Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

Podcast cult-num-1-2-3

Le cours de culture numérique et les 3 podcast associés sont disponibles ici : https://soundcloud.com/olivierertzscheid/sets/cours-confines-de-culture-numerique-deconfinee

  • Als Erste(r) kommentieren

  • Gehören Sie zu den Ersten, denen das gefällt!

Podcast cult-num-1-2-3

  1. 1. Une (petite) histoire du web ERTZSCHEID Olivier. http://www.affordance.info 1
  2. 2. 2 Chapitre 1er. Comprendre le web et le cyberespace
  3. 3. JALONS. 4 • Mars 1989. Le web : un projet « vague mais excitant » (sic) • Décembre 1990, Tim Berners Lee fait tourner « le web » sur son ordinateur : « The world wide web went live, on my physical desktop in Geneva, Switzerland, in December 1990. It consisted of one Web site and one browser, which happened to be on the same computer. The simple setup demonstrated a profound concept: that any person could share information with anyone else, anywhere. »
  4. 4. « Son histoire est un accident fortuit résultant d’un désintérêt commercial initial, d’une négligence gouvernementale et militaire et de l’inclinaison des ingénieurs à construire des systèmes ouverts simples et faciles. » Bruce Schneier 5
  5. 5. 7 Conditions nécessaires • Un réseau de réseaux • Non propriétaire et sans droits d’accès • Sans filtrage (éditorial) • Des contenus indépendants des tuyaux (principe neutralité du net) • Un système d’adressage universel (URL) • Un langage commun (HTML) • Tous les parcours possibles via un simple navigateur 6
  6. 6. 30 avril 1993 : le web entre dans le domaine public 7
  7. 7. 1998 : Google. 1 moteur. 1 formule 8
  8. 8. Chapitre 2. « Et soudain, c’est le drame ». (du web aux jardins fermés) 9 1994 Amazon 1998 Google 2004 Facebook 2007 iPhone Locked-in syndrome
  9. 9. 2010 Tim Berners Lee alerte sur les « Walled Gardens » https://www.scientificamerican.com/article/long-live-the-web/ 10
  10. 10. 3 grandes questions • « Comment faisons-nous pour connecter les 2/3 de la planète qui ne le sont pas encore ? » • « Qui a le droit de collecter et d’utiliser nos données personnelles, dans quel but et avec quelles règles ? » • « Comment arriver à créer une architecture / un réseau ouvert(e), qui fonctionnera sur n’importe quel terminal, plutôt que de revenir en arrière vers des environnements propriétaires ? » • http://www.webat25.org/news/tbl-web25-welcome 11
  11. 11. Pris dans la toile. • La plus grande partie du cyberespace est un monde fermé, propriétaire, contrôlé par le marketing, régi par un carcan de normes arbitraires, de lois liberticides et de technologies "privatives". Un monde hyperterritorialisé sous le contrôle de quelques multinationales. 12
  12. 12. Aujourd’hui pour 1/3 de l’humanité, pour plus de la la moitié (2,5 M) de la population connectée (4 M), ce sont des plateformes privées (FB, Twt, Google, etc.) qui décident de « qui peut voir quoi », de « ce qui est choquant » et de « ce qui ne l’est pas », de ce qui peut être vu ou lu, et dans quel ordre. Et c’était pas du tout prévu comme ça … 13
  13. 13. Dystopie. Internet 2019. 14 • 3 conditions réunies • Concentration : Oligopole à franges (peu d’acteurs d’usage – Apple, Amazon, Google, Facebook). • Massification : 4 milliards d’internautes. • Densification : 2,5 milliard sur Facebook. • 500 millions coord. Bancaires dans Apple Store.
  14. 14. 15 And little sisters Reconnaissance faciale Ecoute permanante (alexa) Dans espace public Dans espaces privés
  15. 15. Nouveau village global ? http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202480707577-google-investit-la-silicon-prairie-525638.php 16
  16. 16. Nouvelle communauté ? • Entre-soi • Interactions fréquentes mais dégradées (= de bas niveau*) • Bulles attentionnelles étanches (Eli Pariser**) 17*http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2011/01/kakonomie-culturomie-et-folksonomie.html **http://www.internetactu.net/2011/06/13/le-risque-de-lindividualisation-de-linternet/
  17. 17. Nouvelle définition de la bibliothèque (et du droit de prêt) • Juillet 2009. Amazon efface de milliers d’exemplaires numériques de 1984 et La ferme des animaux du Kindle. http://blog.lefigaro.fr/medias/2009/07/kindle-amazon- retire-en-douce.html 18
  18. 18. Nouvelle définition de l’art 19
  19. 19. Nouvelle définition de la nudité ? AUTORISÉ INTERDIT INTERDIT INTERDIT AUTORISÉ Apple nipples*** Facebookbs Puritanisme anglo-saxon ? Hygiènisme boutiquier ? OUI MAIS : Apple Store : 400 millions de comptes bancaires actifs* Facebook : 1 milliard d’utilisateurs actifs** *http://belgium-iphone.lesoir.be/2012/06/11/apple-communique-des-chiffres-impressionnants-a-la-wwdc-2102/ **http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2012/10/facebook-1-milliard.html ***http://www.france24.com/fr/20100223-apple-veut-pas-seins-son-iphone 20 AUTORISÉ
  20. 20. Nouveaux moteurs de recherche 21 le web « décrit » / YAHOO (annuaires de recherche) Le web « tête de gondole » / ALTAVISTA (liens et bannières pub) Le web « prescrit » / AMAZON (recommandations « sociales »)
  21. 21. Moteurs de suggestion. Nouvelles stéréotypies. 22 *Google suggest > suggestions de recherche *Google Instant Search > auto- complétion + affichage de résultats en cours de frappe LA RÉPONSE AVANT LA QUESTION
  22. 22. 23 TOUT CECI EST TRÈS GRAVE.
  23. 23. MAIS TOUT CECI N’EST PAS LE WEB 24 Apple, Facebook, Amazon … « Jardins fermés » selon T. Berners Lee* *http://www.scientificamerican.com/article.cfm?id=long-live-the-web
  24. 24. Que s’est-il passé ? 4 grandes révolutions coperniciennes de l’histoire d’internet (et du web) 25
  25. 25. 1ère RÉVOLUTION : DÉRIVE DES CONTINENTS DOCUMENTAIRES INDEXABILITÉ WEB PUBLIC WEB PRIVÉ DOC. PERSONNELS INFOS INTIMES 1990 2000 2010 : CLOUD COMPUTING 26
  26. 26. 2ÈME RÉVOLUTION : LES MOTS AVAIENT UN SENS. ILS ONT DÉSORMAIS UN PRIX CAPITALISME LINGUISTIQUE** 27 **http://fr.slideshare.net/frederickaplan/kaplan-enmi12 Google : 1.accumule et exploite du capital linguistique (direct : ses services, ou dérivé : son moteur) 2.confie à un algorithme le soin d’organiser la spéculation 3.Crée, contrôle et profite du 1er marché linguistique mondial (d’après Frédéric Kaplan**)
  27. 27. 3ème RÉVOLUTION > CHANGEMENT D’AXE DE ROTATION DU WEB > DOCUMENTS > HOMMES • L’essentiel du web n’a plus pour fonction principale de permettre à des hommes de relier des documents, mais de permettre à quelques multinationales de collecter de l’information sur l’activité de chacun d’entre nous. • L’HOMME DEVIENT UN DOCUMENT COMME LES AUTRES (indexable, monétisable, « partageable ») DOCUMENTATION DE SOI 28
  28. 28. 4ÈME RÉVOLUTION : DATA REVOLUTION > ALGORITHMES PRÉDICTIFS** BIG DATA 29 **http://www.internetactu.net/2011/09/19/la-police-predictive-lalgorithme-du-crime/
  29. 29. Bref … 30 indexabilité Capitalisme linguistique Big data Documentation de soi Jardins fermés Moteurs de suggestion Algorithmes prédictifs

×