Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

Carême Vincentien, pèlerinage du coeur : Un itinéraire de question

64 Aufrufe

Veröffentlicht am

par Francisco Vilenha. Source: cmglobal.org

Veröffentlicht in: Seele & Geist
  • Als Erste(r) kommentieren

  • Gehören Sie zu den Ersten, denen das gefällt!

Carême Vincentien, pèlerinage du coeur : Un itinéraire de question

  1. 1. Carême Vincentien, pèlerinage du coeur: Un itinéraire de question
  2. 2. L’option fondamentale pour les pauvres 1
  3. 3. L’option pour le pauvre est-elle radicale dans toutes mes actions et dans toutes mes décisions? Est-ce que cette option me réalise?
  4. 4. Je vois les pauvres, je cherche où l’étain et je vais les chercher ?
  5. 5. Est-ce que je cherche des justifications forcées qui masquent l’absence d’un véritable contact avec les pauvres ?
  6. 6. Est-ce que je cherche à réfléchir aux nouvelles formes de pauvreté qui existent aujourd’hui, à l’exemple de Saint Vincent de Paul qui, à la suite de l’Esprit du Christ, a travaillé avec les périphéries de la société de son temps ?
  7. 7. Les plus pauvres, les plus défavorisés, les plus nécessiteux de la présence de l’Évangile sont- ils toujours ma principale préoccupation et mon critère principal lorsque je prends des décisions dans ma vie, dans mon groupe, dans mon association, dans ma congrégation ?
  8. 8. Quand je suis appelé à évangéliser, je me réfugie dans la proclamation de la Bonne Nouvelle, reléguant aux autres le service direct et concret, ou au contraire, je concentre mon apostolat sur les œuvres, en me réfugiant dans mes mille activités et en oubliant que je ne suis qu’un simple instrument de la main de Dieu et que tout m’a été donné pour amener les hommes à glorifier Dieu ?
  9. 9. Est-ce que je me perds dans les discussions et les réunions interminables pour discuter de pouvoir, de richesse et de reconnaissance, ou je donne ma vie au service de Dieu auprès des pauvres ?
  10. 10. Etre conscient de la réalité qui m’entoure 2
  11. 11. Comment est ma présence dans mon entourage? Est-ce une présence superficielle ou est-ce que je propose concrètement de promouvoir un monde plus juste, que ce soit du point de vue matériel ou spirituel ?
  12. 12. Les problèmes du monde ne me bougent que lorsque je les subis personnellement ?
  13. 13. Est-ce que je discute et étudie avec d’autres la manière dont le monde et les gens peuvent être changés ?
  14. 14. Est-ce que je concrétise les solutions possibles pour résoudre les problèmes rencontrés ?
  15. 15. Est-ce que j´évalue mes attitudes et adopter de nouvelles réponses lorsque cela est nécessaire ?
  16. 16. Est-ce que je m’engage à défendre les droits de l’homme, à travailler directement avec des associations ou des mouvements qui promeuvent la justice et la paix ?
  17. 17. A l´école des pauvres 3
  18. 18. Les pauvres sont-ils pour moi une véritable et constante école d’évangélisation ou ai-je perdu ses leçons ?
  19. 19. Les pauvres sont-ils une réalité artificielle ou relative, de sorte qu’aucun d’entre eux ne soit suffisamment pauvre pour me permettre de « me lever du canapé » ou est-ce que tout le monde peut trouver des formes de pauvreté justifiant mon « travail constant » avec les pauvres ?
  20. 20. Est-ce que je vis la pauvreté ? Pour offrir une meilleure aide, pour mieux comprendre, je dois prouver ses difficultés, que dois- je faire pour connaître la situation des pauvres ?
  21. 21. Est-ce que j’accepte les conditions des missions dans lesquelles je collabore ? Est-ce que je conviens au poste où je suis, en utilisant les moyens à ma disposition ?
  22. 22. Est-ce que je vis comme ceux que je sers pour pouvoir les servir ou je scandalise les autres avec ma manière de vivre ?
  23. 23. Les groupes, mouvements, paroisses, associations dans lesquels je me trouve, et qui s’appellent vincentiens, font-ils des pauvres le centre de ce charisme ?
  24. 24. Est-ce que je me reconnais pauvre devant Dieu, en lui offrant ma vie, celle de tous ceux que je sers et celle de tous ceux qui n’ont personne pour prier pour eux ?
  25. 25. « Le Seigneur... les a envoyé deux par deux » (cf. Mar 6,7) 4
  26. 26. Ce que je fais, fais-je le au nom des pauvres, en mon propre nom, au nom de la communauté ou du groupe ?
  27. 27. Que savent les autres autour de la mission dans laquelle je travaille ? À quel point le travail de mes « compagnons de voyage » m’importe ?
  28. 28. Saint-Vincent a toujours pensé au travail communautaire, quelle est mon attitude à ce dernier ? Est-ce que je bloque le travail de ceux avec qui je dois travailler ? Est-ce que je construis des ponts pour le travail d’équipe, en valorisant chacun pour obtenir des fruits communs ou en construisant des murs pour que tout ce que je fais n’ait qu’un seul protagoniste : moi-même ?
  29. 29. Je me présente avec une attitude constructive, une ouverture et un apprentissage constants, comme une éponge qui absorbe tout pour être utilisé avec les autres, ou je suis toujours fermé, plein de certitudes intransigeantes dans les confrontations d’opinions différentes des miennes, comme une pierre impénétrable qui est souvent jeté ?
  30. 30. Est-ce que j’encourage le dialogue, la participation à la prise de décision et la délégation des responsabilités ?
  31. 31. Lorsque je suis responsable d’un groupe ou de la communauté, est-ce que j’essaie de développer et de promouvoir les qualités de chacun des membres ? Est-ce que j’encourage leur croissance spirituelle et les aide à mourir pour Jésus-Christ, ou j’exerce mon autorité sans répit en absorbant la chaleur et en limitant la responsabilité individuelle, en prenant chacun en otage de ma présence et en l’empêchant de marcher avec ses propres pieds ?
  32. 32. « J´appartiens pas à cet endroit ou à celui-là, mais uniquement à l’endroit où Dieu veut m’envoyer » (CCDIX, 10) 5
  33. 33. Suis-je le visage et l’âme du travail que j’ai accompli, ou je laisse cette position à Christ?
  34. 34. Suis-je une personne indépendante et libre, ou bien je réalise les tâches qui m’ont été confiées avec l’intention de rester à ce poste?
  35. 35. Suis-je une personne disponible ou indisponible?
  36. 36. Saint Vincent a demandé aux sœurs d’avoir une maison comme monastère, pour cellule une chambre à louer, pour chapelle, pour une paroisse et pour cloître les rues de la ville ... Qu’est-ce que Saint Vincent me dirait ?
  37. 37. Dirais-je que je suis bien organisé ? Dirais-je que je recherche une vie facile intégrée dans des structures existantes et prédéfinies ? Dirais-je que je cherche toujours à agir de la même manière parce que les choses ont toujours été comme ça ?
  38. 38. Dirais-je que je ne veux pas le renouvellement de mon groupe, parce que les plus jeunes ne me comprennent, ne me respectent ou ne savent pas comment bien faire les choses ?
  39. 39. Dirais-je que je veux changer de groupe quand je ne me sens plus bien? Dirais-je que je ne veux pas changer de communauté parce que j’y ai des amis ou de la famille?
  40. 40. Est-ce que je vis pour mon « aumônerie » ou est-ce que je vis vraiment pour la mission du Christ ?
  41. 41. Je cherche à réfléchir sur l’avenir et à contribuer à la croissance universelle de la mission, en voyant les changements comme une occasion de maintenir en vie la flamme du charisme vincentien, ou au contraire, je me perds dans les luttes et les plans pour rester où je veux ?
  42. 42. Comment puis-je assumer la tâche de la providence ?
  43. 43. La conversion : un mode de vie 6
  44. 44. Comment est ma relation avec Dieu ? Comment est mon chemin de conversion ? Est-ce que je me suis toujours stationné ?
  45. 45. « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais transformez-vous par le renouvellement de l’esprit, afin que vous éprouviez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. » (Rm 12, 2). Comment approfondir ma configuration avec Christ ?
  46. 46. Comment suivre l’exemple de Saint Vincent de Paul ? Est-ce que j’approfondis ma passion pour le Saint de la Charité ?
  47. 47. Combien de fois, au moment que je bois à la fontaine, je me laisse séduire et encourager par les paroles de Saint Vincent ? Comment puis-je suivre son exemple, en tant que disciple du Christ, sans faire tout son possible pour en apprendre davantage sur sa pensée ?
  48. 48. Si je ne permets pas à Jésus de briller à travers moi, si la flamme de mon charisme manque de carburant, comment puis-je attirer les autres vers la beauté de ce voyage ?
  49. 49. Francisco Vilhena Province portugaise Source: cmglobal.org

×