Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

DFMEA

2.763 Aufrufe

Veröffentlicht am

Veröffentlicht in: Automobil
  • Als Erste(r) kommentieren

DFMEA

  1. 1. AMDEC Produit<br />DFMEA : Outil d’analyse de risques<br />
  2. 2. Introduction<br />L’AMDEC est un outil d’analyse des risques<br />…<br />
  3. 3. Introduction<br />Développé par <br />l’US Army dans les années 1950 …<br />
  4. 4. Introduction<br />Puis largement repris par le secteur automobile dès les années 60<br />
  5. 5. Introduction<br />AMDEC :<br />Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et leur Criticité<br />
  6. 6. Introduction<br />Tableau <br />AF<br />Grille <br />de cotation<br />BlocsDiagramme<br />Groupe AMDEC<br />AMDEC<br />
  7. 7. Introduction<br />La suite de cette présentation se fera à travers une étude de cas …<br />
  8. 8. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br /> Produit étudié = Optiques d’un véhicule<br />
  9. 9. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 1 : Lister les Fonctions Externes<br />Le premier niveau de la DFMEA est de l’ordre des fonctions externes.<br />Les fonctions externes sont issues de l’analyse fonctionnelle (cf. présentation séparée) :<br /> Fonctions Principales : Eclairer, Signaler un changement de direction<br /> Fonctions Secondaires : Se monter, Etre esthétique, Etre réparable, … <br /> Fonctions Contraintes : Respecter la réglementation, Résister à l’environnement, …<br />
  10. 10. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />A titre d’exemple, étudions la fonction principale : <br />FP1 – Eclairer<br />
  11. 11. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 2 : Enumérer les Fonctions Internes<br />Le deuxième niveau de la DFMEA est de l’ordre des fonctions internes.<br />Pour chaque fonction externe, les fonctions internes mises en œuvre seront détaillées.<br />Afin d’y parvenir, il est utile d’utiliser des bloc diagramme (cf. présentation séparée).<br />
  12. 12. 2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />1<br />10<br />A titre d’exemple, étudions la fonction interne : <br />Fi 1.1 – Fixer la lampe au connecteur<br />
  13. 13. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 3 : Décrire les Modes de Défaillance<br />La 3ème étape consiste à lister les modes de défaillances possibles par fonction interne.<br />Dans notre exemple, voici quelques modes de défaillances :<br /> Perte de la fixation mécanique<br />Perte intermittente du contact mécanique (vibration)<br /> Perte du contact électrique<br /> Perte intermittente du contact électrique<br />
  14. 14. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Modes de défaillance ( Remarque )<br />De manière plus générale, les modes de défaillances génériques sont les suivants :<br /> Pas de fonction<br /> Perte de fonction<br /> Fonction dégradée<br /> Fonction intempestive<br />
  15. 15. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 4 : Effet potentiel de la défaillance<br />Perte d’éclairage<br />
  16. 16. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 4 : Effet potentiel de la défaillance<br /> Perte de la fixation mécanique  Perte d’éclairage <br /> Perte intermittente du contact mécanique  Risque de court circuit (par usure)<br /> Perte du contact électrique  Perte d’éclairage<br /> Perte intermittente du contact électrique  Eclairage intermittent<br />
  17. 17. S<br />Sécurité, Réglementation<br />10<br />R<br />Sécurité avec signes avant-coureurs <br />9<br />8<br />Panne, Montage impossible, Bruit, Aspect, Jeu, …<br />7<br />6<br />Grille de cotation<br />5<br />Montage difficile, Bruit, Aspect, Jeu, …<br />4<br />3<br />Défauts remarqués par un client très exigent<br />2<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 5 : Juger la Gravité<br />Au moyen de la grille de cotation, la gravité est estimée pour chaque effet énuméré précédemment :<br /> Perte de la fixation mécanique  Perte d’éclairage  G = 9<br /> Perte intermittente du contact mécanique  Risque de court circuit (par usure)  G = 10<br /> Perte du contact électrique  Perte d’éclairage  G = 9<br /> Perte intermittente du contact électrique  Eclairage intermittent  G = 8 <br />
  18. 18. 10<br />9<br />8<br />7<br />6<br />Grille de cotation<br />5<br />4<br />3<br />2<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Gravité ( Remarque ) :<br />L’utilisation de la grille de cotation est un travail d’équipe. <br />La décision finale doit être un consensus accepté de tous.<br />En cas de doute entre deux cotations (ex : 5 ou 7), la note la plus élevée est retenue.<br />
  19. 19. ?<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 6 : Causes possibles de la défaillance<br />L’équipe dresse les causes possible pour chaque défaillance. Outils = « 5 Pourquoi ? », « Ishikawa » … etc<br /> Perte de la fixation mécanique  Cause 1 = Mauvaise définition dimensionnelle du connecteur<br />  Cause 2 = Mauvaise définition dimensionnelle de l’embase<br /> Perte intermittente du contact méca.  Cause 1 = Usure due à un jeu trop important<br />  Cause 2 = Usure due à un mauvais choix matière<br />  Cause 3 = Usure par vieillissement<br />
  20. 20. 10<br />9<br />8<br />7<br />6<br />Grille de cotation<br />5<br />4<br />3<br />2<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 7 : Estimer l’Occurrence<br />Au moyen de la grille de cotation, l’occurrence est estimée pour chaque cause énumérée :<br />Cause 1 = Mauvaise définition dimensionnelle du connecteur  O = 3 <br />Cause 2 = Mauvaise définition dimensionnelle de l’embase  O = 2<br />Cause 1 = Usure due à un jeu trop important  O = 2<br />Cause 2 = Usure due à un mauvais choix matière  O = 2<br />Cause 3 = Usure par vieillissement  O = 2<br />
  21. 21. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 8 : Lister les Confirmations Réalisées<br />Pour chacune des causes listées, l’équipe dresse la liste des confirmations réalisées :<br />Mauvaise déf. dim. du connecteur  Revue de conception, étude dim, , essais prototype, …<br />Mauvaise déf. dim. de l’embase  Etude dim, , essais prototype, chaine de cotes, …<br />Usure due à un jeu trop important  Retour d’expérience, essais endurance<br />Usure due à un mauvais choix matière  Retour d’expérience, essais endurance, Analyse matière<br />Usure par vieillissement  Retour d’expérience, essais vieillissement<br />
  22. 22. 10<br />9<br />8<br />7<br />6<br />Grille de cotation<br />5<br />4<br />3<br />2<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 9 : Estimer la Détection<br />Au moyen de la grille de cotation, la détection est estimée pour chacune des lignes :<br />Mauvaise définition dimensionnelle du connecteur  D = 5<br />Mauvaise définition dimensionnelle de l’embase  D = 2<br />Usure due à un jeu trop important  D = 2<br />Usure due à un mauvais choix matière  D = 3<br />Usure par vieillissement  D = 2<br />
  23. 23. 1000<br />R P N = G x O x D<br />100<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 10 : Calculer le RPN<br />Au moyen de la grille de cotation, la détection est estimée pour chacune des lignes :<br /> Perte de la fixation mécanique  Mauvaise déf. dim. du connecteur  RPN = 9x3x5 = 135<br />  Mauvaise déf. dim. de l’embase  RPN = 9x2x2 = 36<br /> Perte intermittente du contact méca.  Usure due à un jeu trop important  RPN = 10x2x2 = 40<br />  Usure due à un mauvais choix matière  RPN = 10x2x3 = 60<br />  Usure par vieillissement  RPN = 10x2x2 = 40<br />
  24. 24. 1000<br />R P N = G x O x D<br />100<br />1<br />1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Etape 10 : Mettre en place des actions d’amélioration<br />Les RPN au-delà de 100 doivent faire l’objet d’actions d’amélioration.<br />Une fois les actions mises en place, le RPN est recalculé. <br />
  25. 25. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Ces étapes doivent être répétées pour chaqueFonction Externe <br />
  26. 26. 1<br />2<br />3<br />4<br />5<br />6<br />7<br />8<br />9<br />10<br />Afin de faciliter cette tâche, l’AMDEC est réalisée au moyen du tableau suivant <br />
  27. 27.
  28. 28. Dernier conseil …<br />L’AMDEC est un document vivant qui se travaille en équipe : <br />
  29. 29. Dernier conseil …<br />Ayez une équipe pluridisciplinaire <br />et cherchez le consensus …<br />
  30. 30. Dernier conseil …<br />Par ailleurs, ayez l’esprit kaizen : <br />une fois tous les éléments <br />en-dessous d’un RPN de 100 …<br />
  31. 31. Dernier conseil …<br />… cherchez à les<br />réduire encore d’avantage.<br />
  32. 32. Merci pour votre attention<br />Merci pour votre attention<br />
  33. 33. Plus de ressources sur :<br />http://gestionprojetauto.wordpress.com<br /><ul><li>Articles
  34. 34. Vidéos
  35. 35. Zone de téléchargement
  36. 36. Sélection de liens automobile</li></li></ul><li>Partagez cette présentation<br />
  37. 37. Formations disponibles<br />Gestion de projet Automobile Niveau 1<br />Gestion de projet Automobile Niveau 2<br />Automotive Projet Management (English)<br />Méthodes résolution de problèmes (8D)<br />Analyse fonctionnelle<br />AMDEC – DFMEA<br />
  38. 38. Anass AMMAR<br />Gestion de projet automobile <br /><ul><li>ammar.anass@yahoo.com</li></ul>(c) Tous droits réservés<br />

×