Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.
Rencontres nationales des bibliothécaires
musicaux
Lecture publique et immigration(s)
Lola Mirabail - 15 mars 2016
« Le vé...
Ce que migrant veut dire
 Pour le Haut conseil à l’intégration, un immigré est
une personne résidant en France et née à l...
L’accueil des migrants dans les
bibliothèques
 Lecture publique et immigration (s) : mon mémoire
Enssib
 Enquêtes
 Deux...
L’ analyse des besoins des
publics migrants en bibliothèque
 Cibler les besoins de certaines catégories de
migrants (même...
Faciliter l’intégration
 Répondre aux besoins d’apprentissage du français de
certains migrants
 L’enjeu de la langue pou...
Faciliter l’intégration
 Politique documentaire au service de l’intégration
des nouveaux arrivants
 La collection « Nouv...
Rapprocher la bibliothèque des
migrants qui en sont éloignés
 L’éloignement de certains publics migrants
 Sentiment d’il...
Prendre en compte les habitués
 Les étudiants étrangers
 Permettre la coexistence pacifique des usages,
l’exemple de Cal...
Nächste SlideShare
Wird geladen in …5
×

Lecture publique et immigration(s)

2.151 Aufrufe

Veröffentlicht am

Document de présentation accompagnant l'intervention de Lola Mirabail. Table ronde n°2 « mieux accueillir les publics éloignés de la culture » - Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux , organisées par l'ACIM - Clermont-Ferrand, 14 et 15 mars 2016

Veröffentlicht in: Bildung
  • Loggen Sie sich ein, um Kommentare anzuzeigen.

Lecture publique et immigration(s)

  1. 1. Rencontres nationales des bibliothécaires musicaux Lecture publique et immigration(s) Lola Mirabail - 15 mars 2016 « Le véritable lieu de naissance est celui où l’on a porté un coup d’œil intelligent sur soi-même : mes premières patries ont été les livres. » Marguerite Yourcenar Mémoires d’Hadrien.
  2. 2. Ce que migrant veut dire  Pour le Haut conseil à l’intégration, un immigré est une personne résidant en France et née à l’étranger avec une autre nationalité que la nationalité française.  5,50 millions soit 8,7% de la population française (INSEE, 2011).  Un renouveau des flux migratoires en Europe : 4,3 millions d’entrées permanentes dans l’OCDE en 2014 (rapport OCDE, 2015)  Nécessité de s’extraire de ses propres représentations, et de la tendance à l’homogénéisation sociale et intellectuelle du public migrant :  Diversité des origines socioéconomiques, du niveau de précarité, du niveau de français et des parcours migratoires.Lola Mirabail - 15 mars 2016
  3. 3. L’accueil des migrants dans les bibliothèques  Lecture publique et immigration (s) : mon mémoire Enssib  Enquêtes  Deux questionnaires envoyés à l’ensemble des bibliothèques des communes de plus de 30 000 habitants et à l’ensemble des BDP.  Des entretiens avec des bibliothécaires et des professionnels de l’accueil des migrants (cours de français, aide juridique).  Mémoire disponible sur internet  Un enjeu majeur pour une grande partie des bibliothèques mais des degrés divers d’implication :  Les collections plus que les services  Du FLE plus que des fonds en langue d’immigration  La prédominance des visites et des mises à disposition d’espacesLola Mirabail - 15 mars 2016
  4. 4. L’ analyse des besoins des publics migrants en bibliothèque  Cibler les besoins de certaines catégories de migrants (même si identification difficile).  Certains de ces besoins peuvent rencontrer ceux d’autres publics.  Typologie des besoins :  Faciliter l’intégration  Rapprocher la bibliothèque des migrants qui en sont éloignés  Prendre en compte les « habitués »Lola Mirabail - 15 mars 2016
  5. 5. Faciliter l’intégration  Répondre aux besoins d’apprentissage du français de certains migrants  L’enjeu de la langue pour les migrants  Facteur majeur d’intégration sociale  Obligation légale pour les migrants économiques non ressortissants de l’UE (signataires du CAI)  La bibliothèque une accompagnatrice dans l’apprentissage linguistique  Proposer un fonds documentaire adapté : différents supports, différentes langues ressources. Les films français avec sous- titres.  La « Collection pour tous » du réseau des bibliothèques publiques de Montréal  Proposer des espaces d’autoformation avec des parcours différents. Nécessité de médiation (nouvelle autodidaxie A. Camus).  Développer des activités autour du langage :  Les ateliers de conversation  Les animations de la BM de Vénissieux Lola Mirabail - 15 mars 2016
  6. 6. Faciliter l’intégration  Politique documentaire au service de l’intégration des nouveaux arrivants  La collection « Nouveaux arrivants » du réseau de lecture publique de Montréal (santé, questions d’immigration, permis, logement, droits)  En Hollande la Openbare Bibliotheek Van Amsterdam : collection de livres en langues étrangères sur des sujets pratiques pour les femmes migrantes ou d’origine étrangère  L’organisation d’ateliers pratiques pour les nouveaux arrivants  Conférences en langues étrangères du Queens : « les ateliers d’acquisition de compétences pour se débrouiller » : violences faites aux femmes en espagnol, la sécurité sur internet en mandarin…  L’accompagnement individualisé : le recours à unLola Mirabail - 15 mars 2016
  7. 7. Rapprocher la bibliothèque des migrants qui en sont éloignés  L’éloignement de certains publics migrants  Sentiment d’illégitimité, impression d’étrangeté, manque de confiance de certains migrants  Dessiner une bibliothèque un peu plus à leur image  Collections en langue d’immigration de la BM de Bobigny (DVD marchent bien)  CDs « musiques du monde » du Rize  Mettre le dialogue interculturel à l’honneur dans les animations de la bibliothèque  Exemple BM Queens  Exemple de la BM de Montreuil :  Pour l’inauguration du fonds tamoul, les bibliothèques ont organisé une conférence sur la culture tamoule et reçu un atelier de bharata natyam.  Pour la commémoration de la IGM : débat sur les tirailleurs sénégalais du Mali et concert de musique khassonkée dans le cadre du festival Africolor.  Adopter une démarche active vers les migrants  Les « promotores » de la Bibliothèque de Waukegam (US)  Un portail internet adapté  La page « Je ne parle pas la langue » de la BM de Montreuil (11 langues), la page de présentation de la BM de Grenoble (7 langues)  Le Carrefour de la bibliothèque de la bibliothèque publique de Montreuil  D’autres outils  Les plaquettes « Lire, écouter, voir » du réseau de Plaine Commune : un pour le fonds tamoul, un pour le fonds turc et un pour le fonds chinois (catalogue + portraits, entretiens, éclairages sur le pays représenté)  Les guides multilingues de la BM de Bobigny  Les cartes postales de la Bibliothèque d’Helsinki Lola Mirabail - 15 mars 2016
  8. 8. Prendre en compte les habitués  Les étudiants étrangers  Permettre la coexistence pacifique des usages, l’exemple de Calais  La mise en place d’un partenariat entre France Terre d’Asile et la Bpi  Fin 2009, la BPI fait face à un flux de nouveaux migrants  fréquentation par de jeunes adultes isolés d’Afghanistan, du Pakistan, d’Iran  Usages : internet, se réchauffer.  Médiation difficile car non maîtrise de la langue  Partenariat avec FTA :  orientation vers les ressources de la bibliothèque  nouveaux services (aide juridique)  Bilan très positif.Lola Mirabail - 15 mars 2016

×