Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Die SlideShare-Präsentation wird heruntergeladen. ×
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Anzeige
Wird geladen in …3
×

Hier ansehen

1 von 34 Anzeige
Anzeige

Weitere Verwandte Inhalte

Diashows für Sie (20)

Ähnlich wie Gestion des stocks (20)

Anzeige

Aktuellste (20)

Gestion des stocks

  1. 1. Faculté des Sciences et Techniques de Settat Cycle d’ingénieur : Télécommunications et Systèmes Embarqués Gestion de la Production Gestion des stocks Réalisée par: MOATASSIME OUSSAMA AIT BELK SALAH EDDINE Assistée par: M.SOULHI 1
  2. 2. PLAN 2 INTRODUCTION OBJECTIFS POLITIQUE DE REAPROVISIONNEMENT/EVALUATION LA QUANTITE ECONOMIQUE CONCLUSION 2
  3. 3. INTRODUCTION 3
  4. 4. DEFINITION Qu'est-ce qu’un stock ? 4 Définition Un stock est constitué par l’ensemble des marchandises ou des articles accumulés dans l’attente d’une utilisation ultérieure plus au moins proche et qui permet d’alimenter les utilisateurs au fur et à mesure de leurs besoins sans leur imposer les délais et les à-coups d’une fabrication ou d’une livraison par les fournisseurs.
  5. 5. Fonctions et objectifs du stock 5 •objectif est de gérer les articles disponibles dans l'entreprise en vue de satisfaire les besoins à venir. Ces besoins seront à satisfaire au bon moment, dans les bonnes quantités et d'une manière permettant En effet, l'un des objectifs de la gestion de stocks est précisément d'aller vers une performance accrue par une meilleure maîtrise des stocks. •Cette gestion implique différents types d’opérations : Opérations de stockage Le magasinag e La tenue des fichiers L’imputation dans la comptabilité Le classement des stocks en catégorie
  6. 6. -Passation de commandes importantes pour diminuer le coût des transports. -Fixation par les fournisseurs de « quantités minimales de livraison », qu’il convient de stocker. -Stockage de la production excédentaire par rapport à la demande. *Stockage de produits coûteux dans un but spéculatif. *Maintien des cours de certaines matières premières ou de certains produits. Rôle financier Rôle commercial Rôle économique Rôle de régulation ROLE DES STOCKS Réponse à une demande souvent aléatoire (ex: demande saisonnière). *Protection contre les aléas des transports et de la production. *Stockage intermédiaire au cours du processus de production (ex. en-cours de fabrication). 6 -Diminution des délais de livraison. -Achat en quantité importante pour bénéficier de réduction, d’escomptes
  7. 7. Gérer un stock c’est faire en sorte qu'il soit constamment apte à répondre aux demandes des clients, des utilisateurs des articles stockés, et pour gérer les stock il faut donc éviter deux écueils: 7 Cout des capitaux immobilises Cout de logement du stock Cout de la détérioration de stock Cout de l’obsolescence Manque a gagner et perte de clientèle Indemnités de retard Cout de réapprovisionnent d’urgence Multiplie les risques de rupture Lesur-stockage Lesous-stockage
  8. 8. Les politiques de réapprovisionnement 8
  9. 9. Les politiques de réapprovisionnement CMUP • Cette méthode permet de valoriser le stock au coût moyen. Cette méthode exige que ce coût moyen soit recalculé à chaque entrée/sortie en stock. FIFO • Cette méthode permet la sortie systématique du lot le plus ancien LIFO • Cette méthode permet la sortie systématique du lot le plus récent.
  10. 10. Application pour chaque méthode 10
  11. 11. La méthode du coût moyen unitaire pondéré (CMUP) après chaque entrée 11
  12. 12. Mode de calcule Dans cette méthode, ce sont seulement les entrées qui modifient le coût moyen unitaire pondéré, les sorties ne le modifient pas. Les sorties sont évaluées à un coût moyen unitaire pondéré calculé après chaque entrée soit : 𝑉𝐴𝐿𝐸𝑈𝑅 𝐷𝑈 𝑆𝑇𝑂𝐶𝐾 𝐼𝑁𝐼𝑇𝐼𝐴𝐿 + 𝑉𝐴𝐿𝐸𝑈𝑅 𝐷𝐸 𝐿𝐴 𝐷𝐸𝑅𝑁𝐼𝐸𝑅𝐸 𝐸𝑁𝑇𝑅𝐸𝐸 𝐸𝑁 𝑆𝑇𝑂𝐶𝐾 𝑄𝑈𝐴𝑁𝑇𝐼𝑇𝐸𝑆 𝐸𝑁 𝑆𝑇𝑂𝐶𝐾 + 𝑄𝑈𝐴𝑁𝑇𝐼𝑇𝐸𝑆 𝐷𝐸 𝐿𝐴 𝐷𝐸𝑅𝑁𝐼𝐸𝑅𝐸 𝐸𝑁𝑇𝑅𝐸𝐸 𝐸𝑁 𝑆𝑇𝑂𝐶𝐾
  13. 13. Illustration1 Au cours du mois de Mars, les opérations relatives à la matière première M ont été les suivantes :  01 /03 : stock initial 100 unités à 20 Dh l’unité  03/03 : bon de sortie 40 unités  10/03 : bon de sortie 60 unités  15/03 : bon de réception 100 unités à 24 Dh l’unité  17/03 : bon de sortie 50 unités  22/03 : bon de sortie 80 unités  25/03 : bon de sortie 20 unités  28/03 : bon de réception 100 unités à 21 Dh l’unité Exemple
  14. 14. Cette méthode permet de valoriser immédiatement chacune des sorties de stock mais Elle entraîne de nombreux calculs. 2000 + 2400 100 + 100
  15. 15. Cette méthode est préconisée par le fisc Elle permet une gestion simple qui évite de conserver un historique Elle « lisse » les variations de prix Elle nécessite le calcul à chaque entrée en stock Elle pose problème si le prix n’est pas connu à la réception
  16. 16. La méthode du coût moyen unitaire pondéré (CMUP) en fin de période
  17. 17. Mode de calcul : Mode de calcul Les sorties sont évaluées à un coût moyen unitaire pondéré calculé périodiquement soit : 𝑻𝑶𝑻𝑨𝑳 𝑫𝑬𝑺 𝑽𝑨𝑳𝑬𝑼𝑹𝑺(𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌 𝒊𝒏𝒊𝒕𝒊𝒂𝒍 + 𝒆𝒏𝒕𝒓é𝒆𝒔 𝒆𝒏 𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒑é𝒓𝒊𝒐𝒅𝒆) 𝒕𝒐𝒕𝒂𝒍 𝒅𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒂𝒏𝒕𝒊𝒕é𝒔(𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌 𝒊𝒏𝒊𝒕𝒊𝒂𝒍 + 𝒆𝒕𝒓é𝒆𝒔 𝒆𝒏 𝒔𝒕𝒐𝒄𝒌 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒑é𝒓𝒊𝒐𝒅𝒆)
  18. 18. Illustration1(voir exemple précèdent)  1: Déterminer le coût moyen pondéré de fin de période  2 : Déterminer le montant du stock final et quantité et en valeur. Exemple
  19. 19. 1. Calcul du coût moyen unitaire pondéré de fin de période : CMUP = 8500/400 = 21.25 2. Le montant du stock final : En quantité : 400– 250 = 150 En valeur : 150 x 21.25 = 3187.5
  20. 20. L’utilisation des prix par lots
  21. 21. Définition Cette méthode fonctionne comme si chaque lot était stocké séparément et son prix d’acquisition mémorisé . Chaque sortie de stock se fait en suite sur un lot bien identifié, au prix correspondant à ce lot. De plus, plusieurs politiques sont possibles dans le choix des lots à sortir de stock. Méthode FIFO (first in, first out) Méthode lIFO (LAST in, FIRST out)
  22. 22. La méthode « Premier entré – premier sorti » PEPS (FIFO)
  23. 23. Mode de calcul La méthode « Premier entré – premier sorti » est d’une grande simplicité et ne nécessite aucun calcul préalable pour la valorisation des sorties, puisque celles-ci se font dans l’ordre chronologique des entrées, sans mélanger les éléments entrés à des dates différentes dans le stock. Les sorties sont parfois composées d’éléments à des prix unitaires différents. C’est une méthode qui s’applique plutôt à des produits périssables, car on conserve la mémoire de l’antériorité dans les stocks, et on élimine en premier les éléments les plus anciens. Cette méthode permet la sortie systématique du lot le plus ancien. Avantages : Le stock est valorisé à un coût proche de celui de remplacement Inconvénients : Les coûts des sorties sont sous valorisés en période de hausse des prix, et survalorisés en période de baisse des prix . En période de hausse des prix, la méthode augmente les bénéfices fiscaux.
  24. 24. Reprenons l’illustration 1 en retenant comme méthode d’évaluation des stocks la méthode ‘FIFO’ : Exemple
  25. 25. La méthode « dernière entré – première sorti » PEDS (lIFO)
  26. 26. Mode de calcul La méthode « Dernier entré – premier sorti » est très exactement l’inverse de la précédente. Elle considère que ce sont les produits entrés les derniers qui doivent être sortis les premiers. On évalue donc les sorties de magasin au coût des entrées les plus récentes. Par voie de conséquence, en fin de période, le solde en magasin est chiffré au coût des entrées les plus anciennes. Les sorties sont parfois composées d’éléments à des prix unitaires différents. Cette méthode permet la sortie systématique du lot le plus récent Avantages : Les sorties de stock sont valorisées à un coût récent. En période de hausse, la méthode diminue les bénéfices fiscaux. Inconvénients : Cette méthode n’est pas admise par le fisc. Les stocks sont sous valorisés en période d’inflation et survalorisés en période de baisse.
  27. 27. Exemple
  28. 28. LA QUANTITE ECONOMIQUE
  29. 29.  Détection de besoin  Recherche de fournisseur  Choix de fournisseur  Financier  Technique  géographie Processus d’approvisionnement
  30. 30.  Coût de detention du stock / coût de possession de stock location des entrepôt, assurance des produits, amortiss des chambre cout de capitaux qui financent le stock .  ce coût dépend du niveau des stockes  Coût de lancement des commandes / coût de passation cout de fonctionnement de service « approvisionnement » (timbres , salaire des employé, éclairage, chauffage….)  ce coût dépend du nombre de commandes les composantes du coût de stockage Coût totale de stockage = coût de possession + coût de passation
  31. 31. C’est la quantité qu’elle faut lancer ou fabriquer pour que le total des coûts d’acquisition et de possession sur une période soit minimum pour l’entreprise. Wilson a établi une formule basée sur un modèle mathématique simplificateur dans lequel on considère que la demande est stable sans tenir compte des évolutions de prix, des risques de rupture et des variation des coûts dans le temps de commande et de lancement Soit : D: consommation annuelle Q: quantité à commander Pu: prix unitaire ,coût d’achat unitaire t: taux de possession annuelle à 8% La quantité économique
  32. 32.  Coût annuel de lancement : 𝑪 𝑳 = N ∗ C avec : N: nombre de commandes N = 𝐷 𝑄  Coût de possession : 𝐶𝑆 = 𝑄 2 ∗ 𝑡 ∗ 𝑝𝑢 avec : 𝑄 2 Le stock moyen dans l’entreprise  Le coût total des coûts : 𝐶 𝑇 = 𝐶𝑆 + 𝐶𝐿 Théorème de Wilson
  33. 33.  coût total de stockage ∶ 𝑪 𝑻 = 𝐍 ∗ C + 𝑸 𝟐 ∗ 𝒕 ∗ 𝒑𝒖 Il faut donc trouver Q tel que ce coût total soit minimum. Le minimum minimum est atteint lorsque la dérivée de ce coût total par rapport à Q rapport à Q est nul. La valeur de Q est alors égale à la quantité économique Qe. D’ou la formule de Wilson : 𝑸 𝒆 = 𝟐∗𝑫∗𝑪 𝒕∗𝒑𝒖
  34. 34. CONCLUSION 34 Les stocks restent souvent un mal nécessaire malgré les progrès des transports et de la logistique. On ne peut pas s'en passer, on cherche donc juste à en limiter le coût le maximum possible. L'essentiel de la mission à laquelle sont confrontés les gestionnaires de stock est d'optimiser les coûts de celui-ci. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Hinweis der Redaktion

  • LEAR-Corporation se donne la responsabilité de l’auto-mesure:
    formulaires et grilles d’appréciation
    des audits internes 5S
    Les résultats des auto-évaluations sont affichés immédiatement dans l’espace de communication.
  • Avantage :
    Cette méthode est préconisée par le fisc
    Elle permet une gestion simple qui évite de conserver un historique
    Elle « lisse » les variations de prix
    Inconvénients :
    Elle nécessite le calcul à chaque entrée en stock
    Elle pose problème si le prix n’est pas connu à la réception
  • MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×