Diese Präsentation wurde erfolgreich gemeldet.
Wir verwenden Ihre LinkedIn Profilangaben und Informationen zu Ihren Aktivitäten, um Anzeigen zu personalisieren und Ihnen relevantere Inhalte anzuzeigen. Sie können Ihre Anzeigeneinstellungen jederzeit ändern.

Sauvegarde sur le long terme à la phonothèque de la MMSH. Récit d’une expérience

809 Aufrufe

Veröffentlicht am

Expériences et actualités en direct du Cines : retour sur la journée utilisateurs du 21 septembre 2018 : https://phonotheque.hypotheses.org/26219

Veröffentlicht in: Daten & Analysen
  • Als Erste(r) kommentieren

  • Gehören Sie zu den Ersten, denen das gefällt!

Sauvegarde sur le long terme à la phonothèque de la MMSH. Récit d’une expérience

  1. 1. Sauvegarde sur le long terme à la phonothèque de la MMSH Récit d’une expérience Véronique Ginouvès veronique.ginouves@univ-amu.fr` Ingénieure de recherche CNRS – USR 3125
  2. 2. Créée en 1979 par des chercheurs en SHS : - Pour conserver la source qui documente leur recherche : l’enquête de terrain enregistrée - Pour une réutilisation éventuelle des enregistrements dans le cadre de nouvelles recherches. La Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Elle intègre la MMSH en 1997 https://phonotheque.hypotheses.org
  3. 3. 1995 - Supports analogiques : Claude Gendre, Jean-Marc Fontaine et Andrée Gioux. L'oral en boîte : guide pratique pour la collecte et la conservation des enregistrement sonores, Afas, 1984. 1999 - Cédés/cédéroms : participation au Plan national de numérisation du Ministère de la Culture lancé par la mission recherche et technologie. Voir JP Dalbéra, « La recherche au ministère chargé de la Culture (1959-2000) », Histoire de la recherche contemporaine, t. II, n°2, 2013, 108-121. 2001 – Numérisation sur site. 2005 - Disques externes : échec de la mise en place d’une conservation sur site à la MMSH. Prise de conscience : la qualité du stockage garantit la conservation du train de bits composant les fichiers de données. Sauvegarder les archives sonores de la phonothèque de la MMSH
  4. 4. Sauvegarder les données numériques de la recherche à la phonothèque de la MMSH 2010 À partir de 2010 collaboration avec la TGIR Huma-Num : 1 copie sur une baie de stockage à la MMSH, 1 copie DD envoyés régulièrement aux équipes d’Huma-Num pour copie sur serveurs, 2016 2016 : les fichiers sont transférés par FTP sur le site d’IN2P3 sur la « Box d’Huma-Num ». Les audits réguliers ont montré l’intégrité des copies.
  5. 5. Premiers versements au CINES en collaboration étroite avec l’équipe d’Huma- Num Avril / mai 2014 : premiers échanges sur l’archivage numérique avec Nicolas Larrousse (TGIR Huma-Num) 2018
  6. 6. Les sources de la recherche sur le terrain en SHS 6 sont plurielles
  7. 7. Conseiller et former les chercheurs sur la collecte des données de la recherche en SHS, enregistrée sur le terrain, en utilisant les standards internationaux Les carnets : https://phonotheque.hypotheses.org https://ethiquedroit.hypotheses.org Les travaux dans le cadre du Consortium des ethnologues (TGIR Huma-Num) : https://ethnologia.hypotheses.org
  8. 8. Les standards des fichiers des données de la recherche à la MMSH : le son Enregistrements analogiques : transfert de l’analogique en format WAVE (a minima 44.6khz/16bits). Enregistrements nativement numériques : transfert en wave des formats propriétaires (issus de téléphones, dictaphones), des supports compressés ou pas (DAT, MiniDisc, certaines cartes, fichiers MP3…).
  9. 9. Les standards des fichiers des données de la recherche à la MMSH : les films et la vidéo Conversion, quel que soit le format d’origine analogique ou numérique : .mpeg4, codec H264, débit entre 10 et 20 kbit / seconde. Résolution : la taille de l’image d’origine est conservée (une Mini-DV , 720 × 576 pixels, une VHS, 720 × 576 pixels). Conservation actuelle : copie sur site, Huma-Num Box, Nakala Hélène Colombié « Numériser des archives audiovisuelles à la phonothèque de la MMSH », Les Carnets de la phonothèque, 10 juin 2017, https://phonotheque.hypotheses.org/21896
  10. 10. Les 5 risques qui nous épouvantent - La perte du contenu du fichier : l’importance du nommage des fichiers des métadonnées et du fichier pour une identification unique est au cœur de nos préoccupations ; - Le format de fichier inconnu : surtout pour les sons enregistrés la fin des années 90* et jusqu’en 2010 pour des formats numériques propriétaires pour lesquels nous n’avons pas été parfois assez vigilants, plus compliqué encore pour la vidéo ; - La détérioration du support ; - Le matériel de lecture disparu : pour le son nous ne possédons pas de lecteur DCC**, pour la vidéo nous possédons à peine 40% des modes de lecture. - Le plus terrorisant est la perte du contexte de production. Lorsque nous plaçons un fonds dans le processus d’archivage sur le long terme, le traitement est a priori terminé. * 1987, lancement du DAT ** Le Digital compact cassette a été lancé par Philips) en 1992
  11. 11. Or, les sources de la recherche sont plurielles et se croisent 11
  12. 12. Que conserver des archives de terrain sur le long terme ? Notre objectif est de conserver les documents et les informations contenues non seulement dans leur aspect physique comme dans leur aspect intellectuel mais aussi avec leur contexte de production de manière à ce qu’ils soient en permanence accessibles certes mais aussi compréhensibles par tou.te.s. Au vu des évolutions technologiques que nous vivons, cette permanence d’accès et de compréhension implique d’avoir prévu au préalable une description complète et cohérente du contexte de production et des objectifs de recherche.
  13. 13. L’adoption de standards pour les métadonnées a facilité la démarche qualité pour la conservation Dublin Core – DC Europeana Data Model – EDM Encoded Archival Description - EAD
  14. 14. Le ppdi.xsd : renseigner clairement sur le contexte d’archivage -<mdMetier><mdDesc>Les métadonnées métiers sont décrites dans l’ouvrage “Patrimoine culturel immatériel. Traitement documentaire des archives sonores inédites. Guide des bonnes pratiques”, [En ligne], URL : https://halshs.archives- ouvertes.fr/halshs-01065125/document. L’EAD est celui de CALAMES - Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l'enseignement supérieur et de la recherche, [En ligne], URL : http://www.calames.abes.fr explicité dans un manuel de catalogage spécifique, [En ligne], URL : http://documentation.abes.fr/aidecalames/ManuelD eCatalogage.pdf Les référentiels utilisés sont ceux d’IdRef - Identifiants et référentiels pour l'Enseignement supérieur et la recherche pour les mots-clés thématiques, les périodes historiques et les lieux, [En ligne], URL : https://www.idref.fr Les informateurs.trices peuvent avoir été anonymisé.e.s à la demande des chercheur.e.s qui ont réalisé les entretiens. Les contributeurs <contributors> apparaissent alors sous forme chiffrée</mdDesc></mdMetier>
  15. 15. La collection : la granularité des « paquets » déposés prend du sens avec le contexte de production des archives. Exemple du fonds de Christian Bromberger. <structure> […] D’une façon générale les dépôts sont structurés en collection (nommé “corpus”).</structure>
  16. 16. Un des éléments du dispositif : la compréhension et la documentation de l’ensemble des acteurs, en particulier : L’enquêteur, l’informateur et les ayants droit : pour chacun est établi un état des autorisations (sous forme de contrat principalement mais il peut s’agir d’accord moral d’un enquêteur sur un ensemble de documents). Tiers archivage : plusieurs services d’archives bénéficient de l’expertise et du traitement de la phonothèque de la MMSH sur les sources enregistrées sur le terrain. Des conventions de collaboration précisent les fonctions de chacun des services (exemple : les archives départementales des Bouches-duRhône, les Archives nationales d’Outre-Mer, le musée ethnologique de Salagon, l’école d’architecture de Marseille, les archives historiques des Cyclades, l’Institut français du Proche-Orient, la Maison des sciences de l’homme de Nice, le Museon Arlaten) : <notesCadre> </notesCadre> L’utilisateur : pour chaque corpus déposé, les règles éthiques et juridiques sont précisées pour en expliciter l’accès dans le respect de la législation applicable en matière de communication des archives.
  17. 17. Novembre 2018 : publication d’un guide de bonnes pratiques sur les questions éthiques et juridiques pour la diffusion des données en SHS
  18. 18. Des questions en suspens (en vrac) Pour chaque corpus nous avons des contrats d’autorisation : doit-on ou non les déposer ? une information générale sur les questions juridiques suffit-elle ? Est-ce que les dépôts dans Nakala seront déposés directement au CINES ? Même question pour Medihal qui actuellement archive seulement les jpeg. Par ailleurs le nommage des images sur Medihal ne correspond pas à l’URI des documents >> à la phonothèque on renomme les photographies du numéro Medihal. Comment récupérer les ARK pour les intégrer dans la base de données de la phonothèque et est-ce que cela a un intérêt de le faire ? Comment faire pour des fonds mixtes (supports traditionnels et données numériques) ? Exemple du fonds Annie-Hélène Dufour où tout ne sera pas numérisé : cf Que conserver des archives du chercheur et selon quels critères ? Le cas du fonds Annie-Hélène Dufour https://ethnologia.hypotheses.org/259
  19. 19. Crédits Diapo 2 : MMSH par Pierre Monteil, 2000. Diapo 3, 6 , 11: Archives de Marceau Gast, Laure Principaud, 2012. Diapo 4 : SDASM Archives Computer Catalog : Consolidated/Convair Aircraft Factory San Diego Equipment, pas de restrictions de droits connues Diapo 6 ; Fonds Christian Bromberger, Gast (couverture d’un arnet de terrain), Métral (Loukou, 2015) et Annie- Hélène Dufour (Colombié, 2016), dont une affiche issue du fonds Bromberger : Sous son portrait, Husayn ibn Ali pleure la mort de son fils Ali al-Akbar ibn Husayn qui a reçu trois flèches https://medihal.archives- ouvertes.fr/medihal-01789641 Diapo 6 et 7 : JP Chrétien sur le terrain au Burundi avec son témoin Sékélé, photographie diffusée avec l’aimable autorisation de Jean-Pierre Chrétien Diapo 8 : Station de numérisation nomade, Tanzanie, formation TBC, V. Ginouvès, 2015 Diapo 9 : Bandes viéso analogiques 2017, Hélène Colombié - https://www.flickr.com/photos/phonothequemmsh/38435993771 Diapo 11 : fonds Gast ‘1970) et Bernus (1954), dont journée d’hommage à Marceau Gast (V. Ginouvès, 2011) Diapo 13 : écouter la radio et lire la presse au début du 20ème siècle dans l’Hérault, domaine public. Diapo 14 : différents corpus de Christian Bromberger dont photographie d’un lavoir par Annie-Hélène Dufour en 1981 (Medihal : https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-01107250v1) et Abbas ibn Ali avec son turban vert, affiche de la révolution iranienne, 1980 (Medihal : https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-01789657)

×