privilégiées au service de gardeValeurs privilégiées au service de garde PLAISIR : État de contentement que crée chez quelqu’un la satisfaction d’un besoin, d’un désir; bien-être qui favorise le sentiment de sécurité. C’est le moteur de la pensée créative. moyens concrets d’y arriver : Nous prenons de temps le regarder et d’accueillir chaque personne de façon personnalisée et chaleureuse. moyens concrets d’y arriver : Nous prenons de temps le regarder et d’accueillir chaque personne de façon personnalisée et chaleureuse. moyens concrets d’y arriver : Nous affichons et diffusons, dans des endroits stratégiques, les consignes de sécurité claires (cour de récréation, locaux, sortis, etc.) et nous en assumons la supervision. moyens concrets d’y arriver : Nous affichons et diffusons, dans des endroits stratégiques, les consignes de sécurité claires (cour de récréation, locaux, sortis, etc.) et nous en assumons la supervision. moyens concrets d’y arriver : Nous faisons participer les jeunes dans l’organisation et la préparation de l’horaire des activités et des sorties pour connaître les goûts et intérêts des jeunes, ce qui nous permet de mettre à leur disposition du matériel éducatif permettant de mettre en œuvre la pensée créatrice. moyens concrets d’y arriver : Nous faisons participer les jeunes dans l’organisation et la préparation de l’horaire des activités et des sorties pour connaître les goûts et intérêts des jeunes, ce qui nous permet de mettre à leur disposition du matériel éducatif permettant de mettre en œuvre la pensée créatrice. Les objectifsLes objectifs 1. Créer un milieu de vie sain, dynamique et mobilisateur afin de permettre l’épanouissement optimal de tous les enfants. 1. Créer un milieu de vie sain, dynamique et mobilisateur afin de permettre l’épanouissement optimal de tous les enfants. 3. Offrir des activités en regard des intérêts spécifiques des enfants où il est possible de vivre des défis et ainsi, développer le goût du dépassement. 3. Offrir des activités en regard des intérêts spécifiques des enfants où il est possible de vivre des défis et ainsi, développer le goût du dépassement. 2. Offrir un encadrement sécurisant, c’est-à-dire une routine stable, des consignes claires et constantes. 2. Offrir un encadrement sécurisant, c’est-à-dire une routine stable, des consignes claires et constantes.
  14. SUITE … Valeurs privilégiées au service de gardeValeurs privilégiées au service de garde PLAISIR : État de contentement que crée chez quelqu’un la satisfaction d’un besoin, d’un désir; bien-être qui favorise le sentiment de sécurité. C’est le moteur de la pensée créative. Les objectifsLes objectifs 4. Amener l’enfant à élever se conscience morale et sociale en posant des gestes de lumière (l’empathie, l’encouragement, la générosité, etc.) 4. Amener l’enfant à élever se conscience morale et sociale en posant des gestes de lumière (l’empathie, l’encouragement, la générosité, etc.) 5. Jouer avec les mots et faire voyager par l’imaginaire en se servant de la littérature jeunesse. 5. Jouer avec les mots et faire voyager par l’imaginaire en se servant de la littérature jeunesse. moyens concrets d’y arriver : Nous participons aux ateliers du « Projet Harmonie » du Service d’animation et de l’engagement communautaire et spirituel pour avoir un langage commun dans l’école. moyens concrets d’y arriver : Nous participons aux ateliers du « Projet Harmonie » du Service d’animation et de l’engagement communautaire et spirituel pour avoir un langage commun dans l’école. moyens concrets d’y arriver : Lors du rassemblement du soir, l’éducatrice propose « L’heure du conte à Lina ». Des ateliers de transition sont affichés dans les locaux (énigme, charade, etc.) moyens concrets d’y arriver : Lors du rassemblement du soir, l’éducatrice propose « L’heure du conte à Lina ». Des ateliers de transition sont affichés dans les locaux (énigme, charade, etc.)
  15. 6. ENCADREMENT PÉDAGOGIQUE 7. INTERVENTION POUR ASSURER LA COHÉRENCE ENCADREMENT TYPE DESCRIPTION Réunion 1 h 00 de réunion par semaine et 1 heure de planification Rencontre d’équipe pour l’organisation du service de garde. Communication entre éducateur Cartable de présences À tous les jours, le cartable est utilisé pour indiquer les messages de la journée. Les éducatrices doivent le regarder avant de prendre les présences. Pigeonnier pour chaque éducateur La responsable l’utilise pour remettre les informations et chacun des éducateurs l’utilise pour ranger leurs effets personnels. Verbal Les éducatrices communiquent souvent, entre elles, les messages non officiels. Communication aux parents Babillard parent Le babillard parent est utilisé pour faire les rappels des journées pédagogiques, habillement, etc., et les coupons pour les suggestions. Verbal Spontanément, nous pouvons communiquer avec un parent. Le bulletin météo comportemental Ce billet sert de suivi de comportements positifs ou négatifs aux parents. Par le projet « Qui je suis, fait une différence, j’ai remarqué que… », nous remettons à l’enfant par écrit un fait, une action que l’enfant a accompli pour qu’il l’apporte à la maison dans sa boîte à lunch. Ces messages ont pour but d’encourager les comportements positifs en soulignant ces bonnes actions et favoriser des moments positifs avec ses parents. Organisation/rencontres parents Téléphone Pour les parents qui ne viennent pas chercher leur enfant le soir, nous privilégions la communication par téléphone. Cela est plus personnalisé et nous permet de connaître la vision du parent de se réajuster plus facilement. Responsable La responsable peut fixer des rencontres avec les parents et l’éducatrice. Verbal Spontanément, sur le moment. Les parents sont des collaborateurs, ils peuvent se rendre dans le groupe de leur enfant et ainsi, rencontrer l’éducatrice.
  16. Code de vie  L’éducatrice est avant tout un guide qui motivera et soutiendra l’enfant dans ses choix. Donc, elle planifie des activités diverses pour répondre aux besoins variés des enfants selon leur âge ou leur stade de développement.  L’enfant est un membre actif du service de garde. Le fait que l’éducatrice ne soit pas contrainte de suivre un programme strict lui procure une liberté extraordinaire d’être à l’écoute des besoins des jeunes et d’avoir tu temps de qualité avec eux. Elle peut prendre le temps de saisir l’humeur générale de groupe et remplacer l’activité prévue par une activité suggéré par un enfant.  L’enfant vit alors avec des conséquences agréables. D’autres parts, il est de son devoir de donner des conséquences moins heureuses, lorsque l’élève démontre un comportement défiant les règles de vie de l’école. Des fiches de réflexion sont à la disposition du personnel qui avisera le parent, s’il y a lieu. Nous souhaitons d’ailleurs la collaboration des parents dans l’application des conséquences. Toutes les règles de vie de l’école sont applicables au service de garde. Le code de vie de l’école St-Sacrement a une orientation éducative en lien avec son projet éducatif. Il porte également sur l’investissement de l’adulte afin de créer le contexte idéal pour permettre aux élèves de se sentir entendu, en sécurité, supporté et guidé afin qu’ils deviennent de bons citoyens. Le personnel, les élèves, les parents et les membres de la communauté contribuent à une atmosphère scolaire qui favorise l’enseignement et l’apprentissage de tous dans un milieu qui inspire : le respect des autres, le plaisir et la reconnaissance Voici les attitudes et les comportements devant être adoptés en toute circonstance par l’élève: • Je m’engage à prendre soin de moi, des autres et de mon environnement, ce qui me permet de vivre dans un milieu harmonieux. • Je m’engage à poser des gestes qui favorisent un climat sain et sécuritaire, ce qui me permet d’avoir du plaisir à venir à l’école. • Je m’engage à mettre en valeur mes qualités et reconnaître celles des autres, ce qui me permet de m’épanouir. Pour t’aider à respecter le code de vie et à prendre tes responsabilités Un code de vie est un code d’honneur et de valeurs. Tu dois le respecter. L’investissement de l’adulte te sera nécessaire afin de te soutenir dans ton cheminement pour faire des bons choix.
  17. Les interventions sont progressives. Si mon comportement est inadéquat, tout adulte de l’école pourra intervenir afin de m’aider. Les étapes de la résolution de problèmes : 1re étape : Rencontre avec mon enseignant Je rencontre mon enseignant afin qu’il m’aide à comprendre la situation en lien avec le manquement au code de vie. Possibilité de message aux parents dans mon agenda. Utilisation du coffre d’outils <<tout feu, tout flamme>>. 2e étape : Appel aux parents Si la situation persiste, l’enseignant devra faire un appel à mes parents pour tenter de trouver une solution avec eux. 3e étape : Visite à la direction Visite au bureau de la direction et appel aux parents si nécessaire. 4e étape : Rencontre avec les parents La direction convoque mes parents, mon enseignant ou autres intervenants afin de réaliser un plan d’action ou un plan d’intervention qui m’aidera à répondre à mes besoins. Les règlements de l’école Saint-Sacrement :  Je laisse à la maison les objets de valeur ou qui sont inutiles à l’école. Les jeux électroniques, le MP3, IPod, le téléphone cellulaire ou autre appareils sont formellement interdits à l’école.  Je porte des chaussures sécuritaires (sans crampons) et appropriés à la saison.  Je me respecte en portant des vêtements propres et décents, conformes aux valeurs de l’école. Les vêtements trop courts, échancrés ou à bretelles filiformes ainsi qu’à connotation sexiste, raciste ou violente, ne sont pas permis dans le milieu scolaire.  J’arrive à l’heure à l’école. Si j’arrive en retard, je me présente au secrétariat et remets mon billet expliquant non retard.  Je circule à droite dans les aires de circulation.  Je sais que la gomme et les friandises sont interdites en tout temps.  J’utilise les réseaux sociaux ou navigue sur internet en étant respectueux et soigné dans mon langage écrit.
  18. 8. LES RESSOURCES HUMAINES Notre vision de la relation entre divers intervenants LA RELATION PARENTS / ÉDUCATEUR (TRICE) Confiance Accueillir chaleureusement le parent en lui disant « bonjour ». Être professionnel lorsqu’on lui parle de son enfant, lui apporter les faits sans porter de jugement et faire le suivi de l’évolution de la situation. Être capable de respecter les valeurs, la culture et la façon d’éduquer du parent. Collaboration Être capable d’amener les parents à nous supporter dans nos interventions pour augmenter l’efficacité de celle-ci. Plus nous allons dans le même sens plus on s’assure d’une cohérence dans les interventions et cela sécurise l’enfant. Partenariat Être capable de travailler en partenariat dans l’éducation de son enfant. Le parent est le premier responsable de son enfant et celui qui le connait le plus. Il peut nous être d’une grande aide pour comprendre le pourquoi de certains comportements. Ressource Être capable de leur offrir du soutien et les diriger vers des professionnels, si le cas se présente, et d’être ouvert aux besoins des parents.
  19. LA RELATION ENTRE LE PERSONNEL DU SERVICE DE GARDE Confiance Pour avoir un climat de confiance, les membres de l’équipe doivent être capables de se parler l’un et l’autre d’un problème qui se vit et de trouver une solution pour y remédier. Collaboration Échanger nos connaissances, nos talents, nos capacités, notre vécu, nos valeurs, notre expérience et nous aider à les mettre en application. Communication Pour avoir une bonne communication, il faut être attentif et réceptif aux discussions, soit en cours d’une réunion ou dans l’informel, tout en utilisant des outils adaptés qui favorisent une bonne communication. Ouvert aux différences Être capable d’accepter les autres dans leur ensemble avec leurs forces et leurs faiblesses et ce, sans préjugé. Motivation C’est de se sentir intégré et reconnu dans notre travail et d’être capable de nous fixer un objectif dans le but de nous améliorer et d’amener les enfants et l’équipe toujours plus loin. LA RELATION ÉDUCATEUR (TRICE)/PERSONNEL DE L’ÉCOLE Participation Inviter le personnel de l’école aux activités du service de garde. Finances Contribuer à l’achat du matériel qui sera utilisé en commun. Lien avec les enfants Participer aux discussions concernant les enfants. Social Fréquenter la salle du personnel. Donner nos idées Collaboration à l’organisation des activités de l’école et y participer. Implication dans l’école Faire partie du comité social de l’école. Montrer ce qu’on fait Garder les enseignants informés au sujet des activités du service de garde. Participer à l’aménagement Travailler conjointement sur l’aménagement des locaux partagés. Entre en lien S’assurer que les orientations du service de garde sont liées au projet éducatif de l’école.
  20. L’ORGANISATION DES GROUPES D’ENFANTS GROUPE NOM DU GROUPE ÂGE NOMBRE D’ÉDUCATEUR REGROUPEMENT MULTIÂGE CHANGEMENT DE GROUPE Maternelle 1ère année 5-6 ans 1 À partir de 17 h 00 le ratio diminue. Tous les enfants se rassemblent dans le local principal. 2e et 3e année 6-8 ans 1 4e - 5e et 6e année 8-12 ans 1 Kangourou Midi 2 x Classe adaptée Annie (Midi) Classe adaptée Josée (Midi) Classe adaptée Rébecca (Midi) Classe adaptée Robin et Lise Cuisine - midi X Classe adaptée Soirs 3 X
  21. 10. RESSOURCES PHYSIQUES, MATÉRIELLES ET TEMPORELLES Structuration des lieux  Nous avons trois locaux pour le service de garde en plus d’avoir accès au gymnase, au local d’informatique et une salle de psychomotricité de l’école.  Chaque local est aménagé avec du matériel neuf (chaises, tables, armoire, etc.). Ils sont organisés de façon à créer une atmosphère familiale, chaleureuse et stimulante facilitant le déroulement des activités.  L’ameublement est conçu afin de s’adapter aux différents besoins des enfants.  Pour les enfants ayant des besoins particuliers, nous privilégions avoir des groupes déterminés pour la stabilité de la relation éducateur-enfant et créer un lien de confiance. Un local est aménagé pour eux avec de matériel adapté (matériels proprioceptifs). On emploie le langage conceptuel pour communiquer aux autismes. Pour les élèves réguliers, le groupe varie en fonction du choix des activités et de l’âge.  Le matériel est varié et accessible pouvant laisser libre court à la créativité.  Le matériel doit être solide et nettoyable.  À l’extérieur, nous avons accès au parc municipal qui comprend des structures de jeux (balancer, grimper, glisser, jouer dans le sable, etc.). Nous apportons des jeux de sable (pelles, sceaux, voitures, etc.). L’hiver, la ville nous fait une montagne de neige et on apporte les pelles à neige, les hockeys, les glissades, etc. (Voir annexe 5) Structuration du temps (l’horaire type de la journée)  Il y a un horaire pour les plateaux (gymnase, dehors, informatique).  Les enfants sont divisées en fonction du choix de l’atelier et ils se rassemblent seulement 16 h 45.  Dans l’horaire, (voir annexe 6), il y a un temps d’accueil, les routines, le repas ou la collation, un temps d’intériorisation, de transition, période d’activités, départ pour école ou la maison.
  22. 11. ORGANISATION ET PLANIFICATION DES ACTIVITÉS (voir annexe 7) La démarche de la planification entonnoir Ce principe est une métaphore qui permet d’illustrer notre service de garde. Nous commençons par planifier l’ensemble de l’année (annexe ?). Par la suite, nous détaillons chaque mois (annexe ?) pour terminer à chaque semaine avec une planification plus précise (annexe ?).  Les activités sont planifiées à partir des intérêts des enfants et le programme est spontané. L’éducateur peut saisir sur le vif les idées et les suggestions des enfants et en profiter pour remplacer l’activité prévue par l’activité suggérée par les enfants.  Les activités offertes sont : activité de logique, activité culinaire, activité de blocs et de construction, activité d’expression dramatique, activité technologique, activité d’expression sonore, activité d’observation et énigme, activité psychomotrice, activité de détente, activité d’expression plastique. Les activités sont exploratoires et visent plusieurs aspects du développement (annexe 8).  Au gymnase, on procède par suggestion de jeux et par le vote. Ensuite, nous demandons à l’enfant d’essayer le jeu environ 15 minutes. Après, l’enfant a le choix de continuer ou de faire un autre choix de jeux (activité libre).  Nous priorisons une période de jeux extérieurs le soir de 30 minutes pour les maternelles et les premières années pour leur permettre de ventiler. Les parents sont très contents.  La période de devoir est offerte le lundi parce que les jeunes ont des devoirs à la semaine.  Les parents apprécient que leur enfant aille dehors, cela les rend moins coupables de ne pas y aller avec eux. Ils veulent qu’on garde cette formule. Année Mois Semaine
  23. DÉFINITION DE L’ORGANISATION ET LA PLANIFICATION DES ACTIVITÉS LES ACTIVITÉS CHOISIES Planifiées par les éducatrices À court terme Les enfants ont la possibilité de choisir l’activité prévue par l’éducatrice ou de s’adonner à un atelier de leur choix. Ex. : lecture, jeux calmes, jeux de tapis. À long terme Une activité peut durer plus d’une semaine. Ex. : murale, activité thématique, spectacle, théâtre, semaine des services de garde, grandes fêtes. LES ACTIVITÉS DE ROUTINES Ces activités reviennent quotidiennement et de façon obligatoire. Elles servent à combler les besoins de base de l’enfant comme, manger, boire, éliminer et avoir une bonne hygiène. Dans l’horaire du service de garde, un temps est organisé pour bien vivre ces moments de routine. Moment d’hygiène L’enfant doit se laver les mains avant chaque repas et collation, après être allé à la salle de bain ou après s’être mouché. Collation et repos Tampon entre l’école et le service de garde, discussion entre amis (pour socialiser), temps pour décompresser. Habillage et déshabillage Accueil du matin 6 h 45 : Le service de garde ouvre ses portes. Les parents viennent reconduire leurs enfants. Certains amis déjeunent. Ensuite, ils doivent laver leurs choses. Finalement, ils sont en jeux libres. Ex. : tapis, jeux de table, coin lecture. Départ de la journée Tous les enfants sont avec leur groupe respectif. Certains parents viennent au local d’accueil et on appelle l’enfant. D’autres vont directement au local. Il y a un tableau indicateur pour trouver l’enfant. Atelier de devoir Les enfants font un choix, mais ce n’est pas une obligation. L’aide aux devoirs débute à 16 h 10 et se termine lorsqu’il n’y a plus d’enfants.
  24. LES ACTIVITÉS DE TRANSITION Activité simple et courte. Elles servent de lien et de tampon entre deux activités. Ces moments doivent être planifiés et organisés afin qu’ils soient sécuritaires. Rangement et nettoyage Nous devons donner des responsabilités et chacun doit nettoyer sa place (ex. : bricolage). Rassemblements Nous avons des points de repère quand on va à l’extérieur. Ils doivent arrêter au mur et au gymnase, et ils vont s’asseoir dans le cercle. Déplacements Les enfants ont bien acquis les rassemblements. Ils doivent être calmes et autonomes pour circuler de façon sécuritaire. Attente inévitable Dans les temps imprévus, nous pouvons faire des jeux de transitions (ex. : jeux de mémoire, je vois bleu, clin d’œil meurtrier, chef d’orchestre, etc.) LES ACTIVITÉS DE JEUX LIBRES Ces activités sont à l’horaire chaque jour. Exemples de jeux libres :  Tapis : Légos, blocs de bois, etc.  Table : jeux de société, dessins, con lecture, table de Mississipi, soccer, etc.
  25. LES SORTIES LORS DE JOURNÉES PÉDAGOGIQUES Les sorties lors de journées pédagogiques Les journées pédagogiques sont planifiées selon les goûts et les intérêts des enfants. Nous avons 20 journées pédagogiques dans l’année. Onze journées sont prévues pour des sorties à l’extérieur et 9 se déroulent à l’école. Le matin de la journée pédagogique, les enfants vont dans leur local avec leur groupe d’âge. Ensuite, nous quittons l’école et nous nous rendons à l’endroit où tout est bien réservé. Finalement, lorsque nous sommes de retour à l’école, nous projetons un film. L’ORGANISATION DES JOURNÉES PÉGAGOGIQUES (école) Huit journées sont planifiées et animées par les éducateurs du service de garde. Nous avons un horaire type. Nous avons toujours un thème ou nous devenons un animateur. Les journées sont organisées selon les goûts et intérêts des enfants (ex. : olympiades, tombola international, etc.). Une journée est animée par une compagnie d’animation. LES ACTIVITÉS SPÉCIALES VENDROFOLIE Activités spéciales le dernier vendredi de chaque moi. Une fête est organisée dans chaque groupe pour souligner la fin du mois. Des surprises sont aussi prévues (ex. : changement d’éducateur, éducatrice déguisée, grand jeux, changement de local, etc.)
  26. 12. LA DIFFUSION DU PROGRAMME ÉDUCATIF 13. ÉVALUATION DU PROGRAMME ÉDUCATIF Il est important de faire l’évaluation de notre programme éducatif afin d’être en mesure d’identifier les éléments à modifier et de reconduire ce qui fonctionne bien. Pour ce faire, le service de garde se doit de prévoir un temps dans l’année pour analyser le programme éducatif. L’évaluation se fera avec toute l’équipe du service de garde et la directrice de l’école. Ce moment est très important pour les enfants parce que c’est en évaluant que nous décidons de la mission et de la philosophie que nous voulons leur transmettre. Les éducatrices doivent prendre des notes, lors de leur planification de la semaine, sur ce qu’elles font afin de pouvoir faire un bilan de leurs activités, en décembre et en juin. Grâce à ce bilan, l’équipe pourra identifier ses points forts et ses points à consolider afin de se fixer des objectifs. Le bilan doit contenir assez d’informations pour refléter une image relativement complète de la vie et des activités du service de garde. Il est constructif. Il permet de prendre un temps d’arrêt pour dire les irritants. Il est un outil de travail. Il est donc primordial ! Voici les points que nous devons vérifier lors de l’évaluation. Organisation Rencontre d’équipe Inventaire du matériel Emplacement physique Accueil des parents Valeurs éducatives Les horaires (fonctionnement) Mission du service de garde La gestion des cartables de présences Jumelage d’éducateurs Suivis téléphoniques Activités Valeurs prônées au service de garde Journée pédagogique Thème de l’année Semaine des services de garde Thème obligatoire (ex. : Noël) Implication des parents, de la communauté et du reste de l’école dans les activités. Encadrement pédagogique Code de vie Gestion des comportements dérangeants Conséquence au non-respect des Communication en général règles Rencontre des parents La gestion des groupes
  27. Évaluation du personnel Définir les attentes envers la Définir les attentes envers les responsable collègues Définir les attentes envers le Définir tes attentes envers le Fonctionnement du service de garde fonctionnement de l’école Faire une auto évaluation de toi en tant que responsable et en tant qu’éducatrice C’est à partir de ces points que l’équipe du service de garde pourra améliorer le programme éducatif. Lors de l’évaluation, tous les membres de l’équipe ont droit à leurs opinions. C’est en discutant des points énumérés plus haut que les décisions seront prises. Nous utilisons également divers grilles d’évaluation. En voici quelques exemples : ♦ Grille d’évaluation d’une programmation pour une activité planifiée ; (Référence : Les services de garde en milieu scolaire, p. 246) ♦ Les grilles du livre : Partenaires pour la qualité : outils pour les intervenantes des divers milieux de garde d’enfants. 27
  28. ANNEXES
  29. LES DROITS DES ENFANTS La convention relative aux droits de l’ONU* détermine qu’en tant qu’enfant, ∼ j’ai le droit d’être respecté : Le droit à une identité propre, à une nationalité, au respect de mon intégrité, de mes valeurs et de ma culture ; ∼ j’ai le droit d’être aimé et protégé par ma famille : Le droit de vivre en famille, de voir ma famille être protégée contre la misère, les conditions de vie difficile, contre les séparations non désirées (notamment en cas de conflits armés) ; ∼ j’ai le droit de vivre dans des conditions décentes : Le droit à des conditions de vie saines qui ne menacent pas ma santé et qui favorisent mon développement (alimentation, vêtements, logement…) ; ∼ j’ai le droit à des services pour préserver ma santé : Le droit aux services de santé (préventifs et curatifs), le droit à un environnement sain et à des milieux de vie salubres, le droit à des soins et services spéciaux pour toute situation particulière (problème de santé ou déficience) susceptible de restreindre mon droit à l’épanouissement ; ∼ j’ai le droit d’être protégé contre toute forme de violence, d’exploitation ou de discrimination ; Le droit d’être protégé contre les mauvais traitements qui pourraient m’être infligés, même par les membres de ma famille, contre les châtiments physiques, l’emprisonnement, la détention ou toute forme injustifiée de privation de ma liberté, contre l’exploitation (économique et sexuelle) ; ∼ j’ai le droit de m’instruire et de me développer : Le droit à l’éducation primaire gratuite et obligatoire, le droit d’accéder à l’éducation secondaire et postsecondaire et le droit à différentes formes d’aide pour me permettre d’y avoir accès. ∼ j’ai le droit de jouer et de me reposer : Le droit d’avoir des activités de sport ou de loisirs, le droit au repos, le droit de participer à des activités culturelles ; ∼ j’ai le droit de penser et de m’exprimer : Le droit de penser librement, de faire connaître mes opinions, en toute sécurité, seul ou en groupe ; ∼ j’ai le droit d’être consulté sur toute question me concernant. __________________ * Aperçu de la Convention des droits de l’enfant de l’ONU. 29 ANNEXE 1
  30. LE CODE D’ÉTHIQUE DU PERSONNEL DES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE  Un code d’éthique comprend l’ensemble des principes, des règles et des prescriptions régissant les conduites admissibles dans l’exercice d’une profession.  La notion d’éthique est étroitement liée à la notion de compétence et repose sur les devoirs et les responsabilités envers les personnes auprès de qui le personnel éducateur intervient.  L’enfant du préscolaire et du primaire vit dans plusieurs milieux : sa famille, le milieu scolaire, la communauté et la société. La famille demeure la première responsable du soin et de l’éducation de l’enfant. À ce titre, elle représente pour lui, le milieu de vie le plus important.  À l’intérieur du milieu scolaire, l’enfant partage une partie de sa vie entre la classe et le service de garde. Il fait partie intégrante d’une communauté, qui elle, s’inscrit dans le cadre plus large de la société.  L’enfant a des droits et chaque milieu a des responsabilités envers lui. Il doit sentir que tous les adultes sont des accompagnateurs de son cheminement, qu’ils soient parents, membres du personnel enseignant, éducatrice et éducateur, directrice et directeur, membre du personnel de soutien ou membres de la société. Ce réseau d’accompagnateurs doit soutenir et protéger l’enfant.  Dans le cas qui nous occupe, le service de garde en milieu scolaire a de multiples responsabilités, tant envers l’enfant qu’envers les personnes des autres milieux dans lesquels il vit. Ainsi, les responsabilités du service de garde s’étendent aux parents, à l’équipe de travail, au milieu scolaire et à la société.  L’enfant est au cœur du service de garde. Au même titre que la famille, l’école et la société, ce dernier a une mission éducative à remplir. Il joue un rôle important dans la vie de l’enfant qui le fréquente en dehors et entre les heures de classe, en l’absence de ses parents. Sa mission éducative se réalise en complémentarité avec la famille et avec l’école.  Pour assurer la cohérence entre ces milieux de vie, le personnel éducateur du service de garde maintient donc des liens constants avec la famille de l’enfant et avec les membres du personnel de l’école.  Il travaille en partenariat avec ses collègues et les membres de sa communauté pour contribuer au bien-être des enfants. Il respecte les enfants, les parents, ses collègues et toutes les autres personnes avec lesquelles il interagit dans le cadre de sa profession.  La qualité des services de garde offerts en milieu scolaire repose en grande partie sur les compétences et le professionnalisme du personnel éducateur. Celui-ci a pour rôle de guider, de diriger, de soutenir, d’encourager et de développer les capacités et le potentiel des enfants qui composent le groupe et de canaliser leurs énergies. 30 ANNEXE 2
  31.  Des attitudes positives et dynamiques, des contacts chaleureux, des appuis et l’attention d’adultes significatifs sont au cœur de la construction d’une identité forte pour amener les enfants à cheminer vers de nouveaux apprentissages.  En tant que professionnel, le personnel éducateur du service de garde en milieu scolaire s’engage, grâce à un code d’éthique, à respecter les droits de l’enfant à une qualité de vie dans le cadre des services qu’il lui offre et à remplir ses responsabilités envers les enfants, les parents, l’équipe de travail, le milieu scolaire et la société.  Responsabilité envers les enfants  Principe général Le personnel éducateur assure le respect, le bien-être et le sain développement des enfants qui lui sont confiés. L’enfant représente l’élément central du service de garde. Il a des droits et des besoins. Il a le droit d’être respecté dans son unicité et sa différence. Il a le droit de réaliser des apprentissages et de développer toutes les facettes de sa personnalité. Il a le droit d’être consulté sur toute question qui le concerne. Il a le droit de vivre dans un milieu sain et dans un environnement qui favorise son développement global. Pour ce faire, il a besoin d’adultes qui le respectent, qui l’écoutent, qui le consultent, qui l’aiment et qui l’acceptent. À cet égard, le personnel éducateur joue un rôle de premier plan dans la qualité de la relation avec l’enfant. Ses responsabilités envers lui se fondent sur le respect de ses droits à une qualité de vie et à un sain développement. Pour respecter ce principe, le personnel éducateur s’engage :  à assurer la santé et le bien-être de chaque enfant par une organisation, un aménagement et un environnement sain et sécuritaire ;  à favoriser toutes les dimensions de son développement global (aspect social, affectif physique, cognitif et moral) par un programme d’activités répondant aux besoins généraux et particuliers de chaque groupe d’âge ;  à reconnaître que chaque enfant est unique et qu’il se développe à son rythme, selon ses goûts, ses intérêts, sa personnalité, sa culture, son origine ;  à respecter la différence sous toutes ses formes (physique, sociale, ethnique, intellectuelle, personnelle, etc.) en traitant tous les enfants avec équité, respect et considération ;  à ne jamais utiliser volontairement son pouvoir d’adulte pour mettre en danger ou menacer les enfants et à éviter les humiliations et les sarcasmes ;  à favoriser, chez chaque enfant, le développement de ses compétences, de son autonomie et de son estime de soi en lui permettant de faire ses propres choix et en valorisant ses réalisations ; 31
  32.  à privilégier l’apprentissage par le jeu dans un climat de plaisir et de respect ;  à permettre aux enfants d’exprimer leurs opinions et à exercer leur pouvoir de décision en les consultant quant à l’élaboration des règles, du programme d’activités, de l’aménagement et ce, en accord avec les valeurs du milieu ;  à faire part aux enfants d’un réel intérêt pour leurs activités, leurs idées, leurs opinions et leurs inquiétudes ;  à observer chaque enfant pour mieux connaître son développement, ses habiletés, ses difficultés et ses besoins spéciaux, sans porter de jugement, afin de prévoir des activités et des interventions qui lui conviennent ;  à assurer un encadrement stable en matière de discipline et à faire du renforcement positif ;  à s’impliquer au niveau des plans d’intervention lors de réunions multidisciplinaires ;  à assurer la protection de chaque enfant et à dénoncer toute forme de violence physique ou psychologique, ainsi que toute forme de négligence dont un enfant serait victime et à connaître les procédures à suivre en pareil cas ;  à analyser et à évaluer son propre comportement professionnel avec un esprit critique.  Responsabilité envers les parents  Principe général Le personnel éducateur collabore avec les parents. La famille représente le milieu naturel pour la croissance et le bien-être de l’enfant. Les parents jouent un rôle primordial dans son éducation. Ils sont les premiers responsables d’assurer les conditions de vie nécessaires au développement de leur enfant. Dans le contexte des nouvelles réalités familiales, peu importe leur appartenance sociale, économique ou culturelle, les parents ont besoin d’être secondés et soutenus dans leur rôle et dans l’accomplissement de leurs responsabilités. Ils doivent pouvoir compter sur les services de garde dispensés par des professionnels compétents qui assurent les soins et l’éducation de leur enfant pendant leur absence et ce, en complémentarité avec eux. Le personnel éducateur reconnaît l’importance de la place qu’occupent les parents dans la vie de l’enfant. Il reconnaît leurs compétences, les soutient dans leur rôle, les informe, échange et collabore avec eux, dans le respect et la réalité de chaque famille. 32
  33. Pour respecter ce principe, le personnel éducateur s’engage :  à reconnaître que les parents sont les premiers responsables de l’éducation de leur enfant ;  à respecter leurs compétences et à les soutenir dans leur rôle parental ;  à respecter, dans la mesure du possible, la réalité, l’intimité et les valeurs des familles qui utilisent les services ;  à accueillir les parents de façon chaleureuse et à communiquer avec eux de façon respectueuse ;  à utiliser des moyens permettant aux parents de collaborer à la vie de leur enfant au service de garde ;  à informer les parents et à échanger avec eux sur le développement et le fonctionnement de leur enfant ;  à transmettre régulièrement aux parents des informations constructives sur leur enfant et à décrire les comportements sans porter de jugement ;  à proposer et à orienter les parents vers des ressources professionnelles lorsque leur enfant présente une difficulté ;  à préserver la confidentialité des informations concernant l’enfant et sa famille, sauf si ce silence met les enfants en périls ;  à s’assurer que les discussions personnelles et confidentielles se fassent uniquement entre les personnes concernées.  Responsabilité envers l’équipe de travail  Principe général Le personnel éducateur fait partie intégrante d’une équipe de travail. L’équipe de travail constitue le fondement sur lequel repose la qualité des services de garde en milieu scolaire. Cette équipe est composée de plusieurs membres qui, malgré la diversité de leur personnalité, partagent une philosophie éducative commune, basée sur des objectifs clairs et précis en matière de développement de l’enfant, d’attitudes et d’interventions éducatives. Chaque membre du personnel éducateur a besoin de sentir qu’il fait partie intégrante de l’équipe et que le travail auprès des enfants se réalise en harmonie grâce à un climat qui favorise la motivation, le respect, l’entraide et la cohérence dans le travail quotidien auprès des enfants. Le personnel éducateur doit participer à la définition de la philosophie éducative du service de garde, des valeurs à privilégier, des attitudes éducatives et des objectifs que tous doivent poursuivre en lien avec le 33
  34. projet éducatif de l’école. Il doit également assurer une continuité dans les pratiques éducatives, soit dans les interventions et les façons de faire auprès des enfants. Le rôle du personnel éducateur se fonde sur le professionnalisme et sur la volonté de chaque membre à s’impliquer dans le fonctionnement et l’amélioration de la qualité de vie du milieu pour assurer le bien- être des enfants. Pour respecter ce principe, le personnel éducateur s’engage :  à se définir et à se reconnaître en tant qu’équipe professionnelle ;  à collaborer à la définition de la philosophie, des interventions éducatives du service de garde, des attitudes et des valeurs ;  à s’approprier et à appliquer la philosophie éducative du service de garde ;  à collaborer à la définition, à l’évaluation et à la mise à jour des objectifs en matière de développement de l’enfant ;  à assurer une cohérence dans la poursuite des objectifs et dans les pratiques éducatives auprès des enfants ;  à utiliser le savoir, les ressources et l’expertise des membres du personnel au moment de prendre des décisions qui concernent les enfants et le programme d’activités ;  à prévoir et à mettre en application des moyens concrets pour assurer une communication ouverte et authentique, ainsi que des relations harmonieuses au sein de l’équipe ;  à assurer, en tant qu’équipe, la qualité de vie du milieu pour le bien-être des enfants et à toujours en poursuivre l’amélioration.  Responsabilité envers le milieu scolaire  Principe général Le personnel éducateur travaille au sein du milieu scolaire. L’équipe de travail constitue le fondement sur lequel repose la qualité des services de garde en milieu scolaire. Cette équipe est composée de plusieurs membres qui, malgré la diversité de leur personnalité, partagent une philosophie éducative commune, basée sur des objectifs clairs et précis en matière de développement de l’enfant, d’attitudes et d’interventions éducatives. Afin d’assurer la complémentarité, la cohérence et la continuité entre ces deux milieux de vie de l’enfant au sein d’une même école, le personnel éducateur du service de garde doit tenir compte, lors de l’élaboration et de l’application de son programme éducatif, du projet de l’école. 34
  35. Le personnel éducateur du service de garde en milieu scolaire doit faire connaître et reconnaître le rôle éducatif qu’il joue dans l’école. Il doit promouvoir, auprès du personnel de l’école, le travail d’éducation et les activités réalisées au service de garde. Pour respecter ce principe, le personnel éducateur s’engage :  à assurer la complémentarité, la cohérence et la continuité des pratiques éducatives entre l’école et le service de garde ;  à faire connaître et reconnaître son rôle éducatif dans l’école ;  à respecter les règles énoncées dans le projet éducatif de l’école et à les intégrer à son programme éducatif, tout en tenant compte du rôle complémentaire du service de garde ;  à transmettre aux enfants les valeurs préconisées dans le projet éducatif de l’école ;  à adopter une attitude d’accueil et de respect réciproque de l’espace de travail dans l’exercice des activités du service de garde et de l’école ;  à agir en partenariat avec le personnel de l’école en proposant et en maintenant différentes collaborations ;  à agir dans un esprit de solidarité et de concertation, tout en faisant preuve d’autonomie et de respect ;  à informer le personnel de l’école des activités réalisées au service de garde et à faciliter la libre circulation des informations entre l’école et le service de garde ;  à échanger, avec le personnel concerné de l’école, toute information pertinente concernant l’enfant et sa famille ;  à reconnaître les compétences des partenaires et à inciter, par ses actions, à la réciprocité ;  à toujours agir dans les conditions susceptibles d’assurer la qualité des services dispensés au service de garde comme à l’école.  Responsabilité envers la société  Principe général Le personnel éducateur partage avec la famille et les autres citoyens, la responsabilité de créer les conditions favorables au développement de l’enfant et à son insertion dans la société. Le jeune enfant représente une richesse sociale inestimable qui assure la continuité. Il a des droits que tous doivent respecter. La Convention relative aux Droits de l’enfant oblige :  à garantir une qualité de vie ;  à répondre à ses besoins fondamentaux ;  à assurer sa protection et les soins nécessaires à son bien-être ; 35
  36.  à lui fournir les moyens nécessaires pour assurer son développement physique et moral ;  à respecter son droit de bénéficier de services qui lui permettront de devenir un membre sain, compétent, responsable et solidaire de la société. Dans le contexte social, le personnel éducateur du service de garde en milieu scolaire transmet à l’enfant l’envie de vivre et de grandir au sein de sa société. Son rôle consiste à mettre en application, à promouvoir, à faire respecter et à défendre les droits de l’enfant ; à lui fournir les outils pour sa socialisation, avec les contraintes, les règles et les joies de la vie en groupe ; à l’éveiller à son patrimoine culturel, à celui des autres et à l’environnement. Pour respecter ce principe, le personnel éducateur s’engage :  à contribuer à la mission éducative, sociale et préventive du service de garde en milieu scolaire en assurant des services de qualité ;  à mettre en application, à promouvoir, à faire respecter et à défendre les droits de l’enfant ;  à soutenir, devant les autorités concernées, la représentation des services de garde lors de prises de décisions qui concernent les services offerts aux enfants ;  à fournir aux enfants les outils nécessaires à leur socialisation, à les éveiller à leur patrimoine culturel et à celui des autres ;  à promouvoir une image positive de sa profession ;  à établir des liens et des relations avec les membres de sa communauté et à y puiser les ressources susceptibles d’accroître la qualité du service de garde ;  à se questionner au sujet de tous contextes, conditions, circonstances ou milieux pouvant compromettre le bien-être et la sécurité des enfants et la qualité de ses interventions éducatives ;  à avoir une conduite visant l’excellence dans l’exercice de sa profession. 36 Compte tenu que ce code d’éthique appartient au personnel éducateur des services de garde en milieu scolaire, celui-ci s’engage à agir conformément aux principes qui y sont énoncés.
  37. Bien choisir leurs jeux, Plus qu’un jeu d’enfant… Par Céline Hardy ASGEMSQ Nous vous présentons ici un tableau synthèse qui a été conçu d’après les notes de cours de deux enseignantes en Techniques d’éducation à l’enfance du Cégep du Vieux-Montréal, Danielle Carbonneau et Louise Héroux. Prenez le temps de bien l’analyser, vous verrez, il se révélera un outil de tout premier ordre dans la planification de vos activités! Ce tableau est un outil de référence facile à consulter qui démontre les liens à faire entre le développement de l’enfant (habiletés) ses besoins et ses intérêts. Bref, les éléments dont il faut tenir compte afin de mettre en place un programme d’activité s bien adapté. Un jeu pour vous aussi! Anne Lacroix, qui est aussi enseignante au même collège, vous propose d’utiliser ce tableau pour faire un petit jeu (par exemple, lors d’une réunion d’équipe) entre éducatrices. Il vous suffit de photocopier le présent tableau, d’effacer les données sur les âges, de découper les différents blocs, de mélanger le tout et de demander à votre équipe de reclasser chaque élément selon le groupe d’âge approprié. Et voilà, pas de recette, mais des ingrédients indispensables pour préparer un programme d’activités bien réussi… pour vos grands et tout-petits! Comment sont-ils à cet âge? 4-5 ans 6-8 ans 9-12 ans • Intérêt pour l’action • Intérêt pour le concret, le présent • Jeux de construction, de manipulation • Jeux symboliques • Intérêt pour les jeux d’équipe • Intérêt pour les jeux de mots • Intérêt pour les collections • Intérêt pour les sports • Jeux symboliques plus développés • Intérêt pour ne rien faire (c’est sa décision) • Intérêt pour des sensations fortes (cachette dans le noir, histoires de fantômes…) • Intérêt pour les jeux de stratégie • Intérêt pour les romans d’aventures, d’horreur et de mystère 4-5 ans 6-8 ans 9-12 ans Les enfants de cet âge : Préfèrent le FAIRE dans leurs jeux (dans l’action) • Changent les règles selon ses frustrations, ses échecs, ses désirs du moment… Même sans consensus • Reportent le blâme sur les autres • Tout faire tout sel • Poursuivent des buts individuels et non collectifs • Coopèrent peu • N’aiment pas perdre • Demandent à l’adulte d’être arbitre dans ses conflits • Commencent à accepter une période d’attente raisonnable Les enfants de cet âge : Préfèrent COMPRENDRE les jeux • Veulent des règles+ complexes et en + grand nombre • Trouvent important de « jouer de la vraie façon » • Veulent la justice + équité (donc respect des buts du jeu) • Acceptent + les conséquences de leurs performances • Réfléchissent à ce qu’ils vont faire • Accordent de l’importance aux préparatifs des jeux Les enfants de cet âge : Préfèrent PERFORMER • Aiment déjouer, utiliser la ruse • Sont capables de décentration = capable de se mettre dans la peau de l’autre pour déjouer • Aiment les règles de + en + complexes, se rapprochant de + en + des jeux d’adultes (Monopoly) • Se comparent à leurs paires • N’aiment pas la tricherie • Sont capables d’analyse (peser le pour et le contre) • Acceptent de changer les règles si consensus et si logique • Aiment la compétition (jusqu’à oublier le plaisir de jouer 37 ANNEXE 3
  38. Ce qu’il faut faire… 4-5 ans 6-8 ans 9-12 ans Donc il faut : • Des règles simples • Un but au jeu (frapper la balle au baseball) • Trop long, trop difficile = « Je ne joue plus! » • Prendre le temps de montrer un jeu par étapes • Adulte = médiateur lors des frustrations (les aider à trouver des solutions par eux- mêmes) • Jeux pertinents et adaptés à leurs capacités • Éviter d’imposer la coopération (peu développée) • Accepter de remettre en question ses consignes et en discuter Donc il faut : • Préparer les activités (les projets organisés, pensés et structurés les motivent plus que les activités mal organisées) • Prendre le temps d’expliquer les règles, de s’assurer que tous ont bien compris et ne pas hésiter à compléter les explications pour un enfant qui semble ne pas avoir compris • Que l’adulte soit médiateur intéressé de s’exprimer verbalement dans un langage clair et respectueux) • Respecter les règles préétablies • Faire preuve de patience (lorsque l’enfant réfléchit dans le jeu) Donc il faut : • Privilégier les jeux de stratégie, les jeux d’équipe, les sports • Les laisser de + en + régler leurs conflits • Les impliquer dans les explications • Assurer l’équilibre entre la compétition et la coopération • Éviter de tricher (adulte encore un exemple, un modèle) • Accepter les changements si le groupe est d’accord • Être ouvert aux discussions, utiliser l’humour, dédramatiser, mais sans exagération, ni sarcasmes Le service de garde peut répondre à ses besoins, goûts et intérêts. 4-5 ans 6-8 ans 9-12 ans • En protégeant les enfants de la surstimulation • En nommant les sentiments • En amusant les enfants • En lui présentant des personnages à admirer • En lui soulignant les limites de chacun • En utilisant son imaginaire • En présentant des modèles d’autonomie • En privilégiant les liens logiques • En répondant à leur soif de savoir et de comprendre • En aidant à construire des mécanismes d’adaptation • En mettant l’imaginaire en action • En misant sur le besoin d’ami(e) du même sexe • En tenant compte du besoin d’expérimenter • En tenant compte du besoin d’être en « gang » du même sexe • En les rassurant sur les changements corporels • En les renseignant sur les comportements à risques • En les supportant à comprendre les règles sous- jacentes aux comportements • En les amenant à s’identifier à des héros valorisés et considérés Quoi faire avec des enfants de : 4-5 ans 6-8 ans 9-12 ans • Jouer à des jeux de société avec eux • Jeux de rôles (sans sexisme) • Histoires imaginaires • Qui dit vrai, qui dit faux • Bricolage/découpage/déchirer du papier • Chaise musicale • Statue • Jean dit… • Lavage/ménage • Saute-moutons • Bonhomme de neige • Cuisine • Jeu du chat et de la souris • Chasse au trésor • Raconter des histoires • L’âne • Mimes • Déguisements • Courir/sauter/jouer à la balle/ballons • Faire des culbutes • Police/voleur • Autos • Manier les outils • Rondes/jeux de cordes • Pâte à modeler • Poupée • Grimper • Battre du tambour • Creuser dans le sable • Se balancer • Jouer aux cowboys • Construire des cabanes • Donner un rôle à l’enfant : balayer, faire une commission, mettre jour le calendrier, arroser les plantes, veiller sur un plus jeune, célébrer les fêtes • Cuisine • Grand jeu à l’extérieur • Atelier à long terme avec activités données par eux • Donner des objets, inventer un jeu et règlements • Concours de monuments de glace en équipe • Jeux coopératifs • Bricolage avec recyclage • Montage avec Rice Krispies • Décoration de citrouilles inter-sgms • Improvisation/mimes/théâtre • Karaoké/vidéo • Jeux de table variés • Olympiades • Cuisine • Jeux de télévision (détecteur de mensonges) • Chasse au trésor avec énigmes • Période de musique libre • Jeux de ballons 38
  39. TECHNIQUES D’INTERVENTIONS (Informations tirées du livre «Et si un geste simple donnait des résultats…Guide d’intervention auprès des élèves.) Techniques d’intervention Définition Indiqué lorsque Contre-indication Ignorance intentionnelle Ignorer un comportement ou des comportements inadéquats et donner de l’attention aux enfants qui adoptent le comportement désiré. Lorsque l’enfant recherche l’attention. Lorsque l’enfant est capable de cesser lui-même le comportement. Lorsqu’il y a un risque que d’autres adoptent le comportement ou que l’enfant est rejeté par ses pairs. Lorsqu’il y a un danger au niveau de la sécurité de l’enfant ou des autres enfants. Intervention par un signe Signal non-verbal préétabli ou non avec l’enfant que l’éducatrice utilise pour montrer à l’enfant que son comportement est inadéquat. Lorsque l’enfant s’oppose aux règles. Lorsque son comportement risque de provoquer le rejet de ses pairs. Lorsque que l’enfant et l’éducatrice n’ont pas une bonne relation. Lorsque l’enfant est trop excité et incapable de s’autocontrôler. Proximité et contrôle par le toucher Se tenir près de l’enfant (présence physique), un toucher (le bras ou main sur l’épaule). Lorsque l’enfant est agressif ou excité. Lorsque l’enfant a besoin de support face à la nouveauté ou à une frustration quelconque. Lorsque que l’enfant et l’éducatrice n’ont pas une bonne relation. Lorsque l’enfant n’aime pas être touché. Intérêt porté aux productions et aux activités de l’enfant. Poser des questions à l’enfant sur ce qu’il fait ou sur sa réalisation. Lorsque l’enfant se désintéresse ou dérange les autres pendant une activité. Lorsque l’enfant a besoin d’encouragement car il a une faible estime de lui-même. Lorsque l’enfant se survalorise ou est méfiant face à l’éducatrice. Atténuation par l’humour Dédramatiser une situation et utiliser l’humour afin de stopper le comportement inadéquat. Lorsque l’enfant recherche l’attention. Lorsque l’enfant est en train de perdre la face. Lorsque l’enfant est susceptible. Lorsque l’enfant est déjà le bouc émissaire du groupe. Aide opportune Porter assistance à l’enfant dans une activité. Lorsque l’enfant vit des échecs répétitifs. Lorsque l’enfant est désorganisé. Lorsque l’enfant fait peu d’effort. Lorsque l’enfant croit que l’éducatrice vient l’aider car il est incapable de faire la tâche. Changement d’activité Changer d’activité pour mieux répondre aux besoins des enfants Lorsque les comportements indésirables proviennent de tout le groupe. Éviter de l’utiliser trop rapidement et trop souvent. 39 ANNEXE 4
  40. Lorsqu’on constate un manque d’intérêt. Appel direct Interpeller l’enfant avec des éléments qui l’accroche. Relation personnelle : « Ça me ferait plaisir si… », aux conséquences indésirables « Si tu continues tu vas devoir.., au danger, au jugement « Ce n’est pas correct ce que tu fais là…», à la participation « Qu’est-ce que tu penses de ton comportement? », à la considération personnelle « Je suis fatiguée, peux-tu… », à la fierté personnelle « avec tous les efforts que tu as fait… » Lorsque le comportement inadéquat devient contagieux. *Certains types d’appel vont marcher avec certains types d’enfants et d’autres, non, de plus, si l’appel est fait devant le groupe ou seul, la réaction peut être différente. Lorsque le comportement inadéquat est adopté par l’ensemble du groupe. Lorsqu’on interpelle l’enfant sur quelque chose qui ne l’accroche pas. Retrait Retirer l’enfant de l’activité ou du groupe et faire un retour par la suite. Lorsque la sécurité de l’enfant ou du groupe est mise en cause. Lorsque l’enfant risque d’influencer tout le groupe. Lorsque l’enfant est rejeté par le groupe. Lorsque le retrait de l’enfant nuit au déroulement de l’activité. Attribution de responsabilité Donner une responsabilité à l’enfant. Lorsque l’enfant a bien participé à l’activité et que là il dérange. Lorsque l’enfant a une faible estime de soi. Lorsque l’enfant a une trop grande estime de soi. Lorsque l’enfant ne fait pas sa responsabilité de façon correcte. Interdiction formelle et suggestion Interdire à l’enfant d’agir et lui indiquer un meilleur comportement. Lorsque l’enfant a de la difficulté à se contrôler par lui-même. Lorsque la sécurité de l’enfant est mise en jeu. Lorsque l’enfant est trop excité ou désorganisé. Validation des émotions Mettre des mots sur ce que ressent l’enfant. Ex : Tu te sens en colère parce que j’ai… Lorsque que l’enfant a de la difficulté à identifier et à contrôler ses émotions. Lorsque l’enfant est en crise. Renforcement positif On utilise des renforcements pour amener l’enfant à adopter le comportement voulu. L’éducatrice renforce les comportements adéquats à chaque fois qu’ils apparaissent. Lorsque l’enfant est capable de maintenir ses engagements. L’enfant est capable de faire le lien entre la récompense et le comportement. Lorsque l’enfant dépend totalement des renforcements, plus de motivation personnelle. Permission formelle L’éducatrice adopte un comportement qui déstabilise l’enfant qui voulait irriter l’adulte. Ex : Un enfant se lève pendant l’activité, vous lui dites que c’est une bonne idée de se dégourdir et dites à tous les enfants de se Lorsque l’enfant veut attirer l’attention sur lui. Lorsque cela devient un jeu pour l’enfant. 40
  41. lever. Participation émotive de l’adulte L’éducatrice encourage l’enfant en lui donnant de l’affection, démontrant qu’on s’intéresse à lui. Ex : L’enfant critique l’activité de l’éducatrice en lui disant que c’est trop compliqué. L’éducatrice va lui parler pour le rassurer sur sa capacité de faire l’activité. Lorsque l’enfant est capable de recevoir de l’affection. Lorsque l’enfant devient facilement anxieux. Lorsque l’enfant est dépendant et surprotégé. Contrat social C’est un accord entre l’éducatrice et un enfant ou groupe d’enfant sur les responsabilités de chacun et les attentes. Lorsqu’il y a un bon lien entre l’éducatrice et l’enfant. Lorsque l’enfant est capable d’apporter son point de vue. Lorsque les enfants sont trop jeunes pour comprendre les portées d’un contrat social. L’observation par les pairs L’éducatrice demande aux enfants de son groupe, de s’observer entre eux afin de voir les comportements inadéquats de leurs pairs. Lorsqu’il y a des problèmes au niveau de la dynamique de groupe. Lorsqu’il y a de l’entraide au sein du groupe (les enfants peuvent s’encourager entre eux) et la responsabilisation dans le groupe (faire penser à son ami d’arrêter son comportement inadéquat). Lorsque l’enfant est rejeté par ses pairs. Adapté de Trudeau, H., Desrochers, Céline, Tousignant, Jean-Louis et collaborateurs (Sous-comité régional de l’adaptation scolaire et des services complémentaires de la Montérégie), (1997). Et si un geste simple donnait des résultats…Guide d’intervention auprès des élèves. , Les éditions de la Chenelière inc., 170pages et Beaudoin, J.,omeau, M., Croteau, G., Gingras, S., Luneau, M. et Plante, L. (?). Inter-aide, guide de techniques d’intervention en classe. Commission scolaire Des Chênes. Cathy Beaudoin, conseillère pédagogique pour le Centre Performance Plus ©Copyright 2011 41
  42. 42 LOCAL #1 RÔLE : Local permanent Ce local sert à l’accueil des enfants, le matin. Durant ce temps, les enfants font des jeux dans une atmosphère calme. Par la suite, lorsque les enfants sont à l’extérieur ou en classe, il sert aux éducatrices et à la responsable pour faire des réunions ou leur planification. En d’autres temps, ce local n’est pas utilisé sur l’heure du midi. À la fin des classes, les enfants viennent dans ce local pour prendre leur collation et discuter avec leurs amis. Par la suite, des activités se déroulent jusqu’à 17 h 00 et après, les enfants sont en jeux libres sous la supervision de deux éducatrices, jusqu’à 18 h 15, l’heure de la fermeture. Endroit Aménagement Utilisation Coin cuisine - Comptoir - Lavabo - Réfrigérateur - Micro-ondes - Grille-pain - Armoires - Est utilisé par les enfants et le personnel. - Le comptoir est d’une hauteur adéquate pour les enfants. - Les armoires ne sont pas accessibles aux enfants. Des cadenas gardent en sécurité les médicaments et les produits dangereux. Coin relaxation - Bibliothèque - Tapis - Petites chaises au sol - Rideaux - Est utilisé pour se détendre et pour la lecture. - Est utilisé si un enfant est malade ou se sent fatigué. Il peut s’y reposer. Meubles et rangement - Armoires de rangement - Classeur - Sont utilisés pour ranger le matériel de bricolage, les jeux de table, les ballons, les jeux extérieurs, les grands cartons et le matériel de bureau. Coin tapis - Tapis - Jeux - Est utilisé par les enfants. Décoration : Affiches, bricolage des enfants, tableau, murs peints en jaune. Entente : Local appartenant au service de garde. Règles du local : Respecter les autres, utiliser un ton de voix acceptable et garder le local propre. Le choix du matériel : Les jeux sont mis à la disponibilité des enfants. Les achats sont faits en fonction du groupe d’âge des enfants du local et selon les goûts et intérêts de chacun. Les jeux sont de qualité supérieure pour une meilleure durée de vie. Horaire type d’une journée d’utilisation de ce local : Est utilisé une fois par semaine, durant 2 h 30, lors de la planification des éducateurs. Est utilisé par le groupe des 2e années, de 6 h 30 à 8 h 30 et de 15 h 50 à 18 h 15. Est utilisé pour l’ouverture et la fermeture du service de garde. Est utilisé par les parents comme point de repère (renseignements, portfolio, billet de renseignement, babillards des parents). Tableau d’informations des éducateurs. Bureau des responsables. ANNEXE 5
  43. LOCAL DES MATERNELLES RÔLE : Local permanent Ce local sert uniquement aux enfants âgés de 5 et 6 ans. C’est leur local d’appartenance. Les enfants ont participé à la décoration de ce local (affiches, peinture, photos…). Endroit Aménagement Utilisation Coin tranquille - Divan - Téléviseur - Radio - Bibliothèque fabriquée avec des caisses de lait - Est utilisé pour visionner des films. - Est utilisé pour la détente. - Est utilisé pour discuter, lire et écouter de la musique. - Est utilisé pour jouer à des jeux calmes. Coin informatique - 2 ordinateurs - Est utilisé pour effectuer des recherches sur Internet. - Est utilisé pour jouer à des jeux sur CD-ROM. Coin tables - 5 tables - 20 chaises - Est utilisé pour la collation. - Est utilisé pour les jeux de table, les activités dirigées et les activités libres. - Est utilisé pour jouer au soccer sur table. Coin rangement - Armoire - Est utilisé pour ranger les jeux des enfants et le matériel à leur disponibilité. Décoration : Ce local est peint de couleurs attrayantes pour les jeunes. L’éducatrice et les jeunes du groupe décident de la décoration ensemble. Par exemple, une pyramide de caisses de lait sert pour ranger les souliers. Entente : Ce local sert principalement au service de garde. La direction et les enseignants peuvent l’utiliser pour des réunions ou lors de l’enseignement de la religion protestante. Règles du local : Respecter les autres, utiliser un ton de voix acceptable et garder le local propre. Il est aussi interdit de courir dans le local. Le choix du matériel : Les jeux sont à la disponibilité des enfants. Les achats sont faits en fonction du groupe d’âge des enfants du local et selon les goûts et intérêts de chacun. Les jeux sont de qualité supérieure pour une meilleure durée de vie. Le matériel est à la disposition de l’école. Horaire type d’une journée d’utilisation de ce local : De 7 h 30 à 8 h 30 : Jeux libres De 15 h 45 à 17 h 00 : Atelier planifié De 17 h 00 à 17 h 30 : Jeux libres 43
  44. 44 GYMNASE RÔLE : Local emprunté Endroit où nous pouvons emmener les enfants faire du sport ou des activités physiques et surtout lorsque la température ne se prête pas aux sorties à l’extérieur. Endroit Aménagement Utilisation Grand gymnase - Lignes au plancher - Echelles aux murs - Grand espace vide - Sports, jeux physiques, danse, parachutes, cordes à danser Garage - Tablettes, crochets, etc. - Rangement des buts, des ballons, des cerceaux, des planches à roulettes, etc. Armoire - Tablettes remplies de bacs - Rangement des cordes à danser, des quilles, des anneaux, des parachutes et de toutes sortes d’accessoires pour les jeux de gymnase. Décoration : Gymnase typique, pas de décoration. Entente : Est utilisé lorsqu’il est disponible (minimum 2 soirs par semaine). Très bonne entente, nous pouvons utiliser le matériel disponible à la condition de bien le ranger et d’avertir l’enseignant en éducation physique s’il y a bris de matériel. Règles du local : Règles de sécurité usuelles et appliquées dans les gymnases. Contrôler le groupe pour que les enfants ne courent pas partout et qu’ils écoutent les consignes données par l’éducatrice lors des activités. Utilisation respectueuse du matériel à notre disposition. Le choix du matériel : Dépendamment du groupe d’âge, nous utilisons le matériel selon l’activité organisée. Ballons, cordes à danser, tapis, buts, etc. Horaire type d’une journée d’utilisation de ce local : 16 h 00 (entrée au gymnase) : Les enfants vont s’asseoir en cercle. Par la suite, l’éducatrice explique l’activité, donne les instructions et les consignes. Un jeu de transition, tel que le chef d’orchestre, est organisé. L’éducatrice installe le matériel destiné à l’activité, pendant le jeu de transition. L’activité débute. 17 h 00 : Retour dans un autre local. BIBLIOTHÈQUE RÔLE : Local emprunté Ce local sert, durant la journée, aux enfants qui sont accompagnés de leur enseignant. Le soir, on s’en sert pour faire des activités. Endroit Aménagement Utilisation Coin bureau - Bureau de travail et ordinateur - Est utilisé par les enseignants pour enregistrer les livres. Coin tables - Tables, chaises, tableau - Est utilisé, par les enfants, pour effectuer des travaux, lire et jouer à de petits jeux. Coin relaxation - Tapis et coussins - Est utilisé, par les enfants, pour faire la lecture et des petits jeux calmes avec l’éducatrice. Meubles et rangement - Étagère pour les livres - Sont utilisés pour ranger les livres. Décoration : Affiches et fleurs de couleurs attrayantes. Entente : Ce local sert, en premier lieu, aux enfants et à leur enseignant, mais il est aussi à notre disponibilité, le soir. Règles du local : Garder le silence, respecter les autres et garder les lieux propres. Le choix du matériel : Ils ont des livres à leur disposition (bandes dessinées, romans, livres sur les animaux, etc.). Horaire type d’une journée d’utilisation de ce local : Ce local est utilisé, à l’occasion, le matin et le soir pour emprunter les livres. Dans d’autres cas, nous apportons le matériel pour l’activité prévue.
  45. 45 LOCAL INFORMATIQUE RÔLE : Endroit Aménagement Utilisation Coin cuisine Coin de jeux Coin de relaxation Meubles et rangement Coin tapis Décoration : Entente : Règles du local : Le choix du matériel : Horaire type d’une journée d’utilisation de ce local :
  46. 46
  47. 47 LOCAL CUISINE RÔLE : Endroit Aménagement Utilisation Coin cuisine Coin de jeux Coin de relaxation Meubles et rangement Coin tapis Décoration : Entente : Règles du local : Le choix du matériel : Horaire type d’une journée d’utilisation de ce local :
  48. 48 LOCAL GRANDE SALLE RÔLE : Endroit Aménagement Utilisation Coin cuisine Coin de jeux Coin de relaxation Meubles et rangement Coin tapis Décoration : Entente : Règles du local : Le choix du matériel : Horaire type d’une journée d’utilisation de ce local :
  49. 49 AIRES DE JEUX EXTÉRIEURES RÔLE : Endroit Aménagement Utilisation Coin cuisine Coin de jeux Coin de relaxation Meubles et rangement Coin tapis Décoration : Entente : Règles du local : Le choix du matériel : Horaire type d’une journée d’utilisation de ce local :
  50. 50 HORAIRE TYPE D’UNE JOURNÉE 6 h 45 à 8 h 00 Accueil des enfants et activités dans les coins thématiques 11 h 30 à 11 h 55 Période de dîner 11 h 55 à 12 h 00 Relaxation (refaire le plein d’énergie) 12 h 00 à 12 h 35 Période d’activités 12 h 35 à 12 h 47 Ramassage, toilette et habillage pour aller dans la cour d’école 15 h 15 à 15 h 30 Collation santé 15 h 30 à 15 h 35 Relaxation (refaire le plein d’énergie) 15 h 30 à 16 h 00 Période de devoirs et leçons le lundi seulement 15 h 30 à 16 h 35 Période d’activités 16 h 35 à 16 h 45 Rassemblement 16 h 15 à 17 h 30 Période d’activités dans les coins thématiques ANNEXE 6
  51. GRILLE DE PLANIFICATION HEBDOMADAIRE Les Étoiles Aux parents du groupe des Étoiles Semaine du 6 au 10 février 2012 Période : Matin Midi Soir 51 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Type d’activité  Routine  Transition  Libre  Spéciale  Court terme  Long terme  Routine  Transition  Libre  Spéciale  Court terme  Long terme  Routine  Transition  Libre  Spéciale  Court terme  Long terme  Routine  Transition  Libre  Spéciale  Court terme  Long terme  Routine  Transition  Libre  Spéciale  Court terme  Long terme Nom de l’activité et une brève explication À qui j’appartiens ? Récupérer les vêtements qui ne sont pas sur les crochets. Faire prendre conscience du nombre de vêtements ramassés et trouver des moyens pour les ranger. Le croco le croco le crocodile C’est comme le jeu de la patate, mais à place d’un mouchoir on touche la personne en disant croco et lorsqu’on dit crocodile, l’enfant doit se lever et courir pour toucher le croco. Le chef d’orchestre Un enfant se cache pour déterminer le chef d’orchestre celui qui va faire des gestes. Tout le monde suit le chef et enfant qui était caché doit trouver c’est qui ? Le courrier du cœur L’enfant peut écrire un mot ou faire un dessin à un copain du service de garde et le déposer dans la boîte aux lettres et le courrier sera remis le jour de la Saint- Valentin. La pâte à modeler aux fruits Faire de la pâte à modeler à saveur de fruits pour faire un atelier de modelage. Nature de l’activité Activité de déduction et de logique Activité psycho- motrice Activité d’observation et de coordination Activité de langue et écriture Activité culinaire Local et regroupement des enfants *Local des étoiles *En grand groupe pendant le diner *Au gymnase *En groupe *Les enfants sont placés en cercle. *Local des étoiles *Grand groupe *Les enfants sont assis en cercle *Local des étoiles *Individuelle *Au choix de l’enfant lors des ateliers libres *Local des étoiles *Proposée en équipe de 4 enfants à tour de rôle lors des ateliers libres Objectifs poursuivis Résoudre le problème des mitaines, tuques et cache-col perdus. Respecter le choix des amies et apprendre à attendre son tour. Organiser le temps de ceux qui ont terminé de faire toutes leurs tâches après le diner S’ouvrir aux autres. Reconnaître et être reconnu par ses pairs (en écrivant et en recevant des qualités.) Lire la recette (imagée) et identifier les étapes de la pâte à modeler faite maison. Dimension du développement ou compétences transversales visées  Cognitive  Psychomotrice  Sociale  Affective  Morale  D’ordre intellectuel  D’ordre méthodologique  D’ordre personnel et social  De l’ordre de la communication  Cognitive  Psychomotrice  Sociale  Affective  Morale  D’ordre intellectuel  D’ordre méthodologique  D’ordre personnel et social  De l’ordre de la communication  Cognitive  Psychomotrice  Sociale  Affective  Morale  D’ordre intellectuel  D’ordre méthodologique  D’ordre personnel et social  De l’ordre de la communication  Cognitive  Psychomotrice  Sociale  Affective  Morale  D’ordre intellectuel  D’ordre méthodologique  D’ordre personnel et social  De l’ordre de la communication  Cognitive  Psychomotrice  Sociale  Affective  Morale  D’ordre intellectuel  D’ordre méthodologique  D’ordre personnel et social  De l’ordre de la communication ANNEXE 7
  52. 52 Légende de la nature de l’activité Activité de logique Activité technologique Activité de plein air Journée pédagogique Activité culinaire Activité scientifique Activité de détente, de relaxation (yoga) Activité-projet à court, moyen et long terme Activité de blocs et de construction Activité d’expression sonore Activité culturelle Activité surprise Activité d’expression dramatique Activité d’observation et d’énigmes Activité d’expression plastique Activité sociale Activité de langue et lecture Et écriture (aide aux devoirs) Activité Psychomotrice sportive Activité d’atelier au choix
Anzeige