Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.
Quelques images pour évoquer Blaise
Cendrars et La Prose du Transsibérien
Ph. Campet / Lycée Victor Hugo / Marseille
Quelques visages de Blaise Cendrars
Visages de Sonia Delauney Edition originale de La Prose du Transsibérien
Le Transsibérien
« Je ne suis pas poète. Je suis libertin. Je n’ai aucune méthode de travail. J’ai un sexe. Je suis par trop
sensible… Et s...
Nächste SlideShare
Wird geladen in …5
×

Pres album cendrars 13

793 Aufrufe

Veröffentlicht am

Quelques images et quelques mots pour évoquer Blaise Cendrars

Veröffentlicht in: Kunst & Fotos
  • Als Erste(r) kommentieren

  • Gehören Sie zu den Ersten, denen das gefällt!

Pres album cendrars 13

  1. 1. Quelques images pour évoquer Blaise Cendrars et La Prose du Transsibérien Ph. Campet / Lycée Victor Hugo / Marseille
  2. 2. Quelques visages de Blaise Cendrars
  3. 3. Visages de Sonia Delauney Edition originale de La Prose du Transsibérien
  4. 4. Le Transsibérien
  5. 5. « Je ne suis pas poète. Je suis libertin. Je n’ai aucune méthode de travail. J’ai un sexe. Je suis par trop sensible… Et si j’écris, c’est peut-être par besoin, par hygiène, comme on mange, comme on respire, comme on chante. C’est peut-être par instinct ; peut-être par spiritualité… C’est peut-être aussi pour m’entrainer, pour m’exciter – pour m’exciter à vivre, mieux, tant et plus ! La littérature fait partie de la vie. Ce n’est pas quelque chose « à part ». Je n’écris pas par métier… Toute vie n’est qu’un poème, un mouvement. Je ne suis qu’un mot, un verbe, une profondeur, dans le sens le plus sauvage, le plus mystique, le plus vivant. « Revue Der Sturm, 1913 « Je voulais indiquer aux jeunes gens d’aujourd’hui qu’on les trompe, que la vie n’est pas un dilemme et qu’entre les deux idéologies contraires entre lesquels on les somme d’opter, il y a la vie, la vie, avec ses contradictions bouleversantes et miraculeuses, la vie et ses possibilités illimitées, ses absurdités beaucoup plus réjouissantes que les idioties et les platitudes de la « politique », et que c’est pour la vie qu’ils doivent opter, malgré l’attirance du suicide, individuel ou collectif, et de sa foudroyante logique scientifique. Il n’y a pas d’autres choix possibles. Vivre ! » Blaise Cendrars : Le Lotissement du ciel Quelques mots de Blaise Cendrars

×