Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

appetit-geants-ertzscheid

Conférence au Tank. Paris. 27 Juin 2017

  • Loggen Sie sich ein, um Kommentare anzuzeigen.

  • Gehören Sie zu den Ersten, denen das gefällt!

appetit-geants-ertzscheid

  1. 1. http://www.affordance.info http://cfeditions.com/geants/ 1
  2. 2. POURQUOI CE LIVRE ? • 1ère raison : Médecine, Transport, Santé, Education, emploi (Google Jobs) : secteurs régaliens irrigués puis annexés par les GAFAM et/ou les NATU (Netflix, AirB’nB, Tesla, Uber). • 2ème raison : Pires (catastrophe naturelle ou attentats) et meilleurs moments de nos vies rythmés par plateformes (Safety Check, FB Memorial) • 3ème raison : Plus de 10 ans que j’observe et chronique tout ça sur un blog. Affordance.info. Que j’essaie de comprendre comment ça marche et de l’expliquer, de le rendre (au) public. • Un éditeur – Hervé Le Crosnier – m’a convaincu de choisir une cinquantaine de textes sur plus de 2500 publiés, et d’en faire un livre. 2 ALORS QU’IL Y A DÉJÀ CE BLOG ? • Pour s’inscrire dans un temps long. Ou en tout cas différent • Pour oublier la béquille du lien. Pour que tout cela se tienne sans besoin d’extériorité.
  3. 3. Critique cartographique de Claude Aschenbrenner (Merci à lui) 3
  4. 4. POURQUOI MAINTENANT ? • https://www.franceculture.fr/emissions/le-numerique-et-nous/macron-et-le-numerique-vers-letat-plateforme • https://www.nytimes.com/2017/05/17/technology/personaltech/google-not-the-government-is-building-the-future.html • https://www.nytimes.com/2017/05/13/technology/google-education-chromebooks-schools.html Parce que c’est (plus que jamais) d’actualité. 13 mai 2017 17 mai 2017 20 mai 2017 4
  5. 5. Quel(s) objectif(s) poursuit ce livre ? • Une obsession : comprendre comment nous sommes passés de la déclaration d’indépendance du cyberpespace à un monde fermé, propriétaire, régi par un carcan de normes arbitraires, de lois liberticides, et de technologies privatives (et voir si ça peut encore changer). • Un fil rouge dans l’analyse : la constitution, sous nos yeux, depuis plus de 10 ans, de ces « plateformes », comme autant de « sociétés » à part entière, avec leurs lois, leurs règles, leurs codes, leurs temporalités et leurs géographies propres. • Des « cartes » qui se substituent de plus en plus aux « territoires » (territoires documentaires, de socialisation, politiques, etc) • « Des » sociétés qui deviennent « la société ». Une mutation qu’il ne faut (surtout) pas se contenter d’accompagner, de reprendre ou, pire, d’ériger en modèle. 5
  6. 6. 6
  7. 7. 7
  8. 8. Citoyens VS Utilisateurs • Citoyen > usager > utilisateur ? • Un citoyen est quelqu’un qui jouit de manière pérenne d’un certain nombre de droits qui lui sont acquis. • Un utilisateur est quelqu’un a qui l’on attribue un certain nombre de permissions temporaires. • Tout cela s’accompagne d’une mutation ou d’une « spéciation » des régimes de vérité (popularité pour Google, vérifiabilité pour Wikipédia, engagement pour Facebook) 8
  9. 9. If … • Si l’état (n’)est (qu’)une plateforme • Si la nation est un fichier-client • Si le code est la loi 9 Then ... • Alors … (on donne à croire que) la démocratie (n’)est (qu’)un algorithme • Besoin de nouveaux “corps intermédiaires”. Pour nous assister dans l’explicitation et le droit d’opposition aux algorithmes “publics” comme #APB • Thèse de ce livre est une thèse politique. Contre une “politique des algorithmes” mais pour une vision politique des enjeux algorithmiques. • Une vision User Citoyen-Centric ;-)
  10. 10. Merci. 10

×