Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

Dis-moi la taille de ton entreprise, je te dirai qui tu es

800 Aufrufe

Veröffentlicht am

Nombreux sont les cadres qui délaissent des postes importants dans des grandes structures pour rejoindre des entreprises à taille plus humaine. Et vous, quel est le type de structure qui vous convient ?

  • Als Erste(r) kommentieren

  • Gehören Sie zu den Ersten, denen das gefällt!

Dis-moi la taille de ton entreprise, je te dirai qui tu es

  1. 1. DIS-MOI LA TAILLE DE TON ENTREPRISE, JE TE DIRAI QUI TU ES Nombreux sont les cadres qui délaissent des postes importants dans des grandes structures pour rejoindre des entreprises à taille plus humaine. Et vous, quel est le type de structure qui vous convient ?
  2. 2. 2 LES TPE Les TPE (très petites entreprises) emploient moins de 10 salariés, n’appartiennent à aucun groupe et ont un chiffre d’affaires annuel inférieur à deux millions d’euros. Selon l’Insee, en 2015, elles représentent les deux tiers des entreprises françaises et 9% du PIB. Elles jouent un rôle très important dans le tissu économique français et constituent un vivier d’opportunités. Elles sont un excellent moyen d’apprendre car pour maintenir leur survie, elles ont besoin d’innover en permanence. Les TPE sont donc les structures adéquates pour ceux qui ont besoin d’autonomie, qui sont force de proposition et qui souhaitent évoluer rapidement. Par ailleurs, plus l’entreprise est petite, plus le climat social est agréable et plus les employés développent des liens solides, notamment via des échanges réguliers avec les décideurs et les autres salariés. Enfin, cette structure apporte à ceux qui y travaillent une certaine reconnaissance car elle permet de voir le résultat de ses actions et la valeur créée par son travail.
  3. 3. 3 Les PME (petites et moyennes entreprises) sont des structures de 10 à 249 salariés. Les emplois dans ce type de structure sont diversifiés et faits pour ceux qui n’aiment pas s’ennuyer et qui souhaitent découvrir tous les aspects du fonctionnement de l’entreprise. Les profils sont polyvalents et les tâches diversifiées. Les PME sont les structures idéales pour ceux qui débutent leur vie professionnelle et cherchent encore ce qui leur plaît. De plus, ce type de structure permet de découvrir ses points forts et ceux à améliorer. Ainsi, la PME permet de découvrir un métier à 360 degrés, se voir confier rapidement des responsabilités, améliorer ses compétences et aller au-delà de ce qui est défini dans sa fiche de poste. Toutefois, la rémunération dans une PME est souvent en deçà de celle que l’on pourrait percevoir dans un grand groupe. LES PME
  4. 4. 4 Les ETI (entreprises de taille intermédiaire) comptent entre 250 et 4 999 salariés. Les grands groupes, quant à eux, comptent plus de 5 000 salariés. Ces structures sont attractives, notamment pour les jeunes diplômés qui souhaitent commencer leur vie active avec un nom prestigieux sur leur CV. Les ETI et les grandes entreprises offrent des rémunérations supérieures à celles des petites structures et de nombreux avantages en nature (voiture de fonction, comité d’entreprise, mutuelle intéressante, etc.) du fait de leur taille, leur ancienneté et des fusions acquisitions réalisées. Dans ces structures, les possibilités d’évolution sont nombreuses via les promotions ou les offres de mobilité lorsque ces dernières disposent de filiales à l’étranger. Les ETI et les grands groupes aident leurs salariés à rester compétitifs en leur proposant des programmes de formation interne et en leur permettant de développer leurs compétences. Enfin, ces structures emploient beaucoup de monde et aident à se constituer un réseau professionnel dense. Toutefois, les salariés y sont moins autonomes et les tâches sont moins diversifiées que dans une petite structure. LES ETI ET LES GRANDES ENTREPRISES
  5. 5. 5 Pour ceux qui ne sont pas intéressés par le monde salarial et qui ont besoin d’autonomie et de flexibilité, le statut de travailleur indépendant peut être intéressant. Néanmoins, ce statut se prête davantage à certains métiers : la communication, le marketing, le design, le conseil, etc. Avant de se lancer dans cette activité, il convient d’avoir une idée claire sur la viabilité de son activité, les moyens financiers et matériels nécessaires, la forme juridique à choisir ou encore le régime fiscal à adopter. Malgré la souplesse et la liberté qu’offrent ce statut, un freelance qui souhaite pérenniser son activité devra faire beaucoup de veille pour anticiper les tendances dans son domaine d’activité et être capable de supporter les coûts associés (sous- traitance, recours à des prestataires, etc.). LE STATUT D’INDEPENDANT

×