Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

Focus conjoncture décembre 2017

La conjoncture en Seine-et-Marne. Décembre 2017

  • Als Erste(r) kommentieren

  • Gehören Sie zu den Ersten, denen das gefällt!

Focus conjoncture décembre 2017

  1. 1. Après une longue période de difficultés liée à la crise économique et financière de 2008, aux politiques d’austérité et au climat d’incertitudes qui ont suivi, les entreprises de Seine- et-Marne ont observé une amélioration significative de leur activité lors du semestre écoulé. L’analyse des résultats de notre enquête de conjoncture, menée en septembre 2017 auprès de 401 professionnels du département, souligne ainsi une orientation à la hausse des principaux indicateurs économiques étudiés sur un an : +23 points pour le CA, +13 points pour l’investissement, +4 points pour la trésorerie et +1 point pour l’emploi. Pour la première fois depuis 10 ans, les chefs d’entreprises seine-et-marnais ont été plus nombreux à déclarer une progression de leur CA qu’un recul (32,9 % contre 28,2 %). Ce dynamisme, reposant autant sur les établissements de petite taille que ceux de taille moyenne, témoigne d’une reprise plus équilibréeetplussolide.Danscecontexte,suite aux excellentes performances enregistrées, le secteur de la construction s’installe comme la locomotive de l’économie départementale. Grâce à une confiance restaurée, tous les voyants sont au vert pour les six mois à venir : près de 4 établissements sur 10 prévoient une augmenta- tion de leur CA et 17 % un accroissement de leurs effectifs. En outre, si l’on se fie à l’adage « quand le bâtiment va, tout va », tous les ingrédients semblent réunis pour que la reprise amorcée s’amplifie et revête un caractère durable. FOCUS CONJONCTURE n°13 DÉCEMBRE 2017 Enquête de conjoncture
  2. 2. CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE EFFECTIFS SALARIÉS Évolution semestrielle des effectifs salariés Alors qu’il enregistre un léger fléchissement au niveau régional (-2 points sur un an), le solde d’opinion sur les effectifs salariés s’apprécie d’un point en Seine-et-Marne pour s’établir à -3 en septembre 2017. La stabilité des effectifs salariés prévaut dans 79,5 % des établissements et s’est renforcée de 5,5 points en un an. En dépit d’un net rebond de leur chiffre d’affaires, les chefs d’entreprise du département ont donc opté pour un maintien de leurs effectifs. Toutefois, à en croire leurs prévisions résolument optimistes, la donne pourrait changer dès le prochain semestre. En effet, 16,9 % anticipent un accroissement de leurs effectifs salariés (contre 4 % qui envisagent une baisse). Cette proportion se hisse même à 39,5 % en considérant les établissements de taille moyenne. Si ces intentions de recrutement se concrétisent, l’indicateur relatif à l’évolution des effectifs pourrait alors traduire une reprise de l’emploi. Constat 6 derniers mois Prévisions 6 prochains mois Hausse 8,6 % 16,9 % Stabilité 79,5 % 79,1 % Baisse 11,9 % 4,0 % NSP 0,0 % 0,0 % UNE REPRISE DE L’EMPLOI SANS DOUTE DIFFEREE AU PROCHAIN SEMESTRE -10 10 0 solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 -3 5 1 -7 -7-7 -2 -4 -3 -1 5 INVESTISSEMENTS Évolution semestrielle des investissements A l’instar du chiffre d’affaires, la Seine-et-Marne jouit, pour la première fois depuis une décennie, d’une orientation favorable de l’investissement. En effet, 25,4 % des responsables d’entreprise témoignent d’une augmentation de leur montant d’investissement au cours des six derniers mois et 24,6 % d’une réduction. La Seine-et-Marne s’affirme comme le seul département francilien à présenter un solde d’opinion positif en septembre 2017 (+1 contre -9 en Île-de-France et -8 en France). Les établissements de taille moyenne se montrent particulièrement optimistes pour le semestre à venir : leurs intentions d’investissement s’élèvent à 48,7 %, un niveau bien supérieur à celui constaté en région (37,0 %) ou dans l’Hexagone (34,4 %). Il est intéressant de souligner que l’accroissement des capacités de production (54,1 %) et le développement de nouvelles activités en France (45,9 %) figurent en bonne position parmi les investissements projetés. Constat 6 derniers mois Prévisions 6 prochains mois Hausse 25,4 % Oui : 26,8 % Non : 71,7 % NSP : 1,5 % Stabilité 48,0 % Baisse 24,6 % NSP 2,0 % INVESTISSEMENT DES ENTREPRISES : UNE REPRISE ENGAGEE -30 -20 0 10 -10 solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 -25 -19 -17 -21 -27 -19 -16 -12 1 -12 -1Évolution semestrielle du chiffre d’affaires Évolution semestrielle de la trésorerie L’analyse de l’indicateur d’activité au cours des 6 derniers mois souligne la formidable résilience de l’économie seine-et-marnaise. Un an après avoir observé un recul de 12 points, le solde d’opinion sur le chiffre d’affaires s’est considérablement redressé en septembre 2017. Enregistrant la progression la plus significative parmi l’ensemble des départements franciliens (+23 points), il s’est également extrait de la zone rouge (+5). Pour la première fois depuis dix ans, les chefs d’entreprise seine-et-marnais ont été relativement plus nombreux à déclarer une hausse qu’une baisse de CA au cours du semestre écoulé (32,9 % contre 28,2 %). A l’évocation des perspectives futures d’activité, les professionnels seine-et-marnais font preuve d’une solide confiance et affichent le solde d’opinion le plus élevé d’Île-de-France (+24 contre +10 en moyenne). A la différence de la région et de la France, cette confiance est également partagée par les établissements de petite taille. La trésorerie constitue le seul indicateur pour lequel la Seine-et-Marne s’avère moins bien positionnée que l’Île-de-France et la France en septembre 2017. Certes, le solde d’opinion sur la trésorerie s’est amélioré de 4 points sur un an, retrouvant son niveau de septembre 2015. Mais il reste très négatif (-17), mettant en exergue des tensions plus vives qu’en région (-13) ou dans l’Hexagone (-8). Dans le département, la situation est proche de s’assainir dans les établissements de taille moyenne : près de 90 % de leurs dirigeants font état d’une stabilité de leurs niveaux de trésorerie. Cette proportion ne s’élève qu’à 50 % dans les établissements de petite taille, lesquels sont confrontés à des difficultés prégnantes dans le secteur tertiaire et notamment dans le commerce. Constat 6 derniers mois Prévisions 6 prochains mois Hausse 32,9 % 37,4 % Stabilité 37,5 % 46,4 % Baisse 28,2 % 12,9 % NSP 1,4 % 3,2 % Constat 6 derniers mois Amélioration 14,6 % Stagnation 53,3 % Dégradation 31,7 % NSP 0,5 % UN REBOND SPECTACULAIRE DU CA ET UN INDICE POSITIF POUR LA PREMIERE FOIS DEPUIS DIX ANS ! EN DEPIT D’UNE AMELIORATION, L’INDICATEUR DE TRESORERIE RESTE ANCRE DANS UNE ZONE NEGATIVE solded’opinion 00 10 -10 -20 -30 -40 sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 -22 -29 -12 -21 -21 -31 -24 -17 -21 -17 0 -40 -30 -20 -10 20 10 0 sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 solded’opinion 16 -32 -13 -2 -14 -19 -12 -6-7 -18 5 ANALYSE GLOBALE FOCUS CONJONCTURE N°13 - DÉCEMBRE 20172 3
  3. 3. CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE INVESTISSEMENTS EFFECTIFS SALARIÉS Tous secteurs confondus, les chefs d’entreprise de la construction affichent de loin l’indicateur de CA le plus élevé : +24 en septembre 2017. Ce résultat vient confirmer et amplifier la bonne dynamique entrevue un an plus tôt. En effet, 75 % des dirigeants interrogés nous ont communiqué soit une hausse, soit une stabilité de leur CA au cours du dernier semestre. Preuve de la confiance qui règne dans ce secteur, cette proportion se hisserait à 92,5 % dans les six prochains mois. En hausse de 5 points entre septembre 2016 et septembre 2017, le solde d’opinion lié à la trésorerie décrit une situation équilibrée dans le secteur de la construction en Seine- et-Marne. La part d’établissements présentant une stabilité de leurs niveaux de trésorerie a ainsi progressé de 22 points sur la période pour atteindre 62,5 %. En outre, l’indicateur de trésorerie souligne un meilleur positionnement de la construction seine-et-marnaise par rapport à la région et à la France. Sous l’impulsion des établissements de petite taille, le solde d’opinion sur les investissements a augmenté de 15 points dans la construction pour s’établir à +4. A l’instar de l’industrie, lesintentionsd’investissementdemeurentélevéesdanscesecteur:30,3%desresponsables interrogés envisagent d’investir dans les six prochains mois. Une proportion supérieure de 16 points à celle observée dans la construction francilienne ! L’accroissement des capacités de production arrive en tête des projets d’investissement (81,5 %). En lien avec une hausse de 19 points de son solde d’opinion, l’emploi s’est vivement redressé dans la construction en Seine-et-Marne. Le secteur se positionne désormais comme le seul à jouir d’une situation favorable : 19,8 % des établissements ont augmenté leurs effectifs contre 11,2 % qui les ont allégés. L’embellie de l’emploi devrait se poursuivre au prochain semestre, tant les professionnels de la construction débordent d’enthousiasme : 26,6 % tablent sur un accroissement de leurs effectifs et 73,4 % sur une stabilité. solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 40 10 30 20 -10 -20 -30 -40 0 Tous secteursConstruction32 -2 -18 -19 7 -8 -19 -5 -14 2 24 solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 20 10 -10 -20 -30 -40 -50 0 Tous secteurs12 -19 -21 -18 -27 -29 -42 -20 -23 -5 0 Construction solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 20 10 -10 -20 -30 -40 -50 0 Tous secteurs11 -7 -19 -31 -26 -20 -41 -16 -31 -11 4 Construction solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 20 10 -10 -20 0 Tous secteurs17 14 8 -3 5 -3 -6 -9 -9 -10 9 Construction CONSTRUCTION CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE INVESTISSEMENTS EFFECTIFS SALARIÉS Dans l’industrie, le solde d’opinion sur le CA a augmenté de 11 points en Seine-et-Marne, passant de -4 en septembre 2016 à +7 en septembre 2017. Cette tendance est d’autant plus remarquable que ce solde d’opinion a régressé de 8 points en Île-de-France. La part de dirigeants industriels ayant observé un accroissement de leur CA au cours du semestre écoulé a atteint 38,4 %, soit une hausse de 16 points en un an. Les prévisions de CA à 6 mois laissent présager une nouvelle amélioration de la situation. L’industrie présente la particularité d’être le seul secteur d’activités en Seine-et-Marne à afficher un indicateur de trésorerie positif en septembre 2017 (+8). Supérieur à ceux observés aux échelons régional et national (de respectivement 22 et 29 points), cet indicateur traduit une situation nettement plus favorable dans le département. En effet, 32,7 % des établissements ont perçu une amélioration de leur trésorerie lors du semestre écoulé et 42,1 % ont constaté des niveaux stables. Dans le département, l’industrie affiche l’indice d’investissement le plus élevé en septembre 2017 (+10). Au cours des six derniers mois, les professionnels du secteur ont davantage augmenté leur montant d’investissement qu’ils ne l’ont diminué (29 % contre 19,2 %). Intrinsèquement, la situation apparaît contrastée : le solde d’opinion est bien orienté dans les biens intermédiaires (+30) et, à un degré moindre, dans les biens de consommation (+5) alors qu’il observe une détérioration dans les biens d’équipement (-10). Alors qu’il fléchit de 2 points en Île-de-France, l’indicateur relatif à l’évolution des effectifs dans l’industrie progresse de 5 points en Seine-et-Marne pour atteindre -2. L’équilibre aurait sans doute été atteint si le recul des effectifs n’avait pas été aussi prononcé dans les biens d’équipement. Même si une amélioration des perspectives d’emploi semble poindre dans le secteur, les responsables restent prudents et 83,6 % anticipent une stabilité de leurs effectifs salariés lors du semestre à venir. solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 20 10 -30 -20 -10 -40 -50 -60 0 Tous secteursIndustrie 17 3 -59 -20 11 7 -22 -27 -1 -4 7 solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 10 -10 -20 -30 -40 0 Tous secteurs 10 -8 -33 -19 0 -22 -29 -28 -16 -21 8 Industrie solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 10 -10 -20 -30 -40 0 Tous secteurs 1 -9 -35 -25 -12 -27 -22 -17 -4 -12 10Industrie solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 10 -10 -20 -30 0 Tous secteurs 5 7 -28 -6 4 1 -11 -28 4 -7 -2 Industrie INDUSTRIE FOCUS CONJONCTURE N°13 - DÉCEMBRE 20174 5 ANALYSE SECTORIELLE
  4. 4. CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE INVESTISSEMENTS EFFECTIFS SALARIÉS Les prestataires de services seine-et-marnais ont observé un rebond de 18 points sur unandeleurindicateurdeCA,lequelestredevenupositifenseptembre2017(+7après-11 en septembre 2016). Au cours des 6 derniers mois, ils ont été plus nombreux à déclarer une hausse de CA qu’une baisse (32,2 % contre 24,8 %). Un vent d’optimisme, porté par les établissements de petite taille, souffle sur le secteur : 39,2 % anticipent une croissance de leur CA (contre 13,1 % qui envisagent un repli). Si la majorité des prestataires de services seine-et-marnais (53 %) ont annoncé une stabilité de leurs niveaux de trésorerie au cours des 6 derniers mois, 31,2 % nous ont fait part d’une dégradation en septembre 2017. Aussi, même s’il progresse d’un niveau équivalent à la moyenne départementale (+5 points sur un an), le solde d’opinion demeure négatif (-16). Le secteur des transports s’avère particulièrement concerné par des soucis de trésorerie : 43,2 % de ses établissements attestent d’une dégradation. En dépit d’une amélioration de 2 points entre septembre 2016 et septembre 2017, les services constituent le seul secteur d’activités dans le département à afficher un indice d’investissement négatif (-1). Néanmoins, ce dernier demeure supérieur de 5 points à celui observé en Île-de-France. L’investissement a bénéficié d’une orientation favorable dans les établissements de taille moyenne : 27,6 % ont augmenté leurs dépenses d’investissement au cours des six derniers mois tandis que 22,3 % les ont réduites. En matière d’emploi, les services apparaissent comme le secteur le plus fragilisé en Seine-et-Marne. En effet, c’est le seul à déplorer une érosion de son indicateur relatif à l’évolution des effectifs : -6 points entre septembre 2016 et septembre 2017. Toutefois, à en croire les prévisions, cette tendance devrait s’infléchir au prochain semestre. Avec un solde d’opinion de +10, supérieur de 7 points par rapport à l’année dernière, l’orientation de l’emploi est envisagée sereinement et notamment dans les transports. solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 20 10 -10 -20 -30 -40 0 Tous secteursServices 15 -9 -24 -12 1 -5 -14 -14 7 -11 7 solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 10 -10 -20 -30 -40 0 Tous secteurs -2 -22 -30 -4 -19 -8 -29 -20 -10 -16 -21 Services 10 -10 -20 -30 0 solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 Tous secteurs 3 -12 -21 -16 -9 -13 -28 -13 -6 -3 -1 Services solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 10 -10 0 Tous secteurs 8 -4 0 6 5 5 -5 -7 2 -1 -7 Services SERVICES CHIFFRE D’AFFAIRES TRÉSORERIE INVESTISSEMENTS EFFECTIFS SALARIÉS Seul secteur en Seine-et-Marne à afficher un solde d’opinion sur le CA négatif (-9), le commerce a toutefois bien remonté la pente. En effet, le poids des établissements ayant accuséunepertedeCAafondude19pointsenunanpours’établirà39,5%enseptembre 2017. En outre, au regard des soldes d’opinion, la situation apparaît désormais moins dégradée qu’à l’échelle régionale. Quant aux perspectives de CA, les dirigeants affichent un optimisme patent, notamment dans le commerce de détail alimentaire. Parmi l’ensemble des secteurs d’activités étudiés, le commerce affiche l’indicateur de trésorerie le plus dégradé de Seine-et-Marne (-31 contre -17 en moyenne). Pire, c’est le seul secteur dont le solde d’opinion ne s’améliore pas entre septembre 2016 et septembre 2017 (-2 points). Cet effritement est imputable aux petits établissements, dont 43,9 % ont observé une détérioration de leur trésorerie. De leur côté, les établissements de taille moyenne enregistrent une stabilité de leurs niveaux de trésorerie. Grâce à un rebond de 29 points, le plus important constaté en Seine-et-Marne, l’indice d’investissement est devenu positif dans le commerce (+1), sortant ainsi de la zone rouge qu’elle fréquentait depuis plus d’une décennie. Les établissements de taille moyenne ont grandement contribué à cette bonne dynamique : 41,4 % ont accru leurs investissements lors du semestre écoulé et 50,5 % les ont stabilisés. En revanche, avec un solde d’opinion négatif (-6), le commerce de gros a freiné cette progression. Stabilisé à -5 l’année dernière, le solde d’opinion sur les effectifs salariés s’apprécie de 2 points dans le commerce en Seine-et-Marne, entamant ainsi une légère remontée. Toutefois, la hausse des effectifs reste minoritaire au cours du semestre écoulé comparée à la baisse (7,1 % en septembre 2017 contre 10,2 %). Les établissements relevant du commerce de détail alimentaire devraient constituer les fers de lance de l’emploi dans les six prochains mois : 33,8 % comptent augmenter leurs effectifs et 63,2 % les maintenir. solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 20 10 -10 -20 -40 -50 -60 0 Tous secteursCommerce12 -10 -42 -10 -14 -34 -26 -9 -25 -41 -9 solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 10 -10 -20 -30 -40 0 Tous secteurs -5 -27 -29 -17 -26 -36 -31 -33 -26 -29 -31 Commerce solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 10 -10 -20 -30 -40 0 Tous secteurs -11 -14 -31 -17 -25 -32 -20 -31 -29 -28 1Commerce solded’opinion sept.-17sept.-07 sept.-08 sept.-09 sept.-10 sept.-11 sept.-12 sept.-13 sept.-14 sept.-15 sept.-16 10 -10 -20 0 Tous secteurs -1 -15 -10 -7 5 -3 -9 0 -5 -5 -3 Commerce COMMERCE FOCUS CONJONCTURE N°13 - DÉCEMBRE 20176 7 ANALYSE SECTORIELLE
  5. 5. Le Focus Conjoncture, mis en place en mai 2011 par la Chambre de commerce et d’industrie de Seine-et-Marne, a pour objectif de refléter l’opinion des chefs d’entreprise du département sur la conjoncture économique. Cette publication repose sur une enquête, menée chaque année, auprès d’un échantillon raisonné d’établissements inscrits au registre du commerce et des sociétés et employant moins de 500 salariés. Afin d’assurer la représentativité du tissu économique départemental, les résultats présentés ont fait l’objet d’un redressement selon 3 critères : le secteur d’activités, le sous-secteur d’activités et la taille (sont qualifiés de « petits » les établissements de 0 à 9 salariés dans le commerce, les services et la construction, de 0 à 49 salariés dans l’industrie et de « moyens » le reste). Pour cette 13ème édition, 401 chefs d’entreprise ont été interrogés par téléphone par l’institut Médiamétrie entre le 4 et le 22 septembre 2017. Ce document présente les résultats de l’enquête dans un premier temps de façon globale et dans un second temps par secteur d’activités (Industrie, Construction, Commerce et Services). Quatre indicateurs sont étudiés : le chiffre d’affaires, la trésorerie, les investissements et les effectifs salariés. Pour chacun d’entre eux, il est demandé aux dirigeants de s’exprimer sur l’évolution constatée au cours des 6 derniers mois et de se prononcer sur la tendance envisagée lors des 6 prochains mois. Un solde d’opinion est calculé, correspondant à la différence entre la proportion de répondants ayant exprimé une opinion positive et la proportion de répondants ayant exprimé une opinion négative. Les questions des enquêtes de conjoncture appellent en effet le plus souvent une réponse à 3 modalités : « en hausse », « stable » ou « en baisse ». Le solde d’opinion est d’usage classique dans les enquêtes de conjoncture et permet d’appréhender, rapidement et simplement, les évolutions récentes et probables de l’activité économique. Composée d’une assemblée générale de 60 chefs d’entreprises élus et d’une équipe de collaborateurs, la Chambre de commerce et d’industrie de Seine-et-Marne exerce deux fonctions principales, définies par la loi : • La CCI représente les intérêts de l’industrie, du commerce et des services auprès des pouvoirs publics ; • La CCI contribue au développement économique, à l’attractivité et à l’aménagement du territoire ainsi qu’au soutien des entreprises et de leurs associations. Interlocutrice des entreprises, des acteurs publics et du grand public, la CCI dispose d’une connaissance fine du département qui lui permet de favoriser et pérenniser le développement économique des entreprises et des territoires. Ainsi, la Chambre accompagne les entreprises dans toutes les phases de leur développement, de la création à la transmission. Elle propose également un dispositif d’aide à l’orientation (Places des Métier, Cité des Métiers de Seine-et-Marne) et à la formation professionnelle (UTEC) en adéquation avec les besoins des entreprises et s’implique dans des infrastructures visant à dynamiser le territoire (Maison de l’Entreprise Innovante). Forte de son attachement à son territoire, de sa proximité avec les entreprises ainsi que de la qualité et de l’efficacité des services qu’elle rend, la Chambre de commerce et d’industrie est au service des entreprises et des territoires de Seine-et-Marne. Pour plus d’information sur l’offre globale de services de la CCI Seine-et-Marne : www.seineetmarne.cci.fr/prestations Éditeur : Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne, 1 avenue Johannes Gutenberg - Serris - CS 70045 - 77776 Marne-la-Vallée Cedex 4 Directeur de la publication : Jean-Robert Jacquemard / Conception : CCI Seine-et-Marne – Direction Communication et Affaires Institutionnelles / Impression en 1 500 exemplaires ­/ Imprimeur : Le Réveil de la Marne / Décembre 2017. NOTES MÉTHODOLOGIQUES LA CCI SEINE-ET-MARNE

    Als Erste(r) kommentieren

    Loggen Sie sich ein, um Kommentare anzuzeigen.

La conjoncture en Seine-et-Marne. Décembre 2017

Aufrufe

Aufrufe insgesamt

108

Auf Slideshare

0

Aus Einbettungen

0

Anzahl der Einbettungen

52

Befehle

Downloads

1

Geteilt

0

Kommentare

0

Likes

0

×