Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

Sciences cognitives et design UX : quels (r)apports ?

Slides de la conférence proposée par Akiani visant à partager un retour d’expérience sur une dizaine d’année dans le domaine du design centré utilisateurs.
On y décrit notre approche singulière combinant l’intervention ergonomique, les facteurs organisationnels et humains et les sciences cognitives.
Nous intervenons pour tous types de clients dans tous les secteurs, pour la conception de produits digitaux, services ou organisation.
Conférence présentées auprès de plusieurs communautés : IXDA Lausanne, Sketch Lyon Meetup en présentiel, puis en téléconférence début avril 2020 lors du confinement.
Vidéo accessible sur youtube : https://youtu.be/Zx8UBwQOM38

  • Als Erste(r) kommentieren

Sciences cognitives et design UX : quels (r)apports ?

  1. 1. 0 SCIENCES COGNITIVES + DESIGN QUELS (R)APPORTS ? Jean-Christophe Paris #science4design
  2. 2. 1 Spécialiste en ingénierie des facteurs humains et design par les usages JEAN-CHRISTOPHE PARIS @akianijc.paris@akiani.fr
  3. 3. @akiani #science4design #STAYTHEFUCKHOME
  4. 4. 3 !Partager avec vous ce qui anime ma vision du métier !Un aperçu partiel et partial du sujet : quelques clés de compréhension des problématiques associées au (vaste) sujet !Quelques recettes, testées et approuvées... par nous et par nos clients Précautions oratoires
  5. 5. 4 AKIANI DESIGN PAR LES USAGES
  6. 6. 5 JEAN-CHRISTOPHE PARIS LEAD INSIGHT CO-FONDATEUR DIRECTEUR ASSOCIÉ @AKIANI
  7. 7. 66VISION TRÈS (TROP) CARTÉSIENNE JUSQU’EN 2016
  8. 8. 77PUIS ON ESSAYE DE METTRE L’HUMAIN EN ÉQUATION
  9. 9. 88LA MÉTAPHORE CLASSIQUE : L’ICEBERG
  10. 10. 99 BELOW THE FOLD
  11. 11. 10 Quels enjeux pour un design (+) humain ? Que nous disent les sciences cognitives ? Comment fait-on une (bonne) mayonnaise ? PLAN
  12. 12. QUELS ENJEUX POUR UN DESIGN (+) HUMAIN ?
  13. 13. 12 UTILISATEUR / HUMAIN Adj. « Qui est à l'échelle de l'homme, qui respecte sa nature, ses besoins » Source : CNRTL
  14. 14. 1313« TEMPS DE CERVEAU HUMAIN DISPONIBLE » « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible »
  15. 15. 141427 JUIN 1988 : L’ACCIDENT DE LA GARE DE LYON
  16. 16. 151527 JUIN 1988 : L’ACCIDENT DE LA GARE DE LYON Stéréotype de conception : Perpendiculaire = fermé Parallèle = ouvert
  17. 17. 16 POURQUOI S’INTÉRESSER AUX SCIENCES COGNITIVES ? PARCE QUE …
  18. 18. 1717D’AUTRES LE FONT POUR VOUS…
  19. 19. 1818PSYCHOACOUSTIQUE ET PUB TV Déjà eu vous l’impression que le son de la TV augmente au moment des pubs ?
  20. 20. 1919ECONOMIE DE L’ATTENTION / CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE ET RESEAUX SOCIAUX Infinite scoll inside
  21. 21. 2020PRISE DE CONSCIENCE DES ENJEUX ÉTHIQUES DANS LE DESIGN https://designersethiques.org/
  22. 22. 2121VOL AF 447 PARIS-RIO – CONFIANCE ET IHM By Pawel Kierzkowski - Own work, CC BY-SA 3.0
  23. 23. 22CONFIANCE ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE www.hsbc.com › 170609-updated-trust-in-technology-final-report
  24. 24. 23 Selon une étude récente comparant 30 modèles de véhicules sortis en 2017, ces systèmes de plus en plus complexes sont : DISTRACTION Source: AAA Fondation for Traffic Safety, 2017 Entrer une destination dans le GPS : jusqu’à 40 secondes A 90 km/h, c’est le temps de traverser 4 terrains de football une source majeure de distraction Un regard de plus de 2 secondes hors de la route : risque d’accident X 2 !
  25. 25. 2424NIVEAUX D’EXIGENCE DES TÂCHES ET DISTRACTION https://aaafoundation.org/
  26. 26. 2525LES INTERFACES DES SYSTÈMES D’INFOTAINMENT EN ÉVOLUTION RAPIDE EVOLUTION DES POSTES DE CONDUITE EN 20 ANS !
  27. 27. 26UN JEU DE DUPE DANS L’INTERACTION ? https://www.youtube.com/watch?v=TYZrehVQouc
  28. 28. 27AVEC PARFOIS UNE BONNE DOSE DE SURCONFIANCE https://www.cbsnews.com/news/tesla-driver-asleep-at-the-wheel-disturbing-video-shows-driver-apparently-asleep-in-moving-tesla-on-highway/
  29. 29. 2828STÉRÉOTYPES & DÉCISIONS HUMAINES VS INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Il en dit quoi le véhicule autonome ?
  30. 30. 2929ARCHITECTURE D’INFORMATION ET ASCENSEUR ÉMOTIONNEL https://thinkpurpose.com/2015/12/26/miss-universe-and-whos-to-blame/
  31. 31. 3030ARCHITECTURE D’INFORMATION ET ASCENSEUR ÉMOTIONNEL https://thinkpurpose.com/2015/12/26/miss-universe-and-whos-to-blame/
  32. 32. 3131LISIBILITÉ ET SITUATION TEMPORELLEMENT CONTRAINTE https://uxmag.com/articles/the-entrance-is-the-exit-obviously-wtfux
  33. 33. 32LISIBILITÉ ET SITUATION TEMPORELLEMENT CONTRAINTE https://uxplanet.org/medium-com-sadslasania-will-someone-please-design-better-for-emergencies-3f7ce4161d97
  34. 34. 33APPRENTISSAGES ET RYTHMES PHYSIOLOGIQUES
  35. 35. 3434COMPORTEMENTS ANTI-SOCIAUX
  36. 36. 35
  37. 37. 3636PARCE QUE L’ENFER TIENS EN 3 LETTRES
  38. 38. 3737ET POUR D’AUTRES SUJETS BIEN PLUS GRANDS QUE NOUS !
  39. 39. 38 AND SO ON…
  40. 40. ON APPREND QUOI EN SCIENCES COGNITIVES ?
  41. 41. 40 Sciences cognitives ? « constituent une discipline scientifique ayant pour objet la description, l'explication, et le cas échéant la simulation des mécanismes de la pensée humaine, animale ou artificielle, et plus généralement de tout système complexe de traitement de l'information capable d'acquérir, conserver, utiliser et transmettre des connaissances. » Source : wikipédia !
  42. 42. 41 Biais cognitifs Architecture (hardware) Processus de traitement (software) Perception, attention Mémoire Prise de décision
  43. 43. 42 LA BASE
  44. 44. 4343 Plus que droit (rationnel) et gauche (créatif), parlons de deux types de cerveau : un « cerveau lent » et un « cerveau rapide », qui fonctionnent en simultané, pour des tâches ayant un coût cognitif différents LES DEUX VITESSES DE LA PENSÉE (DANIEL KAHNEMAN, 2011)
  45. 45. 44QUELQUES NOTIONS HISTORIQUES 1. Béhaviorisme Première grande théorie de l’apprentissage, créé en 1913 par Watson, représente la psychologie du comportement : basé sur les manifestations visibles, observables.
  46. 46. 45QUELQUES NOTIONS HISTORIQUES 1. Béhaviorisme 2. Cognitivisme Émergence des sciences cognitives par le regroupement de différents domaines scientifiques autour de 1950, la cognition prend un rôle central
  47. 47. 46QUELQUES NOTIONS HISTORIQUES 1. Béhaviorisme 2. Cognitivisme 3. Connexionnisme Apport de biophysiciens, conception de la pensée basée sur des réseaux connectés. Modes activation vs inhibition.
  48. 48. 47QUELQUES NOTIONS HISTORIQUES 1. Béhaviorisme 2. Cognitivisme 3. Connexionnisme
  49. 49. 48 Miller, G. (1956). The Magical Number Seven, Plus or Minus Two: Some Limits on Our Capacity for Processing Information. The Psychological Review, 63(2), 343–352. article. 7 (+/-2) C’est le nombre maximum d’informations que votre cerveau peut retenir, on appelle cela l’empan mnésique ! Le nombre magique (Miller)
  50. 50. 49 Loi de Hick Hick, William E.; On the rate of gain of information. Quarterly Journal of Experimental Psychology, 4:11- 26, 1952. ! Décrit le temps qu’il faut à un utilisateur pour prendre une décision en fonction d’alternatives possibles. ! La loi de Hick a des conséquences sur le design de n’importe quel système ou processus qui requiert la prise de décision simple basée sur de multiples options. Pour les tâches en temps critique, il faut minimiser le nombre d’options impliquées dans une décision pour réduire les temps de réponse et minimiser les erreurs.
  51. 51. 50
  52. 52. 51
  53. 53. 52 http://cslu.ohsu.edu/~bedricks/courses/conj_610/pdf/lec_5_tables_fonts_part_2.pdf Gestalt Theory : « Le tout est plus que la somme de ses parties. »
  54. 54. 53L’ATTENTION VISUELLE EST ATTIRÉE VERS LES ÉLÉMENTS SAILLANTS L’attention visuelle est attirée vers les éléments saillants
  55. 55. 5454
  56. 56. 5555 Le contexte influence la perception
  57. 57. 56 Youtube : whodunnit https://www.youtube.com/watch?v=ubNF9QNEQLA Notre attention est sélective
  58. 58. 57 Distraction physique Distraction perceptive Distraction cognitive DES DISTRACTIONS DE DIFFÉRENTES NATURES
  59. 59. 58 Modèle basique de la confiance : The mechanic of trust Riegelsberger & al. 2006
  60. 60. 59 Affordance Signifieur
  61. 61. 60MÉMOIRE
  62. 62. 61 Propriétés Degré de typicité + - « Canari » « Pigeon » « Poule » « Autruche » Ex. Catégorie « oiseau » Organisation des connaissances Conception prototypique (Rosch, 1973)
  63. 63. 62 Acquisition de compétences Niveaux de contrôle de l’activité (* Skills – Rules - Knowledge) MODELE SRK* (J. Rasmussen)
  64. 64. 63 Transmission des connaissances / Spirale des connaissances MODELE I.NONAKA (1996)
  65. 65. 64 !"#$%&'"( )"*+*%&$,"* 64 !"#$%&'"( )"*+*%&$,"*
  66. 66. 65 UN CRAN PLUS LOIN ?
  67. 67. 66GESTION DES RESSOURCES COGNITIVES Yerkes, R. M., & Dodson, J. D. (1908). The relation of strength of stimulus to rapidity of habit-formation. Journal of Comparative Neurology and Psychology, 18(5), 459–482. article. http://doi.org/10.1002/cne.920180503
  68. 68. 67 Misuse : lié à la surconfiance dans l’automatisation Disuse : désengagement, sous- utilisation Abuse : de l’une ou l’autre des parties COOPÉRATION HUMAIN - SYSTÈME
  69. 69. 68 « the perception of environmental elements and events with respect to time or space… … the comprehension of their meaning… …and the projection of their future status» « CONSCIENCE DE LA SITUATION »
  70. 70. 69 LES MODÈLES MENTAUX : LA PREMIÈRE INTERFACE SUR LE MONDE « What’s in their minds ? Modèles mentaux et design d’interaction » Jean-Christophe Paris – Blendwebmix 2018 – Lyon Youtube : « Modèles mentaux design » https://www.youtube.com/watch?v=nXAmvH-wmiY
  71. 71. 7070
  72. 72. 71 LE MODÈLE CONCEPTUEL : MODELE INTERNE DU PRODUIT UtilisateurDesigners Système Modèle conceptuel Modèle mental Risques : ! Rejet, non utilisation ! Mésusages, détournement d’usage ! Incompréhensions ! Erreurs humaines, etc
  73. 73. 72 4 niveaux de décalage UtilisateurDesigners Modèle conceptuel Modèle mental vs.
  74. 74. 73 Niveau 1 Un modèle conceptuel non défini ou absent
  75. 75. 74 Lane Departure Warning Compromis humain Niveau 2 Un modèle conceptuel non adapté au modèle mental La règle vs. L'esprit de la règle
  76. 76. 75 Niveau 3 Rupture volontaire MC<>MM Disruption par le modèle conceptuel www.what3words.com
  77. 77. 7676 Niveau 4 Manque d’intelligibilité MC ?$*! MM EX. PROJET CO-PILOTE ÉLECTRONIQUE DASSAULT => voir https://blog.akiani.fr/intelligence-trop-artificielle/
  78. 78. 77 !"#$%&'()*%+',-% .'/&.'0123'&% 0)4.(54'*162/'& !"##"$%&$!'(!")*"&+$ "*$!"##"$%"$ #,&*-#-./*"&+ Hassenzahl, M. (2003). The thing and I: understanding the relationship between user and product. In M.Blythe, C. Overbeeke, A. F. Monk, & P. C. Wright (Eds.), Funology: From Usability to Enjoyment (pp. 31-42). Dordrecht: Kluwer Academic Publishers. https://issuu.com/hassenzahl/docs/the_thing_and_i Travaux de Carine Lallemand : https://uxmind.eu/
  79. 79. OK, DU COUP JE L’APPLIQUE COMMENT ? (UNE RECETTE DE LA MAYONNAISE…)
  80. 80. 79 LES CLASSIQUES
  81. 81. 80 Les typologies d’utilisateurs et leurs besoins associés sont modélisés. Personae !" #"$" %" &" '" !"#$%&$'($)*+# ,-./012 ,..!1.!2 34526 7,45! Les différentes étapes des parcours utilisateurs sont cartographiés pour contextualiser les opportunités Parcours utilisateurs Personae et XPMap (Akiani)
  82. 82. 81 Impliquer activement les équipes métier dans une démarche collaborative Aligner les visions entre les différents métiers et la nôtre (marketing, produit, studio design, satisfaction client, etc.) Confronter les modèles mentaux !
  83. 83. 82 Grilles (Akiani)
  84. 84. 83 Tri de cartes OUVERT Tri de cartes FERME Tri de cartes INVERSE Tri de cartes
  85. 85. 84 UN CRAN PLUS LOIN ? (OU PAS HEIN ^^)
  86. 86. 85
  87. 87. 86
  88. 88. 87 « a daycare at Paléo ? » / « Hi, we’re looking for la Luciole ? » EXEMPLE #3 – A FAMILY AT PALEO FESTVIAL NYON Référentiel utilisateur
  89. 89. 88 « There’s a red and blue tent and a burger booth close to me » EXEMPLE #5 – « WHERE ARE YOU ? » Modèle mental (homéomorphisme) Points de repères dans le monde réel en regard des repères proposés sur les plans affichés ou distribués
  90. 90. 8989 Mise en application (plan édition 2019)
  91. 91. 90 Terrain dessiné de tête après une semaine de festival d’un collaborateur (première participation) Exemple de parcours d’un primo visiteur non accompagné Explicitation par le dessin : Appropriation de l’espace dans un festival Explicitation (Paleo Festival Nyon x Akiani)
  92. 92. 92 Concevoir des interfaces visuelles d'information et d'alerte personnalisées (tableau de bord, afficheur tête haute, stratégie d'alerte par LEDs) Supporter le conducteur tout au long de son parcours (avant, pendant et après la conduite) IHM contextualisées (VI-DAS H2020 – AKIANI)
  93. 93. 93 Un environnement complexe et multi-acteurs Des situations de reprise en main dans lesquelles l'IHM est primordiale L'expérience du conducteur au cœur des problématiques d'acceptation Carte des parties prenantes (VI-DAS H2020 – AKIANI)
  94. 94. 94 Driving Situation Ego car is driving in autonomous mode on the highway. A traffic collision is communicated via V2V or V2C connection. As the driver is distracted the system has to communicate to the driver that a handover is mandatory by the car’s sensors. The car decides a handover is required. Depending on the time to collision and the driver state. Objectives ! Use V2X connection to ensure safe handover. Inside Issues (Driving monitoring) ! assess driver state to ensure safe handover (including attention level) Outside Issues (Driving Situation Monitoring) ! detect neighbouring vehicles when lane changing ! detect following vehicles to avoid rear end collision when braking HMT Issues (Human Machine Transition) ! Inform & Warn driver (bring driver back in the loop) ! Initiate safe Handover Driving Scenario Highway Driving Functionality Automated, handover Testing Scenario #3 “Mandatory Handover” Related UCs 1, 7, 8, 10, 11, 12 ,13, 25, 27 HMI Scenario n°3 Storyboard de scenario centrés usages (VI-DAS H2020 – AKIANI) VS
  95. 95. 95 OL / FC LORIENT PARC OLYMPIQUE LYONNAIS Samedi 08 Avril 2017 à 20h00 0345818497964573 ID : 80559479Le : 31/03/2017 PORTE : F RANG :BLOC : PLACE : 06009 103 Bloc - 009 - SPE - CIE OLS TVA Incluse6,00 Euros KEVIN FATIGUET #JEVAISAUSTADE TOUTE SORTIE DU STADE EST CONSIDÉRÉE COMME DEFINITIVE. L!acquisition et/ou la détention de ce billet emporte l!adhésion au règlement intérieur du stade affiché aux entrées du stade ainsi qu!aux conditions générales de vente accessibles sur le site Internet de l!OL (www.olweb.fr) et à la billetterie OL Store. Les mineurs non accompagnés ne sont pas autorisés à entrer dans le stade. Toute personne qui ne se conformerait pas à ce règlement intérieur ou aux conditions générales de vente pourra se voir refuser l!entrée du stade ou s!en voir expulsé sans pouvoir prétendre au remboursement de son billet. Ce billet ne peut être repris, ni échangé, ni revendu sous peine de poursuites judiciaires et de sanctions pénales- article 313-6-2 du Code Pénal. Le public est informé que toute personne présente dans le stade qui se rend coupable de l!une des infractions définies aux articles L.332-3 à L.332-16 du Code du Sport encourt des peines d!amende et d!emprisonnement ainsi qu!une peine complémentaire d!interdiction de pénétrer ou de se rendre aux abords d!un stade. L!article L332-8 du Code du Sport punit notamment de 3 ans d!emprisonnement et de 15000" d!amende toute personne qui introduirait ou tenterait d'introduire dans le stade des fusées, fumigènes ou autre artifice, ainsi que tout objet susceptible de constituer une arme ou de présenter un danger pour les personnes tel que couteau, ciseau, cutter, rasoir, bouteille, canette, hampe de drapeau rigide et de gros diamètre. Le titulaire d!un billet s!interdit d!introduire dans l!enceinte du stade toute boisson alcoolisée et tous documents, tracts, badges, symboles ou banderoles de toute taille, de nature politique, idéologique, raciste, religieuse ou publicitaire. Il s!engage à respecter les consignes de sécurité prises par l!organisateur du match, notamment celles qui visent à assurer la sécurité des supporters des équipes visiteurs. Il sait qu!il est formellement interdit de pénétrer sur l!aire de jeu, de troubler le déroulement de la manifestation de quelque manière que ce soit ou de porter atteinte à la sécurité des personnes ou des biens(ex: utilisation de laser).Enfin, d!après l!article 222-14-2 du code pénal, le fait pour une personne de participer sciemment à un groupement, même formé de façon temporaire, en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, de violences volontaires contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000" d'amende. Toute personne assistant à une rencontre de l!Olympique Lyonnais au stade consent à l!Olympique Lyonnais, à titre gracieux, pour le monde entier et pour la durée légale de protection des droits d!auteur, le droit d!utiliser, d!exploiter et de représenter son image et sa voix, sur tout support en relation avec la manifestation et/ou la promotion du stade et/ou de l!Olympique Lyonnais, ces droits étant librement cessibles par l!Olympique Lyonnais à tout tiers de son choix. Le détenteur du billet est par ailleurs informé que, pour assurer sa sécurité, le stade est équipé d!un système de vidéoprotection, placé sous le contrôle d!officiers de police judiciaire, dont les images sont susceptibles d!être exploitées à des fins judiciaires. Les clients sont informés qu!ils peuvent avoir accès à ces enregistrements(article L.253-5 du Code de la sécurité intérieure).Aux entrées du stade, le détenteur du billet accepte de se soumettre aux palpations de sécurité et à l!inspection visuelle de ses bagages à main effectuées par tout fonctionnaire de police et/ou par tout préposé de l!organisateur de la manifestation agréé par le Préfet, et pourra être invité à présenter les objets dont il est porteur. Les objets interdits par le règlement intérieur du stade seront consignés ou saisis. Toute personne refusant de se soumettre aux mesures de contrôle et de sécurité se verra refuser l!entrée au stade sans qu!elle puisse prétendre à un quelconque remboursement de son billet. L!entrée dans le stade sera refusée aux personnes en état d!ébriété et/ou sous l!emprise manifeste de drogue. Lorsqu!une rencontre n!a pas lieu, les billets peuvent être remboursés à leur valeur faciale à la demande du détenteur de Billet sur présentation par celui-ci de l!original intact du Billet selon des modalités et pendant une période déterminés par l!Olympique Lyonnais. Lorsqu!une rencontre est définitivement arrêtée en première période ou à la mi-temps, les billets restent valables pour la rencontre remise ou à rejouer. Dans tout autre cas, les billets ne pourront pas être remboursés. Le détenteur du billet affirme avoir pris connaissance de l'ensemble des conditions générales de vente qui sont accessibles sur le lieu de vente et/ou sur le site internet de l!OL www.olweb.fr. Attention! Conservez ce billet loin de toute source de chaleur (Papier Thermique). Billet ni repris ni échangé. Billet délivré par le système DIGITICK. Ce billet est unique, nominatif et peut donc faire l'objet d'un contrôle d'identité. Si un second exemplaire se présente au contrôle d'accès,son possesseur se verra refuser l'accès au stade et s'exposera à d'éventuelles poursuites judiciaires. 2016 : A4 portrait - 1 pli 2018 : A4 paysage – 2 plis QR code + info toujours visible Analyse d’usages (Olympique Lyonnais)
  96. 96. 96 Role storming (Chapeaux de BONO)
  97. 97. 97 Un deck à gagner pour la meilleure question ! UX DEVIL (AKIANI) 97 Un deck à gagner pour la meilleure question ! uxdevil.akiani.fr/
  98. 98. 98 Role Play (Pettersson & al. 2017)
  99. 99. 99 Storyboards prospectifs (AKIANI)
  100. 100. 100 Analyse de l’activité (THESE JC Paris)
  101. 101. 101 DRIVING PHASE MODELING LEFT TURN MANEUVER Analyse de l’activité (THESE JC Paris)
  102. 102. 102102 Auto-confrontation (Ex. THESE JC Paris)
  103. 103. 103 Analyse de l’activité (VIDAS H2020 - AKIANI)
  104. 104. 104 Il est nécessaire de prendre en compte les « standards existants », souvent informels, afin de concevoir des interfaces en phase avec les attentes des utilisateurs et leurs expériences passées. Standardisation par les usages (VIDAS H2020 - AKIANI)
  105. 105. 105 DX* Framework Revue de littérature (VIDAS H2020 - AKIANI) *Driver Experience
  106. 106. 106 Guidelines scientifiques (VIDAS H2020 - AKIANI)
  107. 107. 107 Théorie des resources multiples de Wickens : Calcul d’interference par modalité Sélection de la combinaison la plus appropriée dans le but de communiquer une information ou une alerte !" !"#$% &'()'*+,"-% ./012+23'% 4'#*/1#'% 5'6"17% #)"-"(%!"# !$# %&# %'# (&# ('# )&# )'# *&# *'# .2+8%5(23210%9%:!% +# ,# # # -,.# # +# # ,# # /# ;<!%9%=>5% ,# # # # # # ,# ,# # # 0# ;<!%9%:?5%%%% # ,# # # # # ,# # # # +# ;<!%9%@*'')A%% # # # +# # # # +# # # 1# ;<!%9%=>5%B%:?5% ,# ,# # # # # +# ,# # # 2# ;<!%9%=>5%B%!")+2-'% ,# # # # ,# # +# ,# # # 2# ;<!%9%=>5%B%@*'')A% ,# # # +# # # ,# +# # # /# ;<!%9%=>5%B%@/,17%% ,# # ,# # # # +# ,# # # 2# ;<!%9%=>5%B%:?5%B%@*'')A% ,# ,# # +# # # ,# ,# # # /# ;<!%9%=>5%B%:?5%B%!")+2-'% ,# ,# # # ,# # ,# ,# # # 2# ;<!%9%=>5%B%!")+2-'%B% @/,17% ,# # ,# # ,# # ,# ,# # # 2# ;<!%9%=>5%B%!")+2-'%B% @*'')A%B%:?5% ,# ,# # +# ,# # ,# +# # # 3# -456$78#9:6;:757<#-=>5>#<$&?#8=""=9@A<B.#C#5$9D#<$&?#=&#&;59="=58#$&#E5=7F#$@<:6$<58#-4#C#G.H#5$&B#-4#C# ,.H#:I#8=""=9@A<#-4#C#+..# Multimodalité & interferences (VIDAS H2020 - CEA) !"##$%&'()'*+,-%)-%-+.-/!"" 0$/1' 2-#$+3' 4(+)5*.,' 0(,$5'6+,-%)-%-+.-' 70'8'9:2' #$%" &$%" '$(" 70'8'7;2' #$(" )$*" )$%" 70'8'!<--.=' *" +$(" ,$(" 70'>'9:2'?'7;2' *$*" %$," *#$)" 70'8'9:2'?'0$.,*5-' *$*" %$," *#$)" 70'>'9:2'?'!<--.='' *$*" ($)" %$&" 70'>'9:2'?'!("+3'' *$*" %" *#$*" 70'>'9:2'?'7;2'?'!<--.='' *$-" **" *-$-" 70'>'9:2'?'7;2'?'0$.,*5-'' *$*" **$(" *-$%" 70'>'9:2'?'0$.,*5-'?'!("+3'' *$*" **$*" *-$-" 70'>'9:2'?'0$.,*5-'?' !<--.='?'7;2'' *$," *+$*" *,$)" " ./"0.123!"4567"489:;"<=>:?"9;">7;?"8"98767"@=A"4567"7B;/8A6="8/?"45;"C8:>;7"<=>:?"9;"B58/D6/D"6/"@>/B46=/" =@!"" •! E5;"8C86:896:64F"=@"G=?8:646;7"H6@"9A=I;/JK"" •! L;8B46=/"4="45;"6/@=AG846=/"H6@"6D/=A;?K"/;M4"9;74"B=G96/846=/"B=>:?"9;"NA=N=7;?"=A"6/BA;87;" 6/"76D/8:7JK" •! 1F/8G6B"B=/?646=/7"7>B5"87";/C6A=/G;/48:"B=/?646=/7"4584"<=>:?"6GN8B4"45;"?;G8/?"C;B4=A7" 8/?"A;O>6A;"/;<"B8:B>:846=/7"H7;;"9;:=<J$""" •! L67I";C=:>46=/"
  108. 108. 108 Conception assistance à la conduite (VIDAS H2020 – AKIANI & al.)
  109. 109. 110 Anti-héro & anti personae
  110. 110. 111 Wizard of Oz (Fake it ‘ill you make it)
  111. 111. 112 Tangible Design Fiction (Nearfuturelaboratory)
  112. 112. 113113 > Consigne : Observez 10 secondes depuis le seuil, puis de se retourner et de nous livrer vos impressions sur le lieu. > 2 questions fermées concernant les impression générale vis-à-vis du lieu et en termes d’agencement (échelle à 5 points) > Dessiner sur une feuille blanche le souvenir des zones et services proposés > Pour finir, une question ouverte : quels sont selon vous les objectifs fixés par le lieu ? Exemple dans l’Office du Tourisme de Bordeaux Test des 10 secondes
  113. 113. 114 La perception des usagers DOYENBRUS Chemin aménagé Chemin de chèvre CHEMIN EMPRUNTÉ PRINCIPALEMENT 1x / semaine 1x / jour Plusieurs fois par jour FRÉQUENCE D’EMPRUNT 1 an ou - 2 à 3 ans 3 ans et + NOMBRE D’ANNÉES SUR PLACE Tram SENS DE LA MARCHE / DESTINATION …………………………. MOMENTS DES PASSAGES Pour chaque critère : répondez par une Xpour exprimer ce que vous pensez du parc et ensuite par un Opour exprimer ce que vous souhaiteriez. Visible Isolé Lieu de détente Lisible Éscarpé Aménagé Dégradé Insécurité Pas visible Fréquenté Lieu de passage Pas lisible Accessible Vierge Bon état Securité USER PECEPTION SCALE (AKIANI) Exemple pour un projet d’aménagement piéton
  114. 114. 115 ZONE BASIQUE Zone présentant les attributs que le produit DOIT posséder. Sans ces éléments, le produit ne correspondra pas aux attentes et ne génèrera que de l’insatisfaction. ZONE DE PERFORMANCE ZONE D’EXCITATION Souvent inédits sur le marché, les attributs de la zone d’excitation provoquent la surprise chez l’utilisateur (innovation, rareté, …). Déterminer « les référentiels » des utilisateursModèle de Kano
  115. 115. 116 IDEO U ï FROM IDEAS TO ACTION ï IDEATE CAPTURE SHEET: MASH≠ UP ACTIVITY ï © IDEO 2015 Ideation Method: Mash≠ up This method is about bringing odd or unexpected things together to spark fresh ideas. CATEGORY 1 E.G., ELEMENTS OF THE HOSPITAL EXPERIENCE 1. Sitting in the hospital room 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. CATEGORY 2 E.G., THINGS YOU WOULD FIND IN A HOTEL A. Minibar B. C. D. E. F. G. H. I. J. K. L. M. N. O. STEPS FOR A MASH≠ UP 1 FRAME Articulate a challenge in the form of a ì How Might Weî statement. Letís tackle the question: ì How might we create a more human≠ centered care experience for the families and friends of patients in a hospital?î 2 NARROW Pick two broad, unrelated categories within which to brainstorm products, services or experiences. The categories should be unrelated to each other, but at least one should tie in to your ì How Might Weî statement. Weí ve defi ned the two categories for you in this example. 3 GENERATE One category at a time, come up with as many elements of these experiences as possible. It generally helps to give yourself a time limit (say, two minutes). You can do this with a partner and tackle one category each. 4 MASH≠ UP Combine items from the two different lists to develop new ideas. Try putting together items that seem the most different, and see if you can communicate the value of your inventions in ways that are relevant to your challenge, adapting the original idea as necessary. REMEMBER This is only part of the ideation proces, which is part of the broader creative process. New ideas are great, but it is critical to invest the necessary time to understand the needs of your users and frame a challenge before ideating. MASH≠ UPS WITH DEFINITIONS 1A. Hospital Room Minibar ó a fridge fi lled with healthy food and drinks in each hospital room __. __. __. __. Mash-up
  116. 116. 117 SNCF – Nudge Nudging Ex. Psycho sociale à la SNCF
  117. 117. 118118 The guardian Path of desire Ethnography @ Campus Berkley
  118. 118. 119 Roue de Plutchik (1980) Psychologie des émotions
  119. 119. 120 Protocole et questionnaires réalisés sur les différents espaces, utilisation de l'EyeTracker dans le parcours des festivaliers, entretiens sur le terrain avec les festivaliers, cahier de recommandation pour les éditions à venir Approche combinée : Meilleure photo ? Emotions (Raggae Sun Ska x Akiani) Utiliser les nouveaux codes d’expression comme les emojis, in situ pour une meilleure contextualisation
  120. 120. 121 Usages projetés (OT Val de Garonne x Akiani) Définir des typologies de parcours dans un lieu physique
  121. 121. 122122 Flipping biaises https://uxdesign.cc/the-importance-of- cognitive-bias-in-experience-design- 66feeef50c5b
  122. 122. 123123 Flipping biaises (Relative comp.) https://uxdesign.cc/the-importance-of- cognitive-bias-in-experience-design- 66feeef50c5b https://uxdesign.cc/the-importance-of- cognitive-bias-in-experience-design- 66feeef50c5b
  123. 123. 124124 Des outils « mind-friendly »
  124. 124. 125
  125. 125. 126 ENCORE PLUS LOIN ?
  126. 126. 127
  127. 127. 128 Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=RiHKr3JxX_8
  128. 128. 130130NEUROERGONOME
  129. 129. 131 Tests utilisateurs « augmentés »
  130. 130. 132132 Métrologie humaine
  131. 131. 133133 Esport x Akiani : League of Legends
  132. 132. 134 Vidéo : https://youtu.be/ZUNNZmrecZc
  133. 133. 136
  134. 134. 137 Zones d’intérêts et statistiques descriptives : - Absolute and % of time spent - Fixation count and duration - Time to first fixation - …
  135. 135. 138138 !Biais de confirmation !Effet de compétition !Dynamique sociale : Effet de Halo, choix de la majorité par défaut, etc. !Tendances irrationnelles !Loi du moindre effort Un bon moyen d’exacerber les biaisDOT VOTING
  136. 136. 139139 Le temps de la création est incompressible et son processus n’est pas linéaire SPRINTER POUR INNOVER
  137. 137. A EMPORTER
  138. 138. 141 Penser usages et utilisateurs avant de penser technologie et fonctionnalités Répartir la charge et les tâches entre l’homme et la machine Distinguer ce qui : Devrait se passer (prescrit) Pourrait se passer (scenarii) Se passe réellement (effectif) Se (re)poser la question de l’interaction Humain Machine lorsque l’on conçoit quelque chose : quels impacts ? quelles conséquences ? Penser usages et utilisateurs avant de penser technologie et
  139. 139. 142 Disposer de clés de lectures pour un esprit critique Comprendre nos forces et nos faiblesses en qualité d’Homme Notre cerveau interprète le monde qui nous entoure Nous prenons des raccourcis en permanence et ne sommes pas des êtres rationnels ! Expliquer des processus de traitement de l’information, d’acquisition de connaissances, de mémorisation et de rappel Appréhender la prise de décision, les facteurs internes et externes qui l’influencent Anticiper certaines inadéquation, étayer des choix inadaptés Disposer de clés de lectures pour un esprit critiqueDisposer de clés de lectures pour un esprit critiqueDisposer de clés de lectures pour un esprit critique
  140. 140. 143 Penser modèles mentaux, modes d’usages plutôt que mode d’emploi lors de la conception Sonder l’expérience, surtout sa partie la moins visible : abaisser la ligne de flottaison Aller un cran plus loin quand on cherche à comprendre Décloisonner, fouiller plus loin Modéliser : les flux, les interactions, les échanges, etc. Discrétiser le réel, simplifier la complexité Contextualiser : quel(s) historique(s) ? Besoin(s) ? Habitude(s) ? La bonne méthode… au bon moment avec le bon format Penser modèles mentaux, modes d’usages plutôt que mode d’emploi lors de la conception
  141. 141. 144LE MOT DE LA FIN VOIR DE L’AUTRE CÔTÉ. C’est la traduction de « Akiani » en Inuit.
  142. 142. QUELQUES RÉFÉRENCES A lire à tête reposée J
  143. 143. 146 Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée (Thinking, Fast and Slow) - Daniel Kahneman The Design of Everyday Things – Don Norman Metaphors we live by – G. Lakoff, M. Johnson
  144. 144. 147 100 Things Every Designer Needs to Know About People – Susan Weinschenk The Gamer's Brain: How Neuroscience and UX Can Impact Video Game Design – Celia Hodent 33 bonnes pratiques en UX Design: Les fondamentaux de la psychologie numérique – Liv Danton
  145. 145. 148 MIND THE GAPS (LUKE W. Google I/O 2019)
  146. 146. 149
  147. 147. 0 SCIENCES COGNITIVES + DESIGN QUELS (R)APPORTS ? Jean-Christophe Paris #science4design

    Als Erste(r) kommentieren

    Loggen Sie sich ein, um Kommentare anzuzeigen.

  • TomABOURMAD

    Apr. 6, 2020
  • HugoLager

    Apr. 7, 2020
  • Lutinonspeed

    Apr. 8, 2020
  • romina_alvarez

    Aug. 26, 2020

Slides de la conférence proposée par Akiani visant à partager un retour d’expérience sur une dizaine d’année dans le domaine du design centré utilisateurs. On y décrit notre approche singulière combinant l’intervention ergonomique, les facteurs organisationnels et humains et les sciences cognitives. Nous intervenons pour tous types de clients dans tous les secteurs, pour la conception de produits digitaux, services ou organisation. Conférence présentées auprès de plusieurs communautés : IXDA Lausanne, Sketch Lyon Meetup en présentiel, puis en téléconférence début avril 2020 lors du confinement. Vidéo accessible sur youtube : https://youtu.be/Zx8UBwQOM38

Aufrufe

Aufrufe insgesamt

1.534

Auf Slideshare

0

Aus Einbettungen

0

Anzahl der Einbettungen

1.022

Befehle

Downloads

54

Geteilt

0

Kommentare

0

Likes

4

×