Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Die SlideShare-Präsentation wird heruntergeladen. ×

GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf

Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Wird geladen in …3
×

Hier ansehen

1 von 150 Anzeige

GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf

Herunterladen, um offline zu lesen

enfin j'ai pu récolter le maximum d'information sur la TDM CEREBRAL en 150 diapos ! vous imaginez ! cette représentation est dédié pour les jeunes externes en medecine et internes , medecins generalistes , et les residents en neurologie

enfin j'ai pu récolter le maximum d'information sur la TDM CEREBRAL en 150 diapos ! vous imaginez ! cette représentation est dédié pour les jeunes externes en medecine et internes , medecins generalistes , et les residents en neurologie

Anzeige
Anzeige

Weitere Verwandte Inhalte

Aktuellste (20)

Anzeige

GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf

  1. 1. GUIDE D'INTERPRÉTATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE GUIDE OF INTERPRETATION BRAIN CT SCAN IN EMERGENCY NEUROLOGIE ET NEUROCHIRURGIE PRÉPARATION ECOS A L'USAGE DES EXTERNES ET INTERNES EN MÉDECINE RÉALISÉ PAR DJAFAR HENNI ABDERAOUF FACULTÉ DE MÉDECINE D'ORAN ANNÉE UNIVERSITAIRE 2022/2023
  2. 2. BRAIN CT- SCAN TDM CÉRÉBRAL FACULTÉ DE MÉDECINE D'ORAN DJAFAR HENNI ABDERAOUF
  3. 3. RÉFÉRENCES : • • • •    • • • •    •
  4. 4. RÉFÉRENCES : • • • • • • • • •
  5. 5. Objectifs 1. Discuter les protocoles d’examen des TDM cerebrale en fonction des indications 2. Connaitre la radioanatomie scanographique normale de l’encephale 3. Connaitre la terminologie scanographique et la semiologie de la base 4. Etre capable d’interpreter en urgence un TDM cerebrale 5. Etre bien preparer pour l’ECOS
  6. 6. PLAN • • • • • •
  7. 7. PLAN • • • • • •
  8. 8. La TDM cérébral: le plus souvent c’est un examen de première intention dans l’exploration des pathologies cérébrale -on peut faire une etude des structures parenchymateuses et osseuses -en cas de lesion traumatique ++++++: la TDM c’est l’examen de première intention : - recherche des lésions hémorragiques -fractrures de la base du crâne ou la voute
  9. 9. 1- Technique
  10. 10. • TDM basée sur l'analyse de l'atténuation d'un faisceau du rayon X au travers des tissus • Imageries en coupes • Capable de localiser précisément chaque élément de la coupe • Possibilité de determiner la densité( en unite de Hunsfeild UH ) • Balayage d’un objet par les rayons X qui sont atténués et recueillis par un détecteur
  11. 11. • Table mobile + anneau ( qui contient le tube à rayon X et les détecteurs) • Systeme informatique (console) : acquisition et post-traitement
  12. 12. • Fenêtrage large : visualisation simultanée des structures de densités très différentes • Fenêtrage etroit : augmentaion du contaste et permet de discerner des structures de densité proche • Fenêtre parenchymateuse (etude du parenchyme cérébral) : niveau 35 UH , largeur 140 UH • Fenêtre osseuse ( pour l’etude de la boite crânienne ) : 800 UH , largeur 2000 UH
  13. 13. • Utilisés lorsque le contaste naturel en TDM est insuffisant pour obtenir des informations • PDCI par voie IV • IODE : forte absorption des rayons X ( densité élevée )
  14. 14. • Examen sans injection de PDCI : (dans quelle situation et pourquoi pas de PDIC ???) Contraste naturel estimé suffisant pour répondre à la question posée . On recherché à mettre en évidence une hypersensite pathologique (concentré avec cette phrase car on revoit cette notion en pathologie du TDM) On etudie une cinetique de produit de contraste L’injection de PDCI est contre-indiquée
  15. 15. • Examen TDM avec injection de PDIC : C’est la technique la plus utilisee surtout couramment avec l’agmentation des frequenes de cancer Images TDM acquises dans un delai variable après injection de PDCI en fonction des structures que l’on souhaite voir opacifiées
  16. 16. SANS INJECTION DE PDC (QUELLE SITUATION ??? ) • traumatismes crânien • AVC hémorragique :  a la recherche d’un saignement intra ou extra cérébral • AVC ischémique : a la recherche d’une hyperdensité spontanée
  17. 17. AVEC INJECTION DE PDC (QUELLE SITUATION ET COMMENT ??? ) • Angio-TDM : exploration des tronc supra aortique ( TSA ) et du polygone de willis dans le cadre d’une pathologie cérébrovasculaire dans un delai de 15 a 30 s • TDM veineuse : exploration des sinus veineux du crâne à la recherche de thrombophlebite dans un delai de 40 a 50 s • Opacification parenchymateuse : recherche de lésion secondaire, d’abces , tumeur , apres impregnation parenchymateuse de PDC
  18. 18. • en TDM chaque structure observée est décrite selon sa densité • Hyperdense : apparait plus dense que son environnement • Hypodense : densité plus faible • Isodense : densité similaire • Valeur propre de la densité de chaque pixel exprimée en unite hunsfiled : Substance grise +35/+50 UH Substance blanche +24/+38 UH
  19. 19. • Prise de contraste ( ou rehhaussement c’est kifkif ) : accroissement de la densité de la lésion apres l’inection de PDC • Lavage : lorsque’une lésion présente un rehaussement au temps précoce, puis une perte de contraste au temps tardif , on parle de lavage tardif
  20. 20. TDM AVEC PRISE DE CONTRASTE ( TUMEUR )
  21. 21. TDM cérébrale en coupe axiale sans injection du produit de contraste montrant des calcifications des noyaux caudes, noyaux lenticulaires et des thalamus
  22. 22. • Hyperdensite spontanée : sur un examen sans injection de produit de contrast uniquement Traduit le plus souvent un saignement récent Calcifications • Adenopathie : nombreux ganglions physiologiques visibles en TDM Distinction avec des adenopathies ( pathologiques ) : criteres morphologique , taille , localistion …
  23. 23. • oedème périlésionnel : hypodensite entourant un processus pathologique • Effet de masse : refoulement voire effacement des sillons et/ou des ventricules en regard d’une lésion
  24. 24. EFFET DE MASSE
  25. 25. • Déviation de la ligne médiane : perte de l'alignement dans l'axe de la faux du cerveau secondaire a un effet de masse ( signe un engagement sous-falcoriel ) • Engagement cérébral : hernie de tissu cérébral au travers des orifices naturels de l’encéphale
  26. 26. ETAGE SOUS-TENTORIELLE
  27. 27. ETAGE SUS-TENTORIELLE
  28. 28. ETAGE SUS-TENTORIELLE
  29. 29. LE PLUS IMPORTANT !! • Examen sans injection de produit de contraste : traumatismes ,AVC • Examen avec injection de PDC : angio-TDM ,TDM veineuse , prise de contrast pathologique , lavage • Lesion hyperdense , hypodense , isodense • Anomalies de la densité spontanée , oedème, ,effet de masse déviation de la ligne mediane
  30. 30. QUESTION SOUVENT POUSSÉ !!! Comment distinguer un scanner d’une IRM T1 ? Sur les tissus extérieurs :
  31. 31. QUESTION SOUVENT POUSSÉ !!! comment je peux faire la différence entre lobe frontal et pariétal ?? Les 2 hémisphères cérébraux sont séparés par la faux du cerveau. La scissure centrale/Du rolando dessine un oméga concave en avant. Cettes cissure est capitale car en avant se trouve la circonvolution frontale ascendante/motrice. En arrière se trouve la circonvolution pariétale ascendante/sensitive
  32. 32. • Traumatisme crânien sévère • Signes de focalisations :  Deficit moteur ou sensitif  Crise convulsive  Atteinte nerveuse • Signes de fractures de la base du crane • Détérioration neurologique • Patient Inconscient , coma • Plaie cranio-cérébrale, embarrure
  33. 33. PATHOLOGIES VASCULAIRES • hémorragie méningée • hémorragie intracerebrale • AVC ischémique • AVC hémorragique
  34. 34. PLAN D'ANALYSE • identité du patient : type examen , age , sexe , la date de l’examen et l’horaire( AVC ischemique ) • Analyse du contenant : os en fenetre osseuse • Analyse de contenu : Cervelet Tronc cerebral Encéphale(Substance grise , Sblanche , ventricules)
  35. 35. LOCALISATION
  36. 36. LOCALISATION
  37. 37. LOCALISATION
  38. 38. LOCALISATION
  39. 39. LOCALISATION
  40. 40. BASICS
  41. 41. BASICS
  42. 42. TRAUMATISMES • LESION EXTRA-AXIALES : HED , HSD , HAS (hematome extra dural , hematome sous dural , hémorragie sous arachnoidienne ) • LESIONS INTRA-AXIALE • LESIONS OSSEUSES
  43. 43. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  44. 44. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  45. 45. DESCRIPTION ??
  46. 46. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  47. 47. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  48. 48. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  49. 49. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  50. 50. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  51. 51. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  52. 52. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  53. 53. LÉSIONS EXTRA AXIALES
  54. 54. COMPLICATIONS
  55. 55. COMPLICATIONS
  56. 56. COMPLICATIONS
  57. 57. QUIZE !!!
  58. 58. SYNDROME VASCULAIRE • AVC hémorragique • AVC ischémique • Hémorragie méningée
  59. 59. HEMATOMES INTRAPARENCHYMATEUX
  60. 60. HEMATOMES INTRAPARENCHYMATEUX
  61. 61. HEMATOMES INTRAPARENCHYMATEUX
  62. 62. STOOOOP : décrire les lésions quelle bilan complémentaire ?
  63. 63. STOP : décrire les lésions
  64. 64. QUIZE : TDM , patient HTA connue description et diagnostic
  65. 65. TERRITOIRES VASCULAIRES mémoriser le schémas ç'est extrêmement important !!
  66. 66. TERRITOIRES VASCULAIRES
  67. 67. SIGNES INDIRECT D’AVC ISCHEMIQUE PHASE AIGUE
  68. 68. AVC ISCHÉMIQUE PHASE AIGUE
  69. 69. AVC ISCHÉMIQUE PHASE AIGUE
  70. 70. AVC ISCHÉMIQUE PHASE AIGUE
  71. 71. AVC ISCHÉMIQUE PHASE AIGUE
  72. 72. AVC ISCHÉMIQUE PHASE AIGUE
  73. 73. AVC ISCHÉMIQUE PHASE TARDIVE SIGNES DIRECT Sur la TDM on voit une HYPODENSITE intéressant le territoire artérielle atteint
  74. 74. Normal Avc ischemique
  75. 75. AVC ISCHÉMIQUE VS AVC HÉMORRAGIQUE
  76. 76. • AVC hémorragique
  77. 77. QUESTION !! Ç'EST QUOI CES STRUCTURES SUR LES FLÈCHES ?? ON LES VOIS DANS CHAQUE TDM CÉRÉBRAL ??
  78. 78. REPONSE CE SONT LES CALCIFICATIONS PHYSIOLOGIQUES EXTRA-PARENCHYMATEUSES COMMES : LA DURE – MERE : notamment la faux du cerveau LES PLEXUS CHOROIDES : les ventricules L’EPIPHYSE : glande pineal qui est en arrière de troisième ventricule se calcifient physiologiquement chez l'adulte (pas chez l’enfant ?? )
  79. 79. LES CALCIFICATIONS PHYSIOLOGIQUES EXTRA-PARENCHYMATEUSES
  80. 80. QUIZZ
  81. 81. QUIZZ
  82. 82. QUIZZ
  83. 83. TRANSFORMATION HÉMORRAGIQUE D'AVC ISCHÉMIQUE
  84. 84. TRANSFORMATION HÉMORRAGIQUE D'AVC ISCHÉMIQUE
  85. 85. CAS CLINIQUE
  86. 86. • Occlusion des sinus veineux cérébraux souvent associés à une thrombose des veines corticales • SCANNER et ANGIO SCANNER: Sans /Avec inj: Sans inj: hyperdensité spontanée du thrombus au sein d’un sinus veineux=SIGNE DU TRIANGLE DENSE. • SCANNER avec inj: Zone hypodense d’un sinus(thrombus) cernée d’une importante prise de contraste de la paroi du sinus réalisant le SIGNE DU DELTA ou du TRIANGLE VIDE: ++++SIGNE DIRECT ANGIO IRM(ARM): ARM: Absence de flux
  87. 87. SIGNE DE DELTA
  88. 88. BASICS IN BRAIN CT SCAN IL FAUT DETERMINER L'ÉTAGE Où VOUS ETES SUR LA TDM POUR PRECISER LA LESION : Lésions intracrâniennes sus- et sous-tentorielles !! • L'intérieur du crâne est divisé en deux étages par la tente du cervelet: • L'étage sus-tentoriel qui contient les hémisphères cérébraux et les structures profondes situées autour du IIIéme ventricule. • L'étage sous-tentoriel (que l'on pourrait aussi appeler «fosse postérieure») qui contient le cervelet et le tronc cérébral. Cet espace est limité supérieurement par la tente du cervelet, inférieurement par le trou occipital et latéralement par la boite crânienne.
  89. 89. BASICS IN BRAIN CT SCAN
  90. 90. BASICS IN BRAIN CT SCAN COMMENT DETERMINER LA DROITE OU LA GAUCHE DU TDM SUR UNE COUPE ??
  91. 91. TOUJOURS VOTRE MAIN GAUCHE C'EST LA DROITE SUR UN TDM ET VICE VER ÇA EN PLUS TOUJOURS VOUS RETROUVEZ SUR LA TDM UN SIGN R QUI VEUT DIRE EN ANGLAIS RIGHT ET L POUR LEFT
  92. 92. EXEMPLE TYPE 1 toujours debuter par : il s'agit d 'un TDM cerebrale sans / avec injection de PDC ( bash ta3raf ila avec wela sans PDC yli9 tarja3e tshofe les diapo ali mn 9bl ) fentre parenchymateuse/ Osseuse , avec des coupes axiales avec reconstruction en sagitalle / coronale / 3D ( ca depend wash 3talaak f TDM ) objectivant par ex : une hyperdensité spontanée en lentille biconvexe pariétal droite limité par les sutures en faveur d'un hématome extra dural exerçant un effet de masse sur les ventricules homolatéraux
  93. 93. INTERPRÉTATION TYPIQUE DE L’EXEMPLE PRÉCÉDENT 1 Il s'agit d'un TDM cérébrale sans injection de PDC avec une coupes axiales,,,abscence de reconstruction , en fenêtre parenchymateuse : • objectivant une hyperdensité spontanée en lentille biconvexe pariétal droite limité par les sutures en faveur d'un hématome extra dural exerçant un effet de masse sur les ventricules homolatéraux • Effacement des sillons corticaux • legère déviation de la ligne médiane en rapport avec l'effet de masse • abscenes des signes d'engagement • abscence de lésion osseuse • systeme ventriculaire non dilaté , en place
  94. 94. EXEMPLE TYPE 2
  95. 95. INTERPRÉTATION TYPIQUE DE L’EXEMPLE PRÉCÉDENT 2 Il s'agit d'un TDMcérébrale sans injection de PDC avec une coupe axiale, fenetre parenchymateuse ,ETAGE SUS-TENTORIELE, objectivant une:  hyperdensité spontanée parieto+-tomporelle profonde capsulo_lenticulo_ caudé gauche entouré d'un oedème hypodense et légère innondation ventruculaire homolaterale en faveur d'une hemmoragie intra- parenchymateuse (avc hemmoragique ) exerçant un effet de masse sur la corne occipital du ventricule homolaterale  Effacement des sillons corticaux du côté de la lésion  abscence de déviation de la ligne médiane  Absence d'hémorragie méningé  structure de la ligne médiane en place  abscence de lésion osseuses
  96. 96. PRATIQUEZ VOUS AVEC CES CAS CLINIQUES (3) Hémiplégie droite de survenue brutale chez un homme de 71 ans
  97. 97. INTERPRÉTATION A. Le scanner cérébral sans injection réalisés heures après le début des troubles montre des signes précoces d'infarctus cérébral dans le territoire sylvien gauche avec un effacement du noyau lenticulaire G et une dédifférenciation substance grise-substance blanche dans la région fronto-pariétale G. B. L'angioscanner du polygone de Willis montre le thrombus avec une interruption du flux dans l'artère sylvienne G. C. Le scanner cérébral à 3 semaines montre une hypodensité étendue témoignant d'un infarctus sylvien G total. Diagnostic : Infarctus sylvien gauche total
  98. 98. INTERPRÉTATION TYPIQUE DE L’EXEMPLE PRÉCÉDENT 3 FIGURE A Il s'agit d'un TDMcérébrale sans injection de PDC avec une coupe axiale, fenetre parenchymateuse ,ETAGE SUS-TENTORIELE, objectivant une:  DES signes précoces d'infarctus cérébral dans le territoire sylvien gauche avec un effacement du noyau lenticulaire G et une dédifférenciation substance grise-substance blanche dans la région fronto-pariétale G. Effacement des sillons corticaux du côté de la lésion  ABSCENCE D’EFFET DE MASSE  abscence de déviation de la ligne médiane  Absence d'hémorragie méningé  structure de la ligne médiane en place  abscence de lésion osseuses
  99. 99. FIN BONNE CHANCE POUR LES EXAMENS ET BONNE COURAGE RBY YWAFA9KOM INSHA’ALLAH

×